Llamamiento

para contribuciones

Dosiers en curso

2008 / 2009

- Hacia unos eslabones sostenibles: de la producción al consumo

español   français   english   português

dph participa en la coredem
es.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para una Ciudadanía Mundial

Le traitement ambulatoire de sourds ayant des problèmes de comportement et des troubles psychiatriques à Amsterdam, une approche en réseau

Marie Christine VALLES

12 / 1994

Depuis 1933, il existe aux Pays-Bas, une équipe d’aide psychologique pour les Sourds: l’Institut Régional de Santé Mentale (RIAGG). Dans cet institut sont données toutes formes d’aide mentale. Cette aide est ambulatoire. Dans un certain nombre de cas, le thérapeute intervient à domicile. L’équipe est constituée d’un psychiatre, d’un psychologue, d’un assistant social/infirmier psychiatrique, d’un psychothérapeute d’enfants et d’un autre pour adultes, d’un professeur de langue des signes et d’un interprète, d’un pédo-psychiatre.

Les problèmes présentés lors des premiers entretiens couvrent des domaines importants. Certains Sourds ont de graves problèmes relationnels ou familiaux, des problèmes dits de "phase de la vie" ou des troubles psychiatriques (psychoses, névroses, expériences traumatiques).

L’émancipation des Sourds aux Pays-Bas amène ces derniers à demander de l’aide d’une façon active au lieu d’utiliser un comportement régressif. De temps à autre cette demande est camouflée derrière d’autres troubles comme une toxicomanie ou des problèmes comportementaux. Parfois le comportement est dû à une maladie psychiatrique. Ces dernières années, il a été constaté que les traitements n’aboutissaient pas.

L’expérience aidant, l’équipe en est arrivée à rencontrer certaines personnes importantes dans la vie du Sourd, pour une partie ou la totalité du traitement. Dans le cas d’interventions en crise, cette manière de faire s’est révélée très utile. Les personnes devaient parvenir à un accord en ce qui concerne leur comportement vis-à-vis du Sourd ainsi qu’au niveau des tâches à accomplir. Dans cette situation le Sourd est considéré comme une personne à part entière.

L’équipe a pu constater l’évolution de son travail d’une vision individuelle vers une vision dite de réseau. A l’intérieur du réseau, un traitement individuel est évidemment possible. Afin de donner au Sourd une position indépendante lors de ses contacts de réseau, le Sourds a la possibilité de s’exprimer de sa propre façon, éventuellement avec la participation d’un interprète. L’aide des personnes importantes autour du Sourd peut avoir une grande importance pour lui. Cependant, s’appuyer sur cette aide peut aussi créer une situation paradoxale. Ces liens relationnels sont parfois si intenses et si étouffants que le Sourd ne peut réagir que par un comportement provoquant ou par une régression.

L’approche en réseau peut être privilégiée lorsque l’équipe constate un intérêt trop intense des parents, des instituts de soutien, mais aussi de l’employeur vis-à-vis du Sourd.

Dans le cas de troubles psychiatriques comme la schizophrénie et les psychoses, le modèle utilisé est orienté vers le soutien en réseau par "psycho-éducation" qui consiste à essayer d’accorder le comportement du Sourd avec celui de son entourage, à prescrire des médicaments et à donner toutes les informations les concernant, à faire des suggestions pour réduire la tension nerveuse, et à donner des informations afin d’aider à distinguer les signes prémonitoires d’une décompensation. Des consultations peuvent même être données à l’intérieur des instituts pour sourds.

Palabras claves

ayuda psicológica, salud mental, salud y medio ambiente, autonomía, método de diagnóstico, comunicación, acceso a los cuidados sanitarios


, Países Bajos, Amsterdam

Comentarios

La participation du contexte social du sourd à son traitement augmente d’une façon considérable le rendement et la qualité de ce même traitement. C’est l’équipe dans son ensemble qui, dans tous les cas, gère la situation. Les rôles des membres de l’équipe dans les situations citées sont d’une grande diversité. Les avantages d’une participation des personnes les plus importantes du réseau à un traitement sont que l’on obtient plus d’informations concernant le travail, la vie privée ou les situations difficiles que peut vivre la personne sourde. Il est ainsi possible de motiver le réseau pour l’amener à une plus grande compréhension du Sourd. Des liens sont ainsi créés pour trouver une solution commune aux différents problèmes.

A côté de l’équipe pour Sourds d’Amsterdam, il existe aux Pays-Bas encore quatre équipes ayant le même but. Tous les membres de l’équipe connaissent la langue des signes et sont tous d’une manière ou d’une autre spécialisés en tant que thérapeutes.

Notas

GESTES Groupe d’Etude Spécialisé "Thérapies et Surdités"a organisé à Paris le troisième congrès international de l’ESMHD European Society for Mental Health and Deafness, en décembre 1994. Une publication des actes sera faite ultérieurement.

Fiche rédigée d’après l’intervention d’Ed DE BRUYN, coordinateur, Amsterdam Doventeam, R.I.A.G.G.,COW Keizersgracht 477, 1017 PR Amsterdam, PAYS BAS. Tel 00 31 020.5209774 Fax 00 31 020.6234676

Fuente

Actas de coloquio, encuentro, seminario,…

DE BRUIN, Ed., GESTES

GESTES (Groupe d’Etudes Spécialisé Thérapies et Surdité) - 8 rue Michel Peter, 75013 Paris, FRANCE. Tel/Fax 00(331)43 31 25 00 - Francia - gestes (@) free.fr

contacto mapa del sitio menciones legales