Llamamiento

para contribuciones

Dosiers en curso

2008 / 2009

- Hacia unos eslabones sostenibles: de la producción al consumo

español   français   english   português

dph participa en la coredem
es.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para una Ciudadanía Mundial

Un groupe d’intervention rapide ville propre à Lubumbashi

A l’initiative d’une équipe de football local au Congo

Ildephonse KASIHO

10 / 2007

A l’origine du projet

Les supporters de l’équipe de football Tout puissant Mazembe de Lubumbashi avaient déployé tous leurs efforts pendant la campagne électorale pour que leur président d’honneur soit élu d’abord député National et ensuite député provincial. Ayant obtenu le plus de voix sur l’ensemble du pays en tant que député national et provincial, ce dernier avait préféré se présenter encore comme candidat Gouverneur de province du Katanga. Devenu gouverneur, il demanda à ses électeurs et plus particulièrement le groupe d’animation des supporteurs de TP Mazembe, de travailler la main dans la main pour aider la population à sortir un tant soit peu de la misère. Reconnaissant le manque de structure publique d’assainissement de la ville de Lubumbashi, quelques membres de ce groupe se décidèrent de s’organiser en un groupe dit Groupe d’intervention rapide ville propre.

Objectifs et enjeux

1 Nettoyer la ville

2 Effectuer le curage des caniveaux

3 Désinfecter les maisons d’habitation et les toilettes

4 Lutter contre le chômage des jeunes

Déroulement du projet

Le groupe d’intervention rapide ville propre est constitué de 12 équipes de 10 personnes chacune. A la tête de 4 équipes se trouve un superviseur. Chaque matin, les superviseurs déploient leurs équipes sur des avenues ciblées à l’avance. Les unes pour balayer les avenues, les autres pour curer les caniveaux, etc. A l’aide de brouettes, les ordures sont rassemblées en un endroit précis, d’où elles seront chargées sur un camion pour les acheminer vers une décharge publique située à plus ou moins 9 km de la ville. Parfois, sur demande des habitants, le camion va déverser les déchets dans des fosses se trouvant dans leurs parcelles après y avoir fabriqué des briques pour la construction. Cela permet d’aplanir le terrain et d’éviter la stagnation des eaux usées et pluviales.

Données pratiques

Échelle territoriale : Commune de Lubumbashi

Public cible : Habitants de la commune Lubumbashi

Acteurs du projet :

  • Le groupe d’animation des supporters de TP Mazembe

  • Les habitants de la commune Lubumbashi

  • La coordination urbaine de l’environnement

  • L’office de voirie et de drainage

  • Le Gouvernorat de province du Katanga

Durée actuelle : 10 mois , soit du 17 février 2007 à ce jour

Résultats actuels :

  • Acquisition et distribution des poubelles aux administrateurs du marché central de la commune Lubumbashi et celui de la Commune Kampemba ;

  • Curage des caniveaux sur les avenues Kapenda et Mama Yemo ;

  • 120 emplois permanents créés pour les jeunes ;

  • Travail de maintenance valorisé dans la ville.

Source de financement : Gouvernorat de province du Katanga mais les premières actions été financées par le gouverneur lui-même.

10 Principes de Bonne Gouvernance

10 Questions ont ensuite été posées lors de cet entretien pour mieux comprendre comment cette expérience peut s’approcher des principes de Bonne Gouvernance énoncés par l’Alliance pour un monde responsable, pluriel et solidaire en juin 2001 in «Les principes de la gouvernance au XXIe siècle» et ce afin d’échanger ces pratiques avec celles du Congo en matière d’habitat et de gestion des déchets.

1- Se fonder sur une approche territoriale et le principe de subsidiarité

Ce projet est une initiative des jeunes supporters d’une équipe de football de la ville de Lubumbashi (TP Mazembe), soucieux de participer au processus de reconstruction du pays en cours. Conscients de leur responsabilité et de leur capacité de contribuer au changement souhaité, ils ont réussi à mettre rapidement sur pied, une structure de gestion des déchets de voirie qui n’existait pas du tout. Néanmoins en fonction du principe de subsidiarité, cette structure bénéficie d’un encadrement technique des services compétents de la mairie et d’un appui financier du gouvernorat de province.

2- Instituer un dialogue au sein de communautés plurielles

Bien qu’opérant précisément dans la commune Lubumbashi, le groupe est constitué de jeunes venant de toutes les 7 communes de la ville, sans distinction de religion, ni de tribu. Ils partagent tous un sentiment d’appartenance à la ville et à leur équipe chérie le TP Mazembe. Grâce au dialogue facile que le groupe entretient avec différents milieux, il a pu définir clairement ses objectifs en rapport avec la gestion des déchets, ce qui le relie aux autres parties prenantes.

3- Remettre l’économie à sa juste place

Effectivement ce projet s’inscrit dans une optique de gestion et de promotion des biens communs et des connaissances. En effet, le groupe d’intervention rapide ville propre gère lui-même en toute responsabilité les moyens qui ont été mis à sa disposition. Cependant la prise en charge financière de ses activités, se déroulant au niveau de la commune, est assurée par le gouvernorat de province.

4- Se fonder sur une éthique universelle de responsabilité

Bien qu’étant initiateur du projet, le groupe devra rendre compte de la gestion des déchets de voirie à l’ensemble de la communauté, c’est-à-dire les habitants de la commune ainsi que les autres acteurs du projet, surtout que pour le moment, il reçoit l’appui de l’Etat.

5- Définir un cycle d’élaboration de décision et contrôler les politiques publiques

La mise en Ĺ“uvre de ce projet se fait de manière partenariale, car elle implique non seulement ses financeurs, mais aussi les services techniques de la mairie de Lubumbashi, telle que la coordination urbaine de l’environnement, plus précisément dans la détermination des lieux de décharge.

6- Organiser la coopération et les synergies entre acteurs

C’est grâce au dialogue permanent entre les superviseurs des équipes d’assainissement déployées dans la commune et des représentants de différents niveaux de pouvoir que le projet ci-présent fonctionne harmonieusement.

7- Concevoir des dispositifs cohérents avec les objectifs poursuivis

Néant

8- Maîtriser les flux d’échange des sociétés entre elles et avec la biosphère

Jusque là, l’information circule bien entre les acteurs et la population qui apprécie cette initiative. Cependant, certains se demandent où est passé le service de désinfection qui avait pourtant précédé le service de nettoyage et de curage des caniveaux. Visiblement, il y a encore besoin d’autres informations.

9- Gérer la durée et savoir se projeter dans le temps

Compte tenu de l’urgence, le projet ci-présent, comme tant d’autres, avait démarré rapidement grâce à l’appui personnel du gouverneur de province. Cependant, il est plus que temps de prendre un moment de réflexion et d’amorcer un débat à l’issue duquel, nous espérons voir élaborée une politique communale de gestion de déchets. Une fois élaborée, vulgarisée, connue et comprise par tous les habitants, le projet pourra être étendu dans d’autres communes, et par conséquent se pérenniser.

10- De la Légalité à la légitimité de l’utilité, des valeurs, des méthodes

Le projet dont il est question ici, est légitime car il répond à une des attentes de la population face à ses élus. En effet, la salubrité publique est un besoin collectif. Cela étant, sa réalisation et son maintien sont des indicateurs valables du sens de responsabilité des dirigeants et des citoyens. S’agissant des méthodes pour la maintenir ici dans la ville de Lubumbashi, elles sont encore à imaginer.

Palabras claves

participación de los habitantes, participación popular, desecho doméstico, tratamiento de desechos, gobernanza, subsidiaredad activa


, República Democrática del Congo, Katanga

dosier

Bonne Gouvernance en matière d’habitat et de gestion des déchets

Comentarios

Le projet évolue convenablement depuis son démarrage jusqu’aujourd’hui !

Question que pose cette expérience :

  • Comment évaluer la bonne gouvernance dans une action de tâtonnement ?

Notas

Cette fiche a été élaborée dans le cadre d’un échange d’expériences sur les pratiques de Bonne Gouvernance en matière d’HABITAT et de GESTION DES DÉCHETS entre le Congo et la Belgique en 2007 et 2008.

Fuente

Entrevista

Entretien avec le superviseur d’équipes : Mumba Kasekele, superviseur d’équipe – Tél : 0995261519

Autres personnes de contact : Joe Keta, Superviseur d’équipe – Tél : 0997020932 ; Papy Shey Amisi, Superviseur d’équipe – Tél : 0812362307

contacto mapa del sitio menciones legales