Llamamiento

para contribuciones

Dosiers en curso

2008 / 2009

- Hacia unos eslabones sostenibles: de la producción al consumo

español   français   english   português

dph participa en la coredem
es.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para una Ciudadanía Mundial

L’apport des associations lilloises dans les domaines d’innovation sociale et écologique

Ina RANSON

01 / 1998

La Ville de Lille, capitale du Nord - Pas de Calais et signataire de la Charte d’Aalborg s’est engagée à expérimenter de nouvelles formes de partenariat entre la Ville et les réseaux associatifs. L’opération "Naturalille" en est un exemple remarquable : répondant à une proposition de la Maison de la Nature et de l’Environnement, la ville de Lille soutient des initiatives émanant soit des associations, soit des structures de quartiers. Parmi les projets parrainés, celui de "HLM nature" apporte des solutions particulièrement innovatrices notamment par rapport aux problèmes de pollution dans les quartiers défavorisés.

L’opération "Naturalille"

Naturalille a deux objectifs prioritaires : sensibiliser le public à la nature en ville et améliorer la qualité de l’écosystème urbain. Le développement de la bioversité en ville est une contribution essentielle pour un meilleur cadre de vie.

Un comité de pilotage et un soutien logistique mis sur pied en partenariat avec la Ville de Lille, choisit parmi les propositions soumises et accompagne leur réalisation. Le parrainage "Naturalille" propose un soutien adapté à la demande des associations : aide à la recherche des partenaires, recherche de financement, montage de dossiers. Maître d’ouvrage de Naturalille, la municipalité en a confié la maîtrise d’oeuvre à un organisme d’animation de la Maison de la Nature et de l’Environnement (OGLANEL).

Depuis juin 1997, une dizaine d’ini tiatives a été parrainée, parmi elles : La campagne "Nos Jardins Naturels" (Chantier Nature), "Les jardins communautaires des meuniers" (Les Amis du Jardin des Olieux), HLM Nature (Environnement et Développement Alternatif, EDA).

Le projet des "HLM Natur e"

Les "HLM-Nature" font partie d’un quartier en grande difficulté, situé à l’entrée de la ville et pour lequel existe un programme plus vaste de requalification pris en charge par la Ville. Les bâtiments concernés par le projet de l’association EDA se trouvent entre deux axes routières fortement fréquentés (avec respectivement 20 000 et 120 000 véhicules par jour !)

Le projet mettra en oeuvre une conception de l’aménagement qui est en même temps action de solidarité, lutte contre l’exclusion et innovation écologique. Les terrains dégradés seront aménagés ensemble avec les habitants, notamment les enfants, en partenariat avec des entreprises d’insertion. Les plantations ont pour but de réduire la pollution de l’air, de l’eau et de lutter contre le bruit. Pour la première fois sera expérimentée, à côté de logements aux bords des routes, l’utilisation de plantes accumulatrices pour la décontamination des sols pollués par les métaux lourds.

Une première proposition du projet "des HLM Nature" suscita l’ intérêt de la Commission Extra-Municipale déjà en 1991. Mais il ne fut accepté que six ans plus tard, dans le cadre de l’opération Naturalille : entre-temps, les problèmes de pollution des sols commencent à être mieux reconnus.

Les partenaires sollicité s sont à la fois spécifiques au quartier (associations des habitants, Conseil de quartier..), lillois (ville, Office HLM, faculté de pharmacie), opérateurs (chantier nature, espace vert, etc), chercheurs ou associations scientifiques et environnementalistes. Actuellement deux groupes de travail ont été constitués : un pool concertation (pour la mise en place d’un calendrier d’animations et d’activités permettant d’impliquer et de sensibiliser la population locale); un pool études (pour la recherche desaménagements innovants en matière de qualité écologique). Les deux groupes participent à la définition du cahier des charges du projet.

Dans un premier temps, les associations ont lancé une action envers les jeunes : dessine-moi ton jardin ! Le résultat permet d’organiser une exposition et un débat. Ensuite sera mis en place un "atelier nature" qui impliquera les enfants autant que possible dans la réalisation des plantations. Le pool étude planifie actuellement, entre autres, l’installation d’une station bioindicatrice.

L’utilisation des plantes calaminaires : une expérience pilote

L’association EDA s’ intéresse depuis longtemps aux solutions innovantes étudiées par des chercheurs souvent peu connus en dehors de leur milieu assez fermé. Elle a notam ment rassemblé, depuis 10 ans, des connaissances et des réflexions dans le domaine de la pollution des sols et établi un réseau avec des scientifiques et des partenaires institutionnels. Déjà en 1986, EDA mit en évidence l’intérêt des travaux sur l’utilisation des plantes "calaminaires", accumulatrices de métaux lourds. Il en existe une centaine dans le monde, souvent de très belles, et elles offrent une méthode écologique de dépollution. L’association propose de les expérimenter non seulement pour des friches polluées, mais aussi pour les bords des infrastructures routières où habitent souvent les populations les plus défavorisées - en centre-ville et dans les quartiers difficiles. La pollution a des incidences négatives pour la santé. S’il est le plus souvent impossible d’avoir des certitudes absolues sur les incidences directes, les conclusions partielles imposent une attitude de précaution. Des terrains de jeu riches en poussières de diesel et de plomb ne sont pas à recommander !

Le projet HLM nature est donc une expérience pilote à plus d’un égard. Si les études scientifiques établiront des résultats positifs pour le degré de pollution des sols, les plantes calaminaires auront un bel avenir dans la ville.

A Lille comme dans d’autres villes industrielles, la municipalité est de plus en plus confrontée au problème de la pollution des sols. Il n’est plus possible de concevoir l’occupation des terrains en termes de surfaces disponibles. Il faut inclure les aspects de pollutions avec leurs impacts sur la santé. Des chercheurs de la Faculté de Pharmacie de Lille II et du CNRS de Nancy ont commencé à développer une cartographie de la qualité des milieux basée sur les bio-indicateurs que sont les champignons et les lichens. @SOURCE : Entretien avec Danielle Poliautre, présidente de la Maison de la nature et de l’environnement à Lille et présidente d’EDA (Environnement et Développement Alternatif), 23 rue Gosselet, 59000 Lille, Tél : 03 20 52 12 02. @Dossier de présentation de NaturaLille, novembre 1997@Rédaction : cédidelp le 15.01.98 (Interview Ina Ranson

Palabras claves

barrio deteriorado, salud y medio ambiente, montaje de proyecto, ordenación del espacio público, contaminación de los suelos, asociación, difusión de la innovación


, Francia, Lille

dosier

Villes et développement durable : des expériences à échanger

Villes et environnement

Comentarios

Une étude sur les plantes calaminaires est actuellement menée sur la Pelouse métallicolle de Mortagne du Nord où un Conseil Scientifique assure le suivi de l’évolution de cet espace. Une autre expérience est menée par l’entreprise Espace Green en partenariat avec la DDE et la Faculté de Pharmacie de Lille (Université Lille 2), dans le cadre de l’élargissement de l’Autoroute A1.

Notas

Contact :Environnement et Développement Alternatif (EDA), M.N.E., 23 rue Gosselet, 59000 Lille, Tél 03 20 52 12 02. La municipalité a confié à la présidente de l’association EDA la mise en place d’une formation sur la problématique des sols pollués, non seulement en direction du mouvement associatif, mais aussi d’élus de l’administration.

Entretien avec POLIAUTRE, Danielle

Fuente

Entrevista

<DOCUMENT INTERNE>

CEDIDELP (Centre de Documentation Internationale pour le Développement les Libertés et la Paix) - 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris, FRANCE - Tel 33 (0) 1 40 09 15 81 - Francia - www.ritimo.org/cedidelp - cedidelp (@) ritimo.org

contacto mapa del sitio menciones legales