Llamamiento

para contribuciones

Dosiers en curso

2008 / 2009

- Hacia unos eslabones sostenibles: de la producción al consumo

español   français   english   português

dph participa en la coredem
es.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para una Ciudadanía Mundial

Le réseau d’entreprises Oekoenergie-Cluster dans la région de la Haute Autriche

Quand les entreprises se mettent en réseau dans le domaine des énergies renouvelables

Paola BARIL

02 / 2002

La Haute Autriche, qui borde la République Tchèque et l’Allemagne, compte 1,4 millions d’habitants et est particulièrement industrialisée. Le gouvernement de cette région du Nord du pays (l’Autriche est une structure fédérale) adopte en 1994 un premier plan en matière d’énergie, qui fixe notamment un certain nombre de priorités environnementales. C’est à l’Agence régionale de l’Energie de la Haute Autriche (pour laquelle travaille madame Christiane Egger) que revient la tâche d’appliquer les politiques votées, et plus particulièrement d’augmenter la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie des entreprises.

Conscients de la nécessité du partage de l’information dans ce domaine, d’une promotion plus large auprès du public, des administrations et des entreprises, et surtout d’une collaboration entre les différents acteurs régionaux, l’Agence favorise depuis 2000 la mise en réseau des entreprises concernées par les énergies renouvelables. Ainsi, le Réseau d’entreprises « Oekoenergie-Cluster » (OEC), a pour but d’accélérer l’innovation et la compétitivité de ses membres impliqués dans le secteur des énergies renouvelables : énergie solaire (thermique et photovoltaïque), biomasse (petites et grandes entreprises, chauffage), bio-gaz, énergie éolienne, petite hydraulique, énergie géothermale. Le réseau OEC, qui rassemble aujourd’hui une centaine d’entreprises, est le plus important dans ce domaine en Europe. Il est financé par le gouvernement régional de la Haute Autriche , et sa gestion est assurée par l’Agence.

A partir de séminaires et de groupes de travail et d’information , l’OEC a pour ambition de créer un véritable « esprit de branche » parmi les entreprises concernées à quelque stade que ce soit par les énergies renouvelables. Une base de données, ainsi qu’un site Internet contenant des informations sur les membres du réseau ont ainsi été créés à destination des membres eux-mêmes, mais aussi de leurs clients. Certains programmes de recherche réalisés en commun sont en outre soutenus par le réseau, qui participe par la suite à la diffusion des résultats.

L’une des réalisations les plus concrètes de cette collaboration concerne la promotion des « boulettes de bois » (wood pellets) comme source d’énergie renouvelable. La promotion de ce combustible, qui représente une véritable alternative au fuel domestique en matière de chauffage individuel et est produit localement, a complètement bénéficié des mécanismes de coopération mis en place dans l’OEC. Ainsi, au-delà des réunions d’information destinées au public et des séminaires de formation des entreprises aux stratégies de promotion de cette énergie, plusieurs études de marché ont pu être réalisées grâce à l’OEC, et leurs résultats diffusés parmi ses partenaires.

En outre, étant donné que l’adoption d’un système de chauffage utilisant les boulettes de bois représente un investissement et nécessite un environnement technique qualifié pour en assurer le fonctionnement, le réseau a impulsé certaines actions régionales d’accompagnement. Il s’est agi, notamment, de former des techniciens capables d’assurer l’installation et la maintenance des chaudières, ou encore d’organiser régionalement un système de livraison, ce à quoi l’OEC a directement contribué. De la même manière, avec l’appui du réseau, un mode d’emploi des chaudières a été rédigé et distribué aux clients à partir de la création d’un « club d’utilisateurs ».

Palabras claves

ordenamiento territorial, energía renovable, empresa en red, medio ambiente, innovación


, Austria

dosier

Aménagement du territoire et action régionale

Comentarios

Le nombre de partenaires du réseau continue à augmenter, et actuellement plus de 1600 salariés en font partie. L’OEC bénéficie d’un environnement régional très positif, et les succès de la Haute Autriche en matière d’énergie renouvelable (30 pour cent de la consommation régionale d’énergie) peuvent en témoigner. Impulsé à un niveau administratif, cette initiative semble rencontrer un succès certain parmi les entreprises, et cela malgré la concurrence opposant ces acteurs. D’après madame Egger, une certaine confiance et un esprit de coopération s’est instauré entre les partenaires du réseau, notamment grâce à des activités annexes : réunions informelles, visites communes hors de la région ou du pays, participation à des salons internationaux. L’OEC fait partie d’un nombre important de réseaux européens et internationaux en matière d’énergie renouvelable et tente de diffuser au maximum son expérience en Autriche et dans le monde. On peut toutefois s’interroger sur la viabilité de ce réseau sans l’appui régional. Le programme devrait prendre fin en 2003.

Notas

Cette fiche a été réalisée lors des Entretiens internationaux de la Délégation à l’Aménagement du territoire et à l’Action régionale (DATAR), à Paris, du 28 au 30 janvier 2002.

Contact : Christiane EGGER, chef du département de coopération internationale et de formation, Agence régionale de l’Energie de la Haute Autriche. O. O. Enregiesparverband, Landstrasse 45, A 4020 Linz, AUTRICHE - www.esv.or.at

Fuente

Entretien avec Christiane EGGER, chef du département de coopération internationale et de formation, Agence régionale de l’Energie de la Haute Autriche

contacto mapa del sitio menciones legales