español   français   english   português

dph is part of the Coredem
en.coredem.info

search
...
dialogues, proposals, stories for global citizenship

Comment les personnes sourdes et les entendantes peuvent-elles travailler ensemble ?

Manuel CAJAL

12 / 1994

Quels sont les problèmes de communication auxquels se heurtent les professionnels sourds et entendants dans leurs échanges au quotidien? Il y a plusieurs cas de figure :

- l’échange se fait en présence d’un interprète ou sans interprète

- le professionnel entendant connaît la Langue des Signes ou ne la connaît pas

- l’échange se fait entre deux entendants mais en présence du sourd.

Dans le cas où une personne sourde s’entretient avec une personne entendante qui ne connaît pas la LSF et ceci sans interprète, la personne sourde va faire des efforts pour lire sur les lèvres. Elle aura besoin d’un laps de temps pour reconstituer le sens du message. Le processus sera similaire avec une personne entendante qui connaît peu la LSF dans un échange en signes. La différence dans ce type d’échange est que moi, personne sourde, je vais percevoir très vite si le message a été compris ou non et recommencer autant de fois qu’il le faut. Cette capacité de percevoir la compréhension ou la non-compréhension n’est pas identique chez une personne entendante.

Souvent les entendants échangent des bribes d’informations qui n’ont pas une réelle importance, devant un sourd. Ils ne jugent pas nécessaire de les exprimer en LSF, ou de les faire traduire. Cela finit par constituer une masse de détails auxquels le sourd n’a pas accès mais qui font la réalité du travail. Ceci est source de frustration. Et cette frustration finit par se muer en colère. En cas de conflit entre un sourd et un entendant, j’ai remarqué que, pour la personne entendante, l’apaisement qui doit suivre va se faire assez rapidement. S’il y a une majorité d’entendants, l’échange immédiat après le conflit est possible. Pour la personne sourde, qui est souvent isolée, cet échange rapide n’est pas possible ou l’est moins.

Key words

communication, working conditions, cultural development, professional experience, cultural identity, social insertion, cultural interdependence


, France, Europe, Paris

Comments

Personnes sourdes et entendantes doivent faire plus d’efforts pour leurs échanges et éviter que leurs messages passent dans un entonnoir et se simplifient.

Notes

GESTES Groupe D’Etude Spécialisé "Thérapies et Surdités"a organisé à Paris le troisième congrès international de l’ESMHD European Society for Mental Health and Deafnessen décembre 1994. Une publication des actes sera faite ultérieurement.

Fiche rédigée d’après l’intervention de Daniel ABBOU, professeur de LSF Langue des Signes Française, CEBES, 11 place de la République, 75003 Paris, FRANCE. Tel/Fax 42 78 92 61; Technicien en communication au CAT Jean Moulin, 40 rue Jean Moulin, 75015 Paris, FRANCE. Tel: 45 45 51 03, Télécopie: 45 43 69 08

Source

Colloquium, conference, seminar,… report

ABBOU, Daniel, GESTES

GESTES (Groupe d’Etudes Spécialisé Thérapies et Surdité) - 8 rue Michel Peter, 75013 Paris, FRANCE. Tel/Fax 00(331)43 31 25 00 - France - gestes (@) free.fr

contact site map legal mentions