español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Mouvement des travailleurs Sans-Terre

Coordonné par Douglas Estevam (MST)

03 / 2010

Le Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre du Brésil, plus connu sous le nom de Mouvement des Sans Terre – MST, est une des principales références actuelles dans le domaine des formes modernes d’organisation et de mobilisation paysannes dans le monde, ainsi qu’un important acteur dans la formulation et la proposition de modèles agricoles et de lutte contre les inégalités sociales.

L’importance du MST dans ces domaines est due au cumul d’expériences acquises durant ses 25 années d’existence. Sa conception concernant la réforme agraire, la fonction et les modèles de production agricole, s’appuyant sur une préoccupation environnementale liée à la garantie des conditions de vie pour les paysans, est le résultat d’un long processus d’organisation et d’affrontements qui l’ont conduit à une réélaboration constante et à un perfectionnement des projets. Le développement social, politique et économique du Brésil, l’importance toujours plus croissante du pays pour la réorganisation internationale de l’économie mondiale, dans laquelle le secteur agricole joue un rôle de plus en plus important, ont eu une influence majeure dans le développement de la structure agraire brésilienne et, par extension, dans les formes d’organisation et de propositions des paysans du Brésil.

Ce dossier mis en place en partenariat avec le MST et le DPH-RITIMO, nous présente une vision générale d’un ensemble d’actions développées par le Mouvement. Même si les activités menées dans des secteurs importants du mouvement comme le genre, la culture et la communication ont été peu développées, en fonction de l’ampleur du dossier, le choix de textes ici regroupés représente une profonde analyse de la structure organisationnelle du projet de réforme agraire et d’organisation sociale qui oriente les actions du MST.

Un premier texte à caractère historique Mouvement des sans-terre du Brésil : une histoire séculaire de la lutte pour la terre présente, dans les grandes lignes, les bases de la concentration de la terre au Brésil, la formation d’une énorme population de sans-terre, qui revient constamment à différentes étapes de l’histoire brésilienne, jusqu’à la formation du MST, dont les lignes générales d’actions, les victoires obtenues durant ses 25 années d’histoire et les défis futurs sont ébauchés. Ce texte introductif permet d’avoir une vision générale du Mouvement dans sa dynamique avec le développement historique du pays.

Une présentation plus détaillée des diverses activités de production agricole développée par le Mouvement et les formes d’organisation appliquées dans les zones conquises est fournie dans un ensemble de textes établis par le secteur de production du MST. Les textes Secteur de Production du MST et coopératives I et II présentent une définition du Mouvement et ses fondations et une série d’exemples concrets de coopératives installées dans différentes régions du pays. Le texte La coopération agricole au sein du MST présente la conception même de coopération, développée par les Mouvements autour de dizaines d’expériences dans tout le pays, qui est abordée dans sa profondeur et sa variété.

Deux textes présentent la somme de l’ensemble des propositions du MST pour un modèle d’agriculture qui tient compte des demandes économiques, sociales, environnementales et culturelles pour l’ensemble du paysannat brésilien. Comme tout écrit émanant du MST, ces textes sont le résultat de longues années d’expériences et de réinterprétations. Mais ces écrits ne sont pas le fruit exclusif de l’expérience du MST. Ils sont également celui du dialogue toujours plus croissant établi avec d’autres organisations paysannes du Brésil, avec les travailleurs ruraux et également avec des scientifiques sociaux, des spécialistes, des économistes et des théoriciens de la question agraire avec lesquels nous échangeons énormément depuis les origines du Mouvement. Il s’agit des dernières propositions établies par le MST pour un programme de réforme agraire, synthétisées dans les documents intitulés Proposition d’un Projet de Réforme Agraire Populaire I et II. Un autre aspect de ce projet est visé dans la déclaration finale du Ve Congrès du MST et dont la Lettre du 5° Congrès National du MST présente les engagements pris.

Un échange croissant se développe entre les organisations paysannes du monde entier. D’une part, ceci est la conséquence de l’intégration chaque fois plus grande dans le secteur agricole et d’une augmentation sans précédents du pouvoir politique et économique de grandes entreprises et de groupes financiers qui agissent à l’échelle internationale à divers niveaux du secteur. Ce sont des entreprises qui jouent un rôle primordial dans la production agricole mondiale. Mais une des raisons majeures de cette articulation entre les mouvements paysans peut peut-être être expliquée par le fait que l’urgence de cette structure économique a été accompagnée d’une multitude de résistances et de luttes des paysans du monde entier tout aussi importante, fruit direct des conséquences de ce modèle. C’est ainsi que l’organisation internationale Via Campesina est entrée sur la scène sociale internationale comme représentante directe des paysans concernés par ce processus. Pour ce dossier, nous avons sélectionné deux textes abordés lors des deux dernières conférences internationales de Via Campesina. Rédigés par João Pedro Stédile, de la coordination nationale du MST et Via Campesina Brésil, les textes La nature du développement capitaliste dans l’agriculture et l’Offensive des entreprises transnationales sur l’agriculture nous présentent un ensemble d’éléments permettant d’interpréter ce processus.

Le thème des semences est un autre thème important pour le débat contemporain concernant la question agraire, outre les formes actuelles de concentration et d’appropriation de la terre. Avec le développement de l’industrie biotechnologique, les semences transgéniques, associées à l’utilisation de pesticides chimiques, représentent un changement d’une grande importance dans l’autonomie productive des paysans, suite au contrôle de brevets sur les semences - et présentant des impacts énormes environnementaux et sociaux. Le texte rédigé par Horácio Martins de Carvalho, L‘Oligopole dans la production de semences et la tendance à la standardisation du régime alimentaire mondial, nous présente une analyse du sujet. D’autre part, l’application de modes de production qui assurent un bon équilibre écologique et une qualité productive, développée par les paysans, doit encore relever plusieurs défis et restrictions. La viabilité de ce processus est présentée par la coordination nationale du MST dans le texte Le rôle stratégique de l’agroécologie pour le MST.

Pour évoquer un autre thème dans lequel le MST a cumulé de nombreuses expériences, le texte présenté par Roseli Caldart, L’éducation au sein du MST, du secteur de l’Education du Mouvement, nous présente les principes généraux qui orientent les activités éducatives développées par l’organisation. Une autre sélection présente les demandes du Mouvement concernant le thème de la formation politique, un des piliers du processus organisationnel du MST. Egalement pensées durant de longues périodes, et en constante évolution, les propositions, les recherches et les conceptions relatives à la fonction de la formation politique sont présentées dans le texte La formation de dirigeants politiques : élaboration théorique, expériences et actualité, du membre du secteur de formation du MST Adelar Pizetta. Afin de compléter le sujet, nous avons un texte sur l’Écoles nationale Florestan Fernandes, rédigé par Thierry Derrone et intitulé École nationale du MST « Florestan Fernandes ».

Pour clore ce dossier, nous avons sélectionné un texte qui aborde une des expériences les plus particulières du MST, l’expérience mystique. D’une grande importance symbolique et d’une grande valeur, accompagnant l’ensemble des actions réalisées par le Mouvement, l’expérience mystique, cette façon de vivre l’organisation et la participation de ses membres et de ses militants représente un des traits culturels les plus caractéristiques du MST. Le membre de la coordination nationale du Mouvement, Ademar Bogo, synthétise sa complexité et sa multiplicité de dimensions dans le texte La mystique : partie de la vie et du combat.

 

Nous espérons que ce petit ensemble de textes fournira aux intéressés une bonne introduction du Mouvement des Sans Terre – MST. Ce n’est pas un ensemble définitif, de nombreuses choses pourraient être ajoutées, mais nous essayons de regrouper le plus grand nombre d’éléments permettant de présenter une vision d’ensemble, en majeure partie établie par les membres mêmes du Mouvement, afin que le débat, la réflexion et la pratique de la réforme agraire et de la lutte pour la terre puisse être mieux compris, que l’analyse du sujet soit enrichie et que des avancées soient effectuées par tous ceux et toutes celles qui s’engagent dans le combat contre les inégalités sociales encore présentes dans notre société.

Douglas Estevam

Coordination générale du dossier

Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre du Brésil - MST

17 fiches

1-10 / 11-17

contact plan du site mentions légales