español   français   english   português

dph is part of the Coredem
en.coredem.info

search
...
dialogues, proposals, stories for global citizenship

La mouche du coche

Groupes de pression et changement social : l’expérience d’Agir Ici

Pierre Yves GUIHENEUF

12 / 1994

Agir Ici est un réseau créé en 1988 dans le but de mener une action de lobbying auprès des pouvoirs publics français, en faveur de relations Nord-Sud plus solidaires. Contre la concurrence déloyale exercée par les éleveurs européens à l’encontre des pasteurs africains, contre l’exportation de déchets toxiques, pour un moratoire des essais nucléaires, pour un commerce équitable du café... Au cours des vingt-quatre campagnes de pression déjà engagées, l’association s’est frottée à de nombreux dossiers sensibles. Qu’est-ce que l’action d’un lobby nous apprend sur les mécanismes du changement social ?

Il n’y a pas de relation simple entre le fait d’écrire une lettre à son député et le vote d’une loi à l’assemblée. Dans de tels débats, des acteurs multiples interfèrent, au premier rang desquels arrivent les lobbies corporatifs, la presse et les experts. Dans la mêlée, l’innocent citoyen arrive même à gêner ! Si Agir Ici fait appel à un réseau de signataires, c’est par éthique plutôt que par souci d’efficacité. L’éducation à l’action citoyenne fait partie de ses objectifs.L’une des leçons tirées, c’est que toute décision est réversible, tout succès peut être mis en cause à tout moment. Les revirements, les déclarations sans effets sont légion. L’action ponctuelle d’un lobby généraliste comme Agir Ici doit donc être complétée par une action de suivi, assurée par des associations spécialisées dans chacun des thèmes. Le lobby ne se substitue donc pas aux ONG, il est un nouveau moyen d’action à leur service.

La création d’Agir Ici est elle-même révélatrice de mutations de société. Née à la fin des années 1980, en pleine crise idéologique des ONG tiersmondistes, elle illustre une double évolution par rapport aux méthodes classiques. Tout d’abord, l’action individuelle et l’engagement personnel sont remis à l’honneur, aux dépens des grandes organisations derrière lesquelles les membres disparaissent parfois. Ensuite, le "gradualisme" fait figure de nouvelle stratégie. Ce pragmatisme n’exclue pas l’action collective ni la perspective d’un changement global, mais on est loin du "grand soir" ou du développement intégral... Comment mettre la méthode des petits pas au service de grandes ambitions ? C’est l’enjeu difficile de l’action citoyenne.

Key words

NGO, political pressure, social change, micro macro relations, citizens network, pressure group


,

Source

Book

FPH=FondationCharles Leopold Mayer pour le progrès de l'homme, FPH in. Dossier pour un Débat, 1994/07 (France), N° 37

GEYSER (Groupe d’Etudes et de Services pour l’Economie des Ressources) - Rue Grande, 04870 Saint Michel l’Observatoire, FRANCE - France - www.geyser.asso.fr - geyser (@) geyser.asso.fr

contact site map legal mentions