Llamamiento

para contribuciones

Dosiers en curso

2008 / 2009

- Hacia unos eslabones sostenibles: de la producción al consumo

español   français   english   português

dph participa en la coredem
es.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para una Ciudadanía Mundial

Comment communiquer les progrès de la recherche agricole en zone rurale soninke ?

Anne FONTENEAU

10 / 1994

L’ORDIK (Organisation Rurale pour le Développement Intégré de la Kolimbine)implantée à 35 km de Kayes, dans la première région du Mali est une association regroupant neuf villages et deux hameaux de culture et travaillant en lien avec les migrants de ces localités établis en France. A l’origine de cette mobilisation communautaire se trouve la volonté d’améliorer le potentiel agricole de la zone. Le constat est notamment fait que les espèces utilisées ne sont plus adaptées au contexte issu de la sécheresse des dernières décennies. Afin de favoriser le recours à de nouvelles semences, les techniciens agricoles de l’ORDIK mettent donc en oeuvre une politique originale de communication. Celle-ci est basée sur l’expérimentation pratique. Plutôt que de longs exposés théoriques sur les avantages comparatifs de telle ou telle plante, Anthioumane Baradji et ses collègues choisissent, dans chaque village, quatre volontaires qui acceptent de consacrer une partie de leur champ à la nouvelle culture. Une fiche de suivi est mise au point par l’équipe technique. Elle comprend différentes rubriques sur la description de la parcelle, son exploitation antérieure, les propositions d’améliorations possibles et des demandes de renseignements sur l’unité de production elle-même : nombre d’hommes, de femmes, d’enfants, de saisonniers, montant des revenus migratoires...L’équipe projet a constaté que les paysans ne manifestaient pas face à ces questions très précices, la réticence dont ils font preuve habituellement envers les services étatiques. Ils ont compris que cet exercice n’avait aucun lien avec le recensement nécessaire à l’établissement de l’impôt et qu’il était au contraire dans leur intérêt de répondre franchement. Cette fiche est donc remplie par le technicien avec le volontaire ou par la personne choisie dans le village pour être le relai agricole de l’équipe technique quand celle-ci ne peut se déplacer pendant l’hivernage, à cause du mauvais état des pistes. Par ailleurs, des visites sur la parcelle pilote sont organisées pour l’ensemble des agriculteurs. Une fois la récolte effectuée, la nouvelle production voit également son goût et sa praticité culinaire évalués par la femme de la famille. Lors des réunions mensuelles du comité, organe de décision de l’association, techniciens et volontaires procèdent à un bilan détaillé de l’état d’avancement du travail. Les résultats des essais sont également diffusés par la Radio Rurale de Kayes. Enfin, une restitution de l’ensemble de l’expérience a lieu pour tout le village. Si le succès est réel, les nouvelles semences sont alors disponibles auprès du magasin intervillageois afin de leur assurer une utilisation massive.

Palabras claves

agricultura, comunicación, desarrollo autónomo, difusión de la innovación, investigación y desarrollo, ciencia y sociedad, técnico y campesino, valorización de resultados de la investigación, valorización de conocimientos tradicionales


, Mali

Comentarios

Pour augmenter la quantité et la qualité de la production agricole de la zone ORDIK, l’équipe technique développe une méthode de communication axée sur l’expérimentation faite par les villageois eux-mêmes. Selon Anthioumane Baradji, "les paysans ne sont pas faciles à convaincre. Mais quand ils ont vu, c’est bon". En alliant savoir scientifique et pratique paysanne, l’innovation agricole se diffuse au coeur des villages adhérant à l’ORDIK.

Fuente

Entrevista

FONTENEAU, Anne; BARADJI, Anthioumane

contacto mapa del sitio menciones legales