español   français   english   português

dph is part of the Coredem
en.coredem.info

search
...
dialogues, proposals, stories for global citizenship

Une association italienne sur le tourisme

Dora VALAYER

08 / 1997

Les pays latins du Sud de l’Europe, qui s’étaient tenus à l’écart des réflexions et des recherches sur le tourisme Nord/Sud y entrent à leur tour à travers les activités d’associations semblables à celles qui existent déjà depuis dix ou quinze ans dans le Nord de l’Europe.

L’association RAM (Centro di Attenzione al Turismo)créée en 1993, vient d’installer ses locaux à Bologne. Pendant plusiers années, elle a cru pouvoir fonctionner en coordonnant deux pôles, dont l’un était une vente de produits artisanaux dans une perspective de commerce équitable, et l’autre une recherche et des actions dans le domaine touristique. Cette cohabitation n’ayant pas pu trouver des règles de fonctionnement acceptables en matière de gestion économique, chacun des pôles s’est autonomisé par rapport à l’autre, et le RAM se consacre désormais exclusivement au domaine touristique.

Ses activités sont les suivantes :

Réunir dans divers lieux d’Italie des partenaires d’horizons diversers (ONG, organisations humanitaires et culturelles, associations de voyages travaillant sur des bases de tourisme durable, journalistes, accompagnateurs de voyages, voyageurs indépendants, étudiants), c’est-à-dire, de façon générale tous ceux qui sont engagés dans une activité à but non lucratif relative au tourisme Nord/Sud.

L’objectif de ces rencontres a été jusqu’à maintenant de rédiger un code de "tourisme responsable", mais a surtout eu pour effet une meilleure connaissance des participants, de leurs perspectives et de leurs projets. En Novembre 1997, le texte ("charte", "code de conduite")sera rendu public et présenté à la presse et aux tours opérateurs. Il est vraisemblable que ces derniers manifesteront leur désaccord, et un travail proprement politique commencera, avec l’espoir que le travail préparatoire et la détermination des participants contribueront à modifier les pratiques.

Par ailleurs, le RAM a lancé un certain nombre de voyages adressés à ses partenaires, dont le but est de mener une expérimentation sur les différents aspects d’un tourisme responsable (durable). Les rencontres préparatoires sont méticuleuses, dans le souci de prendre en compte tous les aspects d’un tourisme respectueux de l’environnement.

Key words

environmental education, tourism and environment, associative life


, Italy

Comments

Une association comme le RAM est certes très réduite par rapport aux importantes associations semblables dans les pays anglo-saxons du Nord de l’Europe (Angleterre, Suisse, Allemagne, Pays-Bas), qui existent depuis longtemps.Ces dernières s’adressent à des mentalités très différentes. Pourtant les dérives auxquelles toutes prétendent s’attaquer sont les mêmes : priorité du tout-économique, prise en compte des seuls intérêts des touristes payeurs et négligences de ceux des populations des pays d’accueil, etc. Avec Transverses en France et le RAM en Italie, on a désormais deux pôles de réflexion qui devraient trouver des coordinations possibles pour que les pays latins soient de moins en moins tenus à l’écart des réflexions et des actions menées pour un tourisme plus responsable et durable.

Notes

Le responsable du RAM est GARRONE,Renzo. Les informations ont été présentées à l’occasion de la rencontre annuelle du TENà Madrid en 1997

Source

Organisation presentation

RAM, Country report, 1997/05 (France)

Transverses - 7 rue Heyrault, 92100 Boulogne, FRANCE. Tel 01 49 10 90 84. Fax 01 49 10 90 84 - France

contact site map legal mentions