español   français   english   português

dph is part of the Coredem
en.coredem.info

search
...
dialogues, proposals, stories for global citizenship

Du développement de la TV locale dans la Communauté des Etats indépendants

Olivier PASQUET

04 / 1993

Un soir d’hiver enneigé, six voyageurs descendent en gare d’Albertville (Savoie-France)en provenance de Moscou via Paris. C’est la délégation de la "C.E.I." qui vient participer aux Premières Olympiades de la création Vidéo Télé locale (Beaufortain - 6 au 9 janvier 1992). à vrai dire en janvier 1992, après le "putsch" manqué d’août 1991, et le départ de Gorbatchev en décembre, l’existence de la C.E.I. n’est déjà plus qu’un rêve.

Pourtant dans cette délégation où l’Ukraine côtoie encore la Russie, le rêve se prolonge... Rêve partagé par beaucoup de participants aux Olympiades (Américains, Australiens, Africains, Latino-Américains et Européens...)qui voient enfin s’entrouvrir une porte sur un monde inconnu: Tatyana amenant dans ses cartons samovar et poupées gigognes; Georgij qui s’est fait voler tout son argent dans le train Stabiopol/Moscou par une belle voyageuse qui lui avait versé du somnifère dans son café. Serguei et ses cassettes BETACAM SECAM! Mais où étaient passés les bureaucrates, les miliciens, les agents du KGB et les membres du parti? Se pouvait-il que dans l’univers impitoyable du totalitarisme marxiste-léniniste un ilôt de démocratie et de radicalisme alternatif se soit constitué autour des télévisions locales?

Pour essayer de comprendre, pour mettre un pied à travers la porte de peur qu’elle ne se referme, il était nécessaire d’aller sur place, pour voir et entendre, interroger et filmer.

Ces éléments ont été recueillis lors d’un voyage d’étude effectué du 6 au 28 mars 1992 à l’invitation de Tatyana Bolchakova de l’organisation M.A.R.T. (Fédération des TV locales). La Fédération Internationale de Radio et Télévision (M.A.R.T.)regroupe environ 75 membres répartis dans les différents états de la CEI. Tatyana Bolchakova est la directrice générale de la fédération. Le président est Anatoly Lysenko, par ailleurs directeur de la Télévision de Russie.

Les quatre exemples ci-après donnent, pour ce qui concerne la Russie, une idée de la diversité des situations et des expériences des membres de la Fédération :

CENTRE DE LOISIRS / CâBLE DE VOLGOGRAD

Le câblage de la ville de Volgograd a débuté il y a 4 ans, à l’initiative du Centre de loisirs, pour y développer les activités culturelles. La ville comprend environ 300 000 logements et aujourd’hui 70 000 sont raccordés au câble.

Il s’agit d’un réseau en arbre dont le tronçon principal est composé de 80 km de câble fibres optiques qui diffuse en Super VHS. La compagnie de câble de Volgograd emploie 210 personnes, construit les équipements du câble, installe le réseau, gère les abonnements et s’occupe de former des jeunes. La compagnie dépend d’émissions transmises par satellite qui sont traduites en russe (35 chaînes captées), et d’émissions quotidiennes produites localement pour donner un service 24H/24.

LE CâBLE "CETI NN" DE NIZHNY NOVGOROD

à l’initiative de la "Novtech Soviet American Joint Venture Company" et de partenaires locaux, la société "N.N. Network" a pu fédérer une dizaine de petits réseaux privés disséminés à travers la ville, ce qui représente environ 15 000 abonnés (coût de l’abonnement: 15 roubles / mois - salaire moyen 800 roubles / mois).

Comme à Volgograd, le câble distribue un seul canal de télévision programmé localement mais ici la diffusion (en VHS)se fait à partir d’une dizaine de mini-studios (parfois un magnétoscope VHS installé dans la salle de séjour d’un locataire). à terme, le projet de NN Network est bien sûr d’interconnecter ces petits réseaux et de proposer de nouveaux services (téléphonie, télématique...)sur le câble.

TV 6, CANAL LOCAL DE NOVGOROD

TV 6 est en fait d’abord la TV locale du quartier M 6 K (complexe locatif des jeunes, arrondissement ouest de Novgorod)construit sur le principe des coopératives de logement par les futurs locataires. Un groupe de jeunes, travaillant pour la plupart dans l’industrie électronique et réunis pendant deux ans sur le chantier de construction de leurs futurs logements décident de câbler les immeubles qu’ils viennent d’achever et d’y démarrer une TV locale. Aujourd’hui le réseau compte 5 000 abonnés.

La première émission TV expérimentale en N B date du mois d’avril 1987. Depuis le démarrage officiel, le 3 septembre 1987, la TV locale diffuse 7 jours sur 7 des programmes locaux de grande qualité (production et diffusion en VHS). Cette expérience est à l’évidence très comparable aux Télévisions de quartier françaises.

SABOUROVO TV - PÉRIPHÉRIE DE MOSCOU

Sabourovo TV, qui a été la première société de TV câblée en URSS, a comme TV 6 démarré à partir d’une coopérative de logement de jeunes, mais là à l’initiative de la municipalité à cause de la difficulté de réception des signaux hertziens (hauteur de bâtiments). Le câble diffuse ici les 5 canaux TV nationaux, CNN et un canal local. La construction, débutée il y a 4 ans à partir du noyau des 3 500 logements de la coopérative, compte aujourd’hui 50 000 abonnés (à noter 1 foyer = 7 à 8 personnes).

Jusqu’à récemment la TV locale était une organisation non commerciale (déficitaire)qui diffusait 24H/24 du télétexte, des émissions locales (principalement des directs en studio)et MTV, sans cryptage. Depuis le 16 mars 1992, elle est devenue une entreprise commerciale qui gère les abonnements (25 roubles / mois au lieu des 3 roubles demandés antérieurement)et crypte ses émissions. Sabourovo TV a donné naissance à une société par actions "Technologies Informatique". Avec ses 84 salariés permanents c’est une des plus importantes compagnies de câble de la CEI qui construit les équipements et installe les réseaux (sans les gérer elle-même). En 1991 elle a construit dix réseaux de 10 à 15 000 abonnées.

Six mois plus tard (août-septembre 1992), un second voyage en Russie et en Ukraine permet de mesurer l’évolution rapide des situations dans l’ex-URSS - l’évolution vers plus de compléxité, vers plus d’incertitudes. Le monde de la TV locale suit bien sûr, en cela, les aléas politico-économiques du pays.

Le maintien d’une organisation transnationale de télévision regroupant les organisations réparties dans les différentes républiques de l’ex-URSS devient de plus en plus incertain comme l’indiquent la constitution récente d’une Union Ukrainienne de Télévision, et l’émergence de nouvelles organisations concurrentes. La multiplicité des acteurs, des concepts mêmes prête à confusion. Ainsi en Ukraine, le rejet de la "télévision étatique" conduit certains à mettre une longue expérience acquise au sein des départements de communication du Complexe "militaro-industriel" au service de la "télévision locale" : fabrication, installation et vente d’émetteurs, d’équipements pour le câble.

La Télévision locale - Nouveau marché? Nouvelle liberté d’expression? Nouvel instrument de pouvoir politique?

Dans un contexte socio économique très difficile, les médias audiovisuels locaux cherchent une voie originale pour sortir des "sentiers battus"!

Key words

communication, television, freedom of speech, democratization process


, Eastern Europe

Notes

Voir traduction de cette fiche en espagnol et en anglais dans la base de données (recherche par le nom de l’auteur).

Source

Articles and files

Videazimut, LA VIDÉO D'INTERVENTION in. Clips, 1993 (Canada), 3

Videazimut - 3680, rue Jeanne-Mance, bur.430 Montreal (Quebec) CANADA H2X 2K5 - Tél. (1 514)982 6660 - Fax (1 514)982 6122 - Canada - videaz (@) web.net

contact site map legal mentions