español   français   english   português

dph is part of the Coredem
en.coredem.info

search
...
dialogues, proposals, stories for global citizenship

L’accès au logement : l’action de Solidarités Nouvelles pour le Logement (SNL)

Barbara NEWMAN

04 / 1998

Fondée en 1988 par Denis et Etienne Primard, l’association Solidarités Nouvelles pour le Logement (SNL) propose des logements au prix moyen de 30 Francs le m2, accompagnés d’un suivi social "de proximité" pour les locataires. Parmi ces derniers, 22 pour cent étaient auparavant hébergés par leur famille, 16 pour cent ont été expulsés, 12 pour cent étaient sans domicile fixe, 11 pour cent vivaient dans des hôtels, 9 pour cent dans des foyers insalubres, et 6 pour cent dans des caravanes.

Un parc de 250 logements

En achetant des maisons, en centre-ville dans les communes de banlieue, ou des appartements, dans tous les quartiers de Paris, l’association SNL a créé un parc de 250 logements en dix ans. L’investissement se fait sur l’initiative de "groupes locaux de solidarité", de 5 à 15 personnes. Issus de réseaux associatifs divers ou spontanément motivés pour aider quelqu’un qui n’a pas accès à un logement, ils rassemblent d’abord les fonds propres nécessaires au montage financier des opérations, environ 10 pour cent du coût global. Ainsi chacun apporte 2 000 francs en moyenne. La légère structure salariée de SNL intervient pour mobiliser les aides publiques, compléter le financement des logements et assurer le fonctionnement de l’ensemble, réduire les coûts de ces logements et veiller à l’accompagnement des personnes logées, assumé par le groupe local de solidarité.

Le solde à payer par les occupants, après mobilisation des aides au logement, tourne autour de 500 Francs par mois, selon la taille des logements et les caractéristiques socioprofessionnelles des familles.

Comme pour d’autres associations engagées dans ce domaine, les projets de SNL rencontrent une certaine résistance au moment de l’achat, et ce à deux niveaux : dans certaines collectivités locales, où l’on croit que le logement social est de l’initiative exclusive de l’Etat, et chez les futurs voisins de ses locataires, qui craignent d’avance les populations du logement bon marché. Craintes mal-fondées, car la cohabitation pose rarement problème par la suite.

Un accompagnement social

L’accompagnement, concrétisé par la prise en responsabilité de chaque famille par deux accompagnateurs, vise avant tout à rétablir du lien et de la confiance pour s’acheminer vers un logement plus durable. Les personnes logées sont invitées à participer aux réunions mensuelles du groupe local et à apporter ainsi par cette simple présence, leur propre part à la démarche de l’association. On les prépare, néanmoins, à l’accession à un logement pérenne, car les appartements ne sont loués à la même personne que durant un an ou deux au maximum. Le niveau particulièrement bas du solde à payer permet à chaque habitant de se constituer progressivement une épargne volontaire qui, à la sortie du logement, au bout de 18 mois en moyenne, peut atteindre 5 000 francs, voire plus.

Perspectives : consolider et valider la démarche initiée en développant de nouveaux groupes animés par des personnes déterminées à agir localement.

Trois associations départementales sont actuellement en place : SNL 91 (SNL Essonne), SNL 78 (SNL Yvelines) et SNL 75 (SNL Paris). SNL projette la réalisation de 60 à 80 nouveaux logements et la mise en place d’une vingtaine de nouveaux groupes par an. De nouvelles associations départementales pourront alors être créées: il suffit pour cela que dans un même département existent au moins trois groupes locaux.

Key words

habitat, access to housing, social escort, participation of inhabitants


, France, Ile-de-France

Notes

Contact : PRIMARD, Denis, Solidarités Nouvelles pour le Logement (SNL), 20 rue Clovis Hugues, 75019 Paris - Tél 01 42 01 14 26 - Fax : 01 42 41 92 61.

Cette fiche a été réalisée pour une rencontre organisée dans le cadre de l’année européenne contre le racisme, par Profession Banlieue le 8 avril 1998 intitulée "Quelles initiatives contre le racisme ordinaire ?".

Entretien avec PRIMARD, Denis

Source

Internal document

Profession Banlieue - 15 rue Catulienne, 93200 Saint-Denis, FRANCE - Tél. 33 (0)1 48 09 26 36 - Fax 33 (0)1 48 20 73 88 - France - www.professionbanlieue.org - profession.banlieue (@) wanadoo.fr

contact site map legal mentions