español   français   english   português

dph is part of the Coredem
en.coredem.info

search
...
dialogues, proposals, stories for global citizenship

L’opération Enfance et environnement

Yolanda ZIAKA

07 / 1993

L’association "Enfance et Environnement" a été créée en 1992 à l’initiative de 4 étudiants de l’Institut Supérieur de Publicité et de Communication d’Entreprise. Son objectif est de promouvoir l’Education à l’Environnement (EE)à l’école primaire, par une mise en relation des entreprises privées et des organismes d’Etat. Cette opération correspond à un projet de fin d’études qui s’inclue dans l’enseignement de cette Ecole. L’opération s’est déroulée, en juin 1993, en trois étapes :

1. Concours de dessin sur le thème "L’arbre dans la ville" pour les enfants des classes de CM2 (10 ans). Les dessins étaient réalisés collectivement par les élèves et examinés par un jury qui en a selectionné 30.

2. Une réunion d’information à la Sorbonne auquelle étaient conviés les directeurs et instituteurs des trente écoles sélectionnés à l’issu du concours, des journalistes, des professionnels de l’EE. L’association a présenté le déroulement de l’opération et ses partenaires se sont présentés et ont expliqué leurs motivations. Il s’agissait : - De partenaires administratifs : le Rectorat de Paris (Direction Régionale de l’Environnement), - D’une association : le Comité Français pour l’Environnement, - De sociétés privées qui se sont présentées en tant qu’"éco-entreprises" (entreprises actives dans le domaine de la protection de l’environnement). Il y avait parmi celles-ci, la Société "3 Suisses" qui a manifesté sa préoccupation environnementale, la Société Lexmark qui a présenté ses actions de recyclage et de dépollution, la Société P.W.A. Grafische Papiere qui nous a informé sur les importants sacrifices financiers que lui demande son engagement environnemental. Globalement, l’effort de mise en valeur et de publicité autour des actions des entreprises-partenaires était évident. Une présentation plutôt incomplète sur l’état actuel de l’EE a suivi. Les objectifs affichés de l’opération étaient : - de faciliter la diffusion du matériel pédagogique commercial auprès des enseignants, - d’améliorer l’image de marque des entreprises par le renforcement de leur communication sur leurs actions en faveur de l’environnement. L’enfant a été présenté en tant qu’"un véhicule merveilleux pour la protection de l’environnement", "véhicule pour la sensibilisation des parents", "futur P.D.G. devant être sensibilisé à l’environnement dès aujourd’hui" etc. La condition enfantine m’a paru bien triste à la suite de cette réunion : nous, nous pouvons continuer à polluer, l’enfant dépolluera ...

3. La journée Enfance et Environnement". A cette occasion, des spécialistes de l’environnement sont intervenus dans les trente classes. L’intervention a duré 1h30 seulement. L’association avait prévu que les intervenants devraient, après une présentation théorique de quelques minutes, présenter aux élèves, sous forme de jeu, le film "20 gestes pour Chouchouter notre terre" (co-produit par le Ministère de l’Environnement et les "3 Suisses"). Ils devraient présenter, par la suite, le matériel pédagogique fourni par l’association (et laissé à la disposition des enseignants après l’opération). Il est remarquable que les enfants aient tout de suite reconnu, dans le film présenté, le spot publicitaire des "3 Suisses", par des jeux de mots repetés durant le film. L’enfant, serait-il un "récepteur" de messages publicitaires ?? Le film lui-même était assez bien fait : il traite des problèmes comme la pollution atmosphérique, les déchets, le trou dans la couche d’ozone, les économies d’eau et d’énergie - en proposant chaque fois des actions individuelles pouvant contribuer à la résolution du problème.

Key words

education, environment, pollution, primary education, association, company, environmental education


, France, Paris

Comments

Et la montagne a accouché d’une souris ... Un coup publicitaire (très réussi d’ailleurs)et un coût apparament très élevé pour une intervention pédagogique de 1h30 uniquement, dont le déroulement prévu donne l’impression que l’intelligence de l’intervenant est mésestimée : ce dernier est appelé de jouer le rôle d’un agent publicitaire pour les entreprises finançant l’opération, sans aucune prise sur le contenu même de son intervention (prédéterminé d’avance minute par minute par l’association). Le seul mérite de l’opération est qu’elle montre l’implication progressive de l’industrie dans le domaine de l’EE : par l’offre de produits destinés au public jeune portant l’étiquette d’"écologie", par la sponsorisation des associations environnementales qui ne réussissent pas par leurs propres moyens à pénétrer directement dans les écoles. Les industries arrivent ainsi à transmettre au système éducatif des messages culturels véhiculés à travers l’enseignant - qui ne réussit pas toujours à les décoder.

Notes

Sources : 1)Participation personnelle à l’ensemble de l’opération "Enfance et Environnement" et intervention dans une école primaire 2)Brochures de présentation de l’opération

Source

Grey literature

contact site map legal mentions