Llamamiento

para contribuciones

Dosiers en curso

2008 / 2009

- Hacia unos eslabones sostenibles: de la producción al consumo

español   français   english   português

dph participa en la coredem
es.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para una Ciudadanía Mundial

La coopérative andalouse ’Terre et liberté’, entreprise agricole pour expérimenter de nouveaux modèles de production et de vie

07 / 1993

L’expérience est un des fruits de la recherche-action du SOC (syndicat des ouvriers agricoles(voir fiche IRED sur le SOC).Elle a été conçue par les 60 militants du SOC réunis dans l’Union Locale de El Coronil (Sevilla).

Pendant les piquets de grève, l’occupation des terres, les marches et défilés de lutte pour la réforme foncière, dans les rencontres au centre culturel "Aube Nouvelle" on discute de la proprieté privée,des moyens et modes de production, de l’économie et idéologie bourgeoise, de la recherche d’alternatives concrètes. Dans ce contexte prend forme l’idée de la coopérative auto-gérée.

Il se forme un groupe de potentiels cooperateurs qui commence à faire un projet: que produire, comment produire, comment vivre...

Une finca (ferme)de 68 Ha est repérée dans la municipalité de El Bosque(Cadix); prix de vente 27 milions de pts. Le bureau central du SOC négocie avec le responsable de la Réforme Foncière du Gouvernemant Regional de l’Andaluzia l’achat pour finalité sociale.

L’habitation s’est écroulée, il faut en costruire une nouvelle avec une dimension qui permette d’abriter les coopérativistes mais aussi les élèves des cours de formation du SOC; il faut réparer la route, apporter l’électricité et l’eau potable, en total une prevision de 13 millions de pts. Ensuite il faudra acheter des machines agricoles, une fourgonete, les animaux pour l’élevage (autre 8 milions de pts).

L’équivalent de presque 4 milions de mains d’oeuvre est apporté gratuitement par les membres du SOC en chômage rétribué,tandis que la rétribution des ouvriers specilisés et l’achat des materiaux de construction est prix en charge par le SOC.

Un Comité d’appui européen leur garanti aussi bien une aide technique et d’étude (Institut rural de Zurig)qu’un appui économique; ils peuvent aussi jouir de l’assistance de l’Université de Cordoba (ingénieurie et économie agricole)et de la Fondation Paco Natera(vétérinaires et fromages)

Actuelment 3 couples et 1 celibataire vivent dans la ferme avec 4 enfants; il y a eu un rechange de deux couples qui on abandonné le projet, le trouvant trop difficile pour eux.

Ils ont commencé á produire mais dans ces premiers temps les activités principales ont été la préparation des terres, les travaux de construction, leurs propre formation agricole à la quelle ont partecipé aussi les ouvriers agricole qui on travaillé avec eux pour la construction.Pour la production de légumes ils ont associé des chômeurs qui reçoivent des produits en échange. Ils ont réalisé aussi les premiers cours sindicaux pour le SOC

Leur plan de production agricole est étudié pour garantir la subsistance des cooperativistes, des ouvriers associés, des élèves des cours de formation et la vente sur le marché local des excédants; donc une multiplicité de produits, strictement biologiques. En plus une machinerie agricole réduite, légère et des méthode de production qui garantissent la conservation et la productivité des sols. Leur plan économique prévoit de développer des activités de transformation de produits agricoles (huile, conservation d’olives,confitures),la commercialisation directe de produits à dénomination d’origine et garantie de qualité, du tourisme à la ferme à caractère social.Ils ont aussi un programme de production sociale qui prévoit des actités de formation finalisées à la constitution d’autres coopératives, la réalisation de formes d’échange entre la ville et la campagne (groupement de consommateurs)et, dans le futur, la constitution d’un centre de recherche appliquée de technologies alternatives.

Un élement fortement innovatif est la forme d’organisation du travail dans la ferme:les activités de production agricole et celles de reproduction quotidienne (habitation, repas, enfants)sont partagées également entre hommes et femmes avec une programmation des temps et des tâches verifiée par le groupe; cela comporte une rupture de la tradionelle division sexuelle du travail de la culture paysanne.

Palabras claves

agricultura, desarrollo alternativo, condiciones de vida, cooperativa, desarrollo rural


, España, Andaluzia

Comentarios

Le projet, trés intéréssant, est trop complexe et récent pour évaluer sa réussite dans le temps.

En réalité il s’agit de deux expériences imbriquées entre elles: d’une part l’entreprise coopérative Tierra y Libertad et son rôle a l’intérieur du SOC et d’autre côté la gestion communautaire de la ferme.

Eléments de force sont la couverture du SOC (comme organisation mais surtout comme mouvement), les liens avec les autres coopératives promues par les militants du SOC, l’appuie des institution universitaires, le réseau de simpatie et d’intéréssement au niveau européen, sa forte charge innovative (économique, politique, idéologique, culturelle).

Eléments de faiblesse pourraient être pour les coopérateurs une trop forte attention à la dimension politique du projet au détriment de sa dimension économique; la necessité d’un très fort "devoir être" dans leurs vie individuelle pour résister à une vie en commun tres intégrée et totalisante.

Notas

La fiche est rédigée sur la base de la visite que Sandro Guiglia et Maria teresa Battaglino en janvier 1993.

Fuente

Otro

GUIGLIA, Alessandro, IRED NORD

IRED NORD (Innovations et Réseaux pour le Développement) - Via Tacito 10. 00193 ROMA. ITALIA. Tel (19)39 6 320 78 49. Fax (19)39 6 320 81 55. E-mail irednord@geo2.poptel.org.uk - www.ired.org

contacto mapa del sitio menciones legales