español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

La mise en réseau des groupes d’habitants : la structure « Paroles d’Habitants »

Expérience de développement social local dans un quartier de Lille

François LEGRIS

05 / 2005

Contexte et genèse du projet

La démarche « Paroles d’Habitants » a pris naissance dans le quartier de Fives à Lille dans le Nord de la France. Cet ancien faubourg industriel a été très durement touché par la crise économique, avec un appauvrissement significatif d’une partie de la population (15 % perçoit le Revenu Minimum d’Insertion) et l’émergence de souffrances sociales (chômage de longue durée, alcoolisme, toxicomanie, isolement des personnes, familles monoparentales, échec scolaire,…).

C’est dans ce contexte qu’une équipe militante intervient depuis plusieurs années sous la forme d’une démarche de projet avec les habitants des secteurs sensibles du quartier. A partir des préoccupations partagées par les habitants, des liens se sont tissés avec les groupes d’habitants issus de différents lieux du quartier. Ces échanges entre habitants de même milieu leur ont permis de réaliser qu’ils vivaient les mêmes difficultés et qu’ils partageaient des points communs.

L’intervention s’oriente toujours vers les secteurs les plus fragilisés du quartier. Les îlots excentrés, les courées enclavées, les lieux d’habitats stigmatisés cumulant des difficultés sociales, économiques et urbaines. Outre des problèmes liés à la dégradation de l’habitat et du cadre de vie, les habitants sont confrontés à des conflits de classe sociale entre les aînés de culture ouvrière et les populations très défavorisées, des conflits de générations, des conflits de nationalités… Dans ce contexte la démarche de « Paroles d’Habitants » permet aux familles de s’identifier à travers la réalisation d’actions communes, de résoudre ensemble des problèmes auxquels elles sont confrontées et de développer, par-là même, un lien social solide.

L’accompagnement a progressivement débouché sur la constitution de comités ou d’associations d’habitants dans différents lieux du quartier. Ces groupes de bases confrontés aux même difficultés, parfois en rivalité entre eux, se sont tout de même associés pour créer entre eux une charpente commune, une force qui est aujourd’hui « Paroles d’Habitants » . En 2002 cette démarche a débouché sur la création d’une association loi 1901 « Paroles d’Habitants » pour avoir une existence juridique et pour solliciter des moyens de fonctionnement.

Objectif et démarche

« Paroles d’Habitants » est, avant tout, une démarche de développement social local dont les clés d’entrée sont le logement, l’habitat et l’environnement. Elle suscite et met en réseau les groupes d’habitants. Cette démarche se concrétise par la mise en place d’actions collectives de proximité, élargies ensuite à l’échelle du quartier voire de la ville ou du département. Il s’agit d’être au plus proche de l’habitant, d’avoir une écoute active et de construire ensemble de vraies réponses aux demandes exprimées.

L’association a un double objectif : l’apprentissage et la participation des familles à la vie sociale et aux processus de décision d’une part, la reconnaissance du rôle social joué par ces groupes d’habitants de l’autre. Il s’agit de passer d’une indifférence à une reconnaissance institutionnelle, pas de faire « à la place » des habitants mais de les accompagner afin de les mettre en capacité d’agir pour être, avant tout, acteurs de la vie sociale locale.

L’association intervient ainsi à trois niveaux :

  • En accompagnement des groupes d’habitants localisés pour leur apporter un soutien dans la recherche de réponses aux préoccupations soulevées et une aide à la réalisation d’actes significatifs. Elle les sensibilise aux actions communes et les aide à réaliser des actions collectives. C’est elle qui va structurer le groupe d’habitants et participer à la construction d’une identité collective. Un accompagnement progressif permet, lorsque les conditions sont requises, de faire évoluer le groupe d’habitants vers la forme associative.

  • En accompagnement du réseau des groupes appartenant à « Paroles d’Habitants » à Fives au niveau de l’animation transversale pour favoriser les échanges d’informations, le renforcement des liens entre les groupes d’habitants, etc. Elle aide au fonctionnement du réseau en veillant à ce que chaque groupe d’habitants y participe activement. Chaque comité ou association d’habitants invitant, à tour de rôle les uns et les autres, il faut aider le groupe qui accueille à la préparation des thèmes à aborder, à l’animation de la réunion pour que chacun ait la parole, à la réalisation du compte-rendu et à sa diffusion. Un accompagnement est fait également dans la mise en Ĺ“uvre d’actions répondant à une préoccupation commune telle que le diagnostic marchant sur la « propreté dans nos cités » engagé en 2002 et qui concrétise cette dimension d’intervention.

Une aide logistique et financière est apportée pour la réalisation d’actions festives inter-cités. Une interface institutionnelle pour valoriser les compétences des populations défavorisées et contribuer à leur participation active dans des instances publiques. C’est ainsi que ces groupes habitants participent à des commissions thématiques de quartier, à des interventions dans des centres de formations pour adultes ou université, à des manifestations nationales.

  • L’association mène enfin des échanges plus élargis au niveau d’autres quartiers, d’autres villes, d’autres régions, en intervenant dans la logistique de la mise en réseau. L’opportunité de travailler à cette mise en réseau, a été donnée lors de la tenue à Lille de l’Assemblée Mondiale des Citoyens en faisant participer Paroles d’Habitants au collège « organisation des habitants ». Au-delà, les habitants ont décidé de poursuivre leurs échanges et ont décidé de travailler depuis 2002 sur le thème de la « propreté dans nos cités », démarche fondée sur un diagnostic partagé, réalisé en marchant.

Les activités de « Paroles d’Habitants » concernent la famille dans sa globalité. Elles s’adressent plus particulièrement aux adultes des cités concernées, car c’est sur leurs mobilisations et leurs implications que se fonde la dynamique « Paroles d’Habitants ». Mais l’action vise aussi à mobiliser des militants de quartier et des personnes ressources s’inscrivant dans une démarche de solidarité active. La mobilisation s’opère par le réseau des associations et comités d’habitants et par l’effet « boule de neige » provoqué dans la durée par l’impact dynamique de la démarche « Paroles d’Habitants ». Elle touche aujourd’hui environ 250 personnes et une vingtaine d’association sur tout le département.

Résultats

Cette mise en réseau des habitants est une richesse, par la réalisation d’actions collectives et les échanges d’expériences elle permet :

  • Le développement d’une dynamique transversale et l’établissement d’un lien social solide. Le dynamisme à l’intérieur du groupe se répercute sur les autres habitants du quartier. Un lien social se crée à l’intérieur du groupe et s’élargit vers l’extérieur.

  • Le renforcement du fonctionnement et de l’organisation des associations et comités d’habitants ainsi que la création de relais.

  • Une contribution à la diminution de la prise en charge institutionnelle au profit d’une organisation collective. Les habitants s’organisent de façon autonome et trouvent ensemble des réponses aux différents problèmes.

  • Une valorisation de l’image sociale à travers la réussite des actions menées et leurs impacts médiatiques.

  • Le développement d’apprentissage et le transfert des acquis à d’autres domaines de la vie sociale. Certaines personnes participent aux instances collectives du quartier (réunion thématique du contrat de ville, réunions de parents d’élèves, délégués de parents d’élèves…).

L’association (qui salarie un demi-poste) fonctionne aujourd’hui avec un budget au titre de la politique de la ville mais n’a pas une pérennité financière assurée, c’est la principale limite de son action.

AITEC (Association internationale de techniciens, experts et chercheurs) - 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris, FRANCE - Tél : 01 43 71 22 22 - France - aitec.reseau-ipam.org - aitec (@) reseau-ipam.org

contact plan du site mentions légales