español   français   english   português

dph is part of the Coredem
en.coredem.info

search
...
dialogues, proposals, stories for global citizenship

Formation des personnes sourdes au travail soignant

Modes de professionnalisation des supports identitaires

Manuel CAJAL

12 / 1994

Dire "personne sourde" dans une institution où un membre de l’équipe est sourd, révèle aussi l’implication dans un milieu professionnel d’une dimension globalisante où la personnalité et l’identité d’individus sourds pourraient jouer un rôle déterminant dans la formation de la personnalité et les processus identificatoires du jeune sourd dans sa santé psychique.

S’il y a à réfléchir au rôle qu’un individu sourd peut prendre face à un jeune individu sourd, il importe de ne pas y réduire la réflexion mais de l’étendre aux rôles des "personnes entendantes".

C’est la prise en compte et l’attention donnée à des éléments porteurs de cette construction identitaire que je nomme "la dimension soignante".

Les professionnels sourds se déclarant et situés d’abord par rapport à leur surdité, le font selon une référence à une "identité sourde" et avec le fer de lance linguistique de la Langue des Signes. On situera la valeur de ces figures comme les emblèmes d’un changement sociologique indéniable et sans doute nécessaire mais non comme des données psychologiques décisives quant à des finalités soignantes. Pour moi, l’embauche d’une "personne sourde" implique une volonté d’intégration de cette personne à une équipe de professionnels.

La place donnée à la personne sourde dans le collectif professionnel de l’équipe va dépendre de sa maturité dans le travail qu’elle mène sur son vécu et ses représentations de la surdité et des sourds. Il y a une interdépendance entre ce travail de maturation et la création d’outils institutionnels.

L’autre versant des outils institutionnels à mettre en place concerne le besoin d’un abord du perfectionnement des pratiques relationnelles de chacun dans le domaine du soin pluridisciplinaire.

Il est important que le développement approfondi d’une réflexion sur la pratique soignante auprès de l’individu sourd amène à un professionnalisme dont le modèle différent prendrait d’abord comme référence l’analyse et la re-médiation de l’ensemble des situations relationnelles concernées : interindividuelles, groupales et institutionnelles.

Key words

communication, working conditions, cultural development, vocational training, cultural identity, social insertion, cultural interdependence, health policy, psychology, health and environment, science and culture, mental health, professional experience


, France, Europe, Paris

Comments

La dimension identitaire et communautaire des sourds ne serait pas une fin mais un moyen essentiel d’évolution des pratiques et des mentalités où la formation et l’intégration professionnelle des sourds prennent une place essentielle.

On pourrait attendre que dès son embauche, le rôle et la fonction de la personne sourde lui soient explicités et sa spécificité clairement située dans l’ensemble pluridisciplinaire.

Notes

GESTES Groupe d’Etude Spécialisé "Thérapies et Surdités"a organisé à Paris le troisième congrès international de l’ESMHD European Society for Mental Health and Deafnessen décembre 1994. Une publication des actes sera faite ultérieurement.

Fiche rédigée d’après l’intervention de F. REBOURG, psychiatre, psychothérapeute, Groupe Octogone, 119 rue de Montreuil, 75011 Paris, FRANCE. Tel/Fax: 00 (331)43 71 29 07

Source

Colloquium, conference, seminar,… report

REBOURG, François, GESTES

GESTES (Groupe d’Etudes Spécialisé Thérapies et Surdité) - 8 rue Michel Peter, 75013 Paris, FRANCE. Tel/Fax 00(331)43 31 25 00 - France - gestes (@) free.fr

contact site map legal mentions