español   français   english   português

dph is part of the Coredem
en.coredem.info

search
...
dialogues, proposals, stories for global citizenship

Les organismes de commerce alternatif, une réponse aux problèmes de débouchés des producteurs du Sud

Ramani JAYASUNDERE

03 / 1995

D’une façon générale, les programmes d’épargne et de crédit ont pour objectif de mobiliser l’épargne et d’accorder des prêts aux populations pauvres et marginalisées pour qu’elles les investissent dans des activités génératrices de revenus, leur permettant ainsi d’améliorer leurs conditions de vie.

Un aspect importnt des activités génératrices de revenus est la commercercialisation des produits. Certaines de ces activités telles que l’élevage, la production et la transformation des aliments sont des marchés ouverts aux nouveaux producteurs, tout comme le commerce de détail et les petites boutiques.

Néanmoins, certains des produits introduits dans le cadre des programmes d’amélioration des revenus trouvent difficilement des débouchés. Le marché peut être trop étroit ou inexistant. Les produits sont parfois mal conçus. D’autre part, les producteurs ne savent pas toujours gérer efficacement leur activité. Souvent, ils ne pratiquent pas de contrôles de qualité adéquats, n’appliquent pas une politique de fixation des prix adaptée au produit. Ainsi, la fabrication de vêtements et d’objets d’artisanat fait partie de ces activités génératrices de revenus que les petits producteurs ont beaucoup de mal à commercialiser

Durant la dernière décennie, des efforts ont été faits pour améliorer la commercialisation des produits ruraux, agricoles et autres

Une réponse à ces problèmes de commercialisation a été apportée par les Organismes de commerce alternatifs (OCA), des organismes de soutien qui aident les groupes de petits producteurs à vendre leurs produits dans les pays développés.

De nombreuses OCA existent aujourd’hui en Europe, Amérique, Australie et Japon, et aussi en Afrique, Asie et Amérique latine.

Les OCA sont des organismes à but lucratif qui fournissent un service aux producteurs des pays du Tiers Monde. Leur principale fonction est d’acheter des marchandises produites par de petits producteurs dans les pays pauvres et de les vendre avec bénéfice dans les pays riches. Les ventes peuvent se faire dans des magasins appartenant à des OCA qui encouragent la vente des produits du Tiers Monde ou bien dans de petits magasins de détail ou des bazars déjà existants.

Les OCA sont des institutions commerciales bien organisées. Les produits des petits producteurs bénéficient de services commerciaux professionnels et sont placés sur les marchés les plus lucratifs. Ils figurent fréquemment dans des catalogues et des publicités et sont ainsi connus de larges cercles d’acheteurs dans nombre de pays.

Les OCA rendent un service essentiel aux petits producteurs. Ils se chargent de la vente des produits tout en limitant les dépenses de marketing, de publicité et de salaires au strict minimum nécessaire pour assurer un fonctionnement correct des activités de vente. De plus, ils fournissent des normes de qualité précises garantissant que tous les produits fabriqués selon ces critères pourront être vendus. Ils dispensent aussi des conseils pour le design et la conception des produits. Les relations très professionnelles qui s’instaurent entre les OCA et les producteurs contribuent à sensibiliser ces derniers aux critères de qualité, à une bonne conception des produits et aux délais de livraison.

Les OCA fournissent en outre des services financiers variés. Dans certains cas, ils accordent aux producteurs des prêts sans intérêt ou des prêts à taux fluctuant. Ils peuvent aussi leur accorder des avances financières qui seront déduites du prix de vente des produits. Certains encouragent les producteurs à l’épargne en les aidant à constituer une épargne personnelle ou à rassembler des fonds qui serviront à subvenir aux dépenses urgentes (frais médicaux, etc.).

Key words

commercialization, access to market, rural economy, support structure, fair trade

file

Microfinances pour le développement : diversité et enjeux des crédits alternatifs

Notes

Fiche extraite de « Access : Savings and credit 4 : Impact and Support », par Ramani Jayasundere, publié par IRED International, Colombo (Sri Lanka), février 1995, p. 4-5.

Fiche originale en anglais, traduite par Agnès Cunegatti (RITIMO).

Source

Book

INASIA (Initiative in Research and Education for Development in Asia) - 64 Horton Place, Colombo 7, SRI LANKA - Tél. 94 1 695481 - Fax 94 1 688368 - Sri Lanka - www.inasia.lk - inasia (@) dialogsl.net

contact site map legal mentions