español   français   english   português

dph is part of the Coredem
en.coredem.info

search
...
dialogues, proposals, stories for global citizenship

Coopération économique et sociale entre les Côtes d’Armor et Gabès, pour une meilleure compréhension et un respect mutuel

Mohammed MAZOUZ

02 / 1996

Dans le cadre d’une coopération décentralisée, qui a débuté en 1985, entre le département des Côtes d’Armor, en France, et le gouvernorat de Gabès, en Tunisie, les associations et les établissements à caractère social gabésiens et costarmoricains ont décidé d’axer leur coopération sur la formation. La formation apparait comme une condition nécessaire pour rendre viables les actions menées dans le domaine de l’intégration sociale et professionnelle des personnes handicapées. De cette décision, une coopération de partenariat s’est établie entre IPH (Institut de Promotion des Handicapés)de Tunis et EREES (Ecole Régionale pour les Etudes Educatives et Sociales)de Saint Brieuc et de Rennes. Cette coopération est basée sur des plans de formation appropriés aux orientations de chaque centre ; le principe central en est la réciprocité, en vue de construire une pédagogie interculturelle à partir des connaissances tirées des expériences tunisiennes et françaises. Ceci contribue en même temps à une meilleure compréhension et à un respect mutuel. La population concernée par cette formation est le personnel de l’Education spécialisée. Ce projet est organisé sur deux axes de formation continue, selon un plan de coopération triennal comportant des évaluations annuelles. Le premier axe concerne la Tunisie, l’objectif à moyen terme (3 ans)en est la mise en place d’une formation d’éducateurs techniques, un programme de formation de formateurs, l’action pour le développement d’une coopération interassociative et le soutien matériel et logistique à l’équipement d’un centre de reprographie et de diffusion. Les actions à court terme (mai 92 à juin 93)visaient la participation à la réalisation de deux cycles de formation (mis en oeuvre par l’IPH), un cycle d’aide médico-pédagogique et un cycle d’auxiliaires d’éducation spécialisée, avec la participation à la mise en place et à la coordination de sessions de formation programmées par l’IPH au profit du personnel du secteur associatif (Jerba). Le deuxième axe concerne la France et vise à sensibiliser les enseignants et les travailleurs sociaux à la culture maghrébine pour mieux répondre aux besoins des populations immigrées en France. Les participants ont pu partager trois séminaires de trois jours (1993)à Saint Brieuc autour de trois thèmes : la connaissance du monde arabe, l’acculturation et l’intégration, et la pédagogie interculturelle. A moyen terme, il s’agit d’optimiser la formation en s’associant avec d’autres partenaires : l’Université de Haute-Bretagne de Rennes II et l’Université des Sciences Sociales de Tunis. L’idée est également d’élaborer et de diffuser un document écrit dans les deux langues. Les sources de financement proviennent des institutions suivantes : Ministère des affaires sociales tunisiennes, Ministère des affaires étrangères françaises, Ministère des affaires sociales françaises, Ministère de la francophonie, Conseil régional de Bretagne, Secrétariat d’Etat à l’action humanitaire, Fonds Européen, Mairie de Saint Brieuc, Conseil régional des Côtes d’Armor, Parrainages tunisiens et français. Le budget est de un million de francs (vérifier)Quant aux perspectives futures, elles s’établissent sur un projet de formation sur 3 ans des travailleurs sociaux qui s’adressent aux familles maghrébines et un projet de formation des travailleurs sociaux du sud tunisien. D’autre part, de multiples actions ont été réalisées entre les Côtes d’Armor et Gabès, notamment la création d’ateliers de maroquinerie et de cartonnage, la formation de 3 Gabésiens dans les Côtes d’Armor (18 semaines), 4 séminaires de formation de 3 jours à Djerba et à Gabès, la fourniture d’un bus adapté aux personnes handicapées, la formation de 3 travailleurs handicapés et de 3 éducateurs techniques au tissage (à Gabès)et au tourisme adapté au sud tunisien.

Key words

local development, education, training, disabled person, cultural interdependence, work, decentralized cooperation


, France, Tunisia, Côtes d’Armor, Djerba, Gabes, Rennes, Saint Brieux, Tunis

Comments

La coopération entre les Côtes d’Armor et Gabès s’avère être un jumelage très dynamique et concret. Il s’agit d’une action très intéressante car elle indique une autre manière de communiquer et d’agir ensemble, fondée sur la recherche d’une compréhension mutuelle pour permettre des échanges entre les deux parties. C’est un bon exemple de coopération entre acteurs locaux, créant des dynamiques des deux côtés. De plus, c’est la preuve que l’on peut concilier développement économique, création d’emplois et Droits de l’Homme. Le rôle des migrants n’est pas mentionné, or ils pourraient être des interlocuteurs pertinents car ils connaissant les deux réalités. Ils pourraient jouer un rôle, notamment dans la formation.

Source

Grey literature

CONSEIL GENERAL DES CôTES D'ARMOR; GOUVERNORAT DE GABES (France)

contact site map legal mentions