español   français   english   português

dph is part of the Coredem
en.coredem.info

search
...
dialogues, proposals, stories for global citizenship

Rencontres Régionales ’Ecole et Nature’ en Ile-de-France sur le thème de la forêt

Yolanda ZIAKA

07 / 1993

Le réseau "Ecole et Nature", association créée en 1982, regroupe des individus, des associations et des institutions agissant dans le domaine de l’Education à l’Environnement (EE). Des rencontres annuelles thématiques, pour les membres du réseau et des personnes extérieures, sont organisées, aux niveau national et régional, chaque année. Pour l’organisation, des subventions sont accordés par les Ministères de l’Education Nationale et de l’Environnement. Elles représentent un moment d’échange et de réflexion sur les pratiques pédagogiques, les méthodes, les objectifs de l’EE. En Ile-de-France, en 1991, les rencontres régionales avaient comme thème la forêt. Elles ont réuni, pendant 3 jours, environ 80 participants venus de la région : peu d’enseignants (notamment du primaire), un grand nombre d’animateurs, des personnels techniques ou administratifs (Office National des Forêts, Jeunesse et Sports). Les rencontres étaient organisées autour de quatre pôles :

1)Des "ateliers de terrain" représentaient l’activité centrale des rencontres. Préparés par un ou plusieurs animateurs, avaient comme but de permettre aux participants la découverte et l’approfondissement de techniques et méthodes d’animation. Six ateliers, pendant deux demi-journées, étaient proposés : - "Approche sensorielle de la forêt", - "Le Vélo Tout Terrain pour découvrir la forêt", -"Initiation à la gestion d’une forêt", - "La télédétection et la forêt", - "Approche scientifique de la forêt", - "L’art et la forêt".

2)Des "ateliers d’échange" avaient comme but de donner l’occasion aux participants de présenter une expérience vécue, ou un projet, dans le domaine de l’éducation à la forêt. 5 ateliers d’une heure ont été présentés sur des thèmes comme : -animation autour de la forêt pour les écoles maternelles, -l’aménagement de sentiers d’interprétation dans une forêt, -animation autour de l’arbre par une association belge, etc.

3)les "ateliers de réflexion" avaient comme but d’organiser un débat autour de thèmes théoriques relatifs à l’EE. Les thèmes abordés ont été définis par les participants eux-mêmes. Trois ateliers se sont déroulés pendant deux heures chacun, sur les thèmes : -rapports entre le ludique, le sensoriel et le cognitif, -l’approche systémique en EE, -éducation par ou pour l’environnement ?

4)Deux conférences ont eu lieu en soirée par des scientifiques invités sur "le mythe de la forêt originelle", et "la forêt amazonienne".

D’une manière générale ont peut remarquer : - L’absence d’une réflexion théorique approfondie sur l’EE au sein du comité d’organisation des rencontres. S’il s’agit d’un choix, le contenu (qu’on espère novateur)risque de se réduire à des pratiques pédagogiques immuables et reproduites d’une année à l’autre. La même remarque vaut pour les rencontres elles-mêmes : les ateliers de "réflexion" n’ont duré que deux heures sur les trois jours et n’ont pas eu une grande affluence. La réticence des participants à s’engager dans une discussion théorique insécurisante est liée au sentiment que les rencontres constituent un moment d’échange sur les pratiques (ou des "recettes" d’animation ...). - En dehors des conférences, la problématique développée était presque complètement découpée de la réalité nationale et internationale (problèmes d’incendies des forêts, de déforestation, etc)ce qui constitue une lacune importante au moment d’une crise environnementale sans précédent.

Key words

education, environment, forest, association, continuous training, environmental education, promoter, teacher


, France, Ile-de-France

Comments

S’agit-il de l’EE ou de l’"animation nature" qu’on parle pendant ces Rencontres? Et s’il s’agit de l’EE, pourquoi, dans la thèmatique développée, si peu de référence aux rapports homme-nature et à des sujets comme p.ex. les conflits d’usage autour des aménagements forestiers, les atteintes à l’environnement. Tout porte à croire que l’environnement est ailleurs : là où l’homme n’a pas accès. Il s’agit en grande partie de rencontres de formation, comme le prouvent les attentes exprimés par certains participants (enseignants venant s’initier en EE, chômeurs en recherche de recyclage professionnel). Ceci traduit un manque de lieux de formation en EE et explique probablement le manque de réflexion théorique. Le réseau Ecole et Nature pourrait bien répondre à cette demande. Concernant le contenu, la richesse qui se rencontre au niveau des approches différentes (scientifique, sensorielle, ludique, ...)ne donnera que des visions parcéllaires de la réalité aussi longtemps qu’elle n’est pas intégrée dans une perspective globale.

Notes

Sources : 1)Participation au Comité d’Organisation des Rencontres Régionales et travail de coordination de l’organisation 2)Participation aux Rencontres

Source

Grey literature

contact site map legal mentions