español   français   english   português

dph is part of the Coredem
en.coredem.info

search
...
dialogues, proposals, stories for global citizenship

Les plantes médicinales dans les systèmes agroforestiers

Les systèmes agroforestiers permettent d´éviter la migration des agriculteurs en préservant et en améliorant la qualité des sols et des productions. La formation de ces mêmes agriculteurs à la culture et à la commercialisation de plantes médicinales leur procure en outre un supplément de revenus.

Aurélie BAUER

08 / 2004

L’agroforesterie : une solution à la migration des agriculteurs

Dans l’Etat de São Paulo, au Brésil, des familles de petits agriculteurs ont choisi de modifier leur mode d’exploitation des terres. Après plusieurs années de monocultures sur brûlis, leurs productions ont diminué fortement et les produits récoltés n’ont bientôt plus suffit à répondre aux besoins des familles. Un choix s’est alors imposé à ces agriculteurs : partir vers d’autres terres plus productives, et abandonner leur lieu d’habitation et les avantages accumulés au fil des années – par exemple, l’accès à l’électricité ; ou tenter de restaurer les sols. Depuis 8 ans, des systèmes agroforestiers (SAFs), systèmes qui consistent à introduire ou à maintenir des arbres sur les terres agricoles ou dans les pâturages pour améliorer les conditions de vie des personnes et protéger la biodiversité et l´environnement, sont implantés et se développent. Petit à petit, les surfaces consacrées à l’agroforesterie s’agrandissent. La qualité et le rendement des sols s’en trouvent améliorés sans utilisation d’intrants. Les agriculteurs s’organisent et commercialisent leurs produits en commun, effectuant un marché par semaine. Groupés en association, ils obtiennent l’aide de la préfecture locale, qui met un véhicule à leur disposition. Et une partie des bénéfices est utilisée pour enrichir les systèmes agroforestiers.

La conservation ou la plantation de plantes médicinales dans les SAFs pour augmenter les revenus des petits agriculteurs

Les SAFs permettent notablement de pratiquer une agriculture durable et d’améliorer la qualité de vie des familles grâce à la diversité des aliments qu´ils procurent, mais aussi par l’apport de nouvelles sources de revenus. Au sein des systèmes agroforestiers, l’on observe le développement d’espèces herbacées et arborées, naturellement ou implantées par l’homme. En suivant des cours sur les plantes médicinales, l’agriculteur apprend vite à les reconnaître, à les récolter dans la forêt ou dans les champs en friche, à les cultiver, et à les commercialiser. Certains systèmes agroforestiers sont naturellement très riches en semences et, à chaque aménagement, de nouvelles plantations sont effectuées en fonction de la disponibilité des plants ou des semences, de la demande du marché et des propriétés améliorantes de la plante pour le sol. L´objectif de ces petits agriculteurs est d´obtenir une forêt dont le couvert limitera l’entretien - donc la main-d´oeuvre - et assez productive pour améliorer leurs revenus. Puisque certaines plantes médicinales ont besoin de lumière pour se développer rapidement, les systèmes agroforestiers sont aménagés de façon à procurer un ombrage sélectif.

Si l’on prend l’exemple de l’Embaúba (Cecropia peltata), arbre pionnier qui se développe dans des endroits lumineux, des tailles sont alors effectuées pour récolter et commercialiser ses feuilles aux vertus médicinales. La régénération est facile puisque l’Embaúba rejette de souche. Et lorsque ses feuilles ne sont pas récoltées, elles tombent et améliorent la qualité des sols en servant d’engrais naturel.

Les espèces associées les plus rencontrées dans le Barra do Turvo sont :

  • Urucum (Bixa orellana L.) : arbuste à forte valeur commerciale, cultivé pour ses graines aux vertus colorantes. Les racines et les feuilles peuvent aussi être utilisées.

  • Maracujá (Passiflora spp.) : plante grimpante fruitière et médicinale lorsqu´elle est jeune.

  • Guandú (Cajanus cajan (L.) Millsp) : plante sous-arbustive, améliorante.

  • Capim-limão (Cymbopogon citratus (DC.) Stapf) : graminée médicinale.

  • Capeba (Pothomorphe peltata (L.) Miq) : plante médicinale, de sous-bois.

  • Embaúba (Cecropia peltata) : espèce arborescente pionnière, médicinale, améliorante.

  • Goiaba (Psidium guajava L.) : espèce améliorante fruitière et médicinale.

  • Pata de vaca (Bauhinia forficata Link) : espèce médicinale.

  • Pupunha (Bactris Gasipaes H.B.K) : palmier à forte valeur commerciale (palmito).

Key words

forest ecosystem, forest ecology, silviculture, biodiversity protection, sustainable agriculture, agriculture and environment, medicinal plant


, Brazil, São Paulo, Barra do Turvo

file

Systèmes agroforestiers : écologie et production

Comments

Les petits agriculteurs se sont organisés pour adopter un nouveau mode d’agriculture, grâce à l´action d´ONGs qui forment et informent leur public. Le développement des plantes médicinales dans les Systèmes Agroforestiers semble être une alternative intéressante car ce type de culture ne doit pas devenir une monoculture. Il est important de conserver la composante forestière pour préserver les plantations des maladies et des fléaux, du vent, de l´érosion, etc.

Source

Interview

DUBOIS, Jean-Claude. REBRAF - Instituto Rede Brasileira Agroflorestal. Cx. P. 70060, cep. 22422-970 Rio de Janeiro, BRESIL. Tel/fax + + 55 21 2521 1593. Email: info@rebraf.org.br Website: www.rebraf.org.br

DEITENBACH Armin (Ingénieur Forestier). SOUSA José-Maria de. (Agriculteur), c/o: Armin Deitenbach. Organisme: PROTER = Programa da Terra. Cx. P. 131, CEP 11900-970 Registro, SP, BRESIL. Website: www.plantasmedicinais.com Email: arminde@uol.com.br

DATE DE L’ENTRETIEN : 2004/08/11

REBRAF = Rede Brasileira Agroflorestal ((Institut Réseau Brésilien Agroforestier)) - Cx. P. 6501, cep. 20072-970 Rio de Janeiro, Brésil - Brazil - www.rebraf.org.br - info (@) rebraf.org.br

contact site map legal mentions