español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Numérique & Cie

Sociétés en réseaux et gouvernance

Véronique KLECK

2007

www.d-p-h.info/images/photos/7262_numerique.png

La révolution numérique confronte nos sociétés à des mutations profondes et inédites. Pour les accompagner nous devons repenser la question politique, le rapport à soi, à l’autre et au monde, et jusqu’au sens même de nos vies. Dans cet ouvrage, Véronique Kleck nous permet de mieux comprendre les défis à relever, les nouveaux rapports de force et les acteurs politiques de l’ère numérique. Elle nous entraîne dans le projet le plus exaltant et le plus immédiat qui nous concerne tous : la définition d’une philosophie politique pour nos sociétés en réseaux. Préface de Manuel Castells (Professeur de communication à l’université de Californie du Sud et directeur du Projecte Internet Catalunya à l’université ouverte de Catalogne).

L’ouvrage « Numérique & Cie » est téléchargeable en ligne, sur le site des ECLM : http://www.eclm.fr/…

Introduction

Nos sociétés n’ont jamais été aussi riches. Elles n’ont jamais produit autant de biens ou de services. Et pourtant, au Nord comme au Sud, la pauvreté gagne tous les jours du terrain. Sans misérabilisme ou alarmisme, regardons le monde tel qu’il est : pour la grande majorité des six milliards d’individus qui peuplent notre planète, notre monde ne tourne pas rond.

La bonne nouvelle, c’est que nous savons pourquoi nous en sommes là. La mauvaise, c’est que nous ne voulons pas l’admettre ni surtout changer quoi que ce soit.

Les technologies actuelles permettent de produire toujours plus avec toujours moins de labeur humain. Progressivement, les machines remplacent les hommes. Dès lors nos sociétés connaissent un chômage incompressible qui, sur le long terme, engendre inégalités sociales, exclusion et pauvreté. La réponse politique à cette situation dramatique est de produire encore plus, pour créer des emplois et relancer la consommation, et donc la production. Mais le « produire plus » n’est économiquement rationnel aujourd’hui que si les machines remplacent l’homme.

Ces logiques économiques sont inadaptées au nouveau monde émergent. Le politique en a perdu le contrôle et semble avoir démissionné au profit du marché. Nous avons cru que des recettes économiques allaient nous sortir de cette «crise». Mais il ne s’agit pas de crise, économique ou de toute autre nature! Il s’agit d’un changement complet de paradigmes, d’un changement d’ère sous l’effet d’une révolution technologique sans précédent. Cette révolution technologique est en cours et transforme déjà le quotidien de la plupart d’entre nous. Et seul un retour du primat du politique sur l’économique permettra l’édification de sociétés numériques solidaires.

Notre monde pourrait aller mieux si nous travaillions à une réelle maîtrise sociale de ces technologies, au service de tous les hommes et non de quelques-uns. Car ces mêmes technologies, qui excluent l’homme du travail, peuvent lui permettre de devenir un citoyen actif définissant les priorités et les règles de la collectivité dans laquelle il vit. Ce n’est que par cette appropriation des réseaux, des outils numériques et surtout d’une culture nouvelle que nous assisterons au retour du politique.

Il nous faut, dans un premier temps, comprendre cette révolution en cours. Nous devons identifier clairement ce que ces technologies peuvent apporter comme changements, comme bouleversements dans nos vies et dans notre monde. On sait que ces bouleversements touchent autant nos modes de vie que nos cultures; ils sont réels et irréels, immédiats et lointains, perceptibles et invisibles, positifs et négatifs… (I)

Il nous faut surtout saisir ce que ces nouveaux outils apportent comme nouvelles possibilités à l’exercice du pouvoir politique; quels sont ces outils, comment les utiliser et comment en créer de nouveaux qui permettent de renforcer la qualité du débat démocratique, l’expression citoyenne, pour parvenir à des sociétés justes et heureuses (II).

Mots-clés

citoyenneté, communication, politique, démocratie

Notes

L’ouvrage « Numérique & Cie »

Véronique KLECK. Numérique & Cie : sociétés en réseaux et gouvernance. Paris : ECLM (Editions Charles Léopold Mayer), 2007. 248 p. ISBN 978-2-84377-129-3. 21€

Téléchargement du livre sur le site des ECLM

 

Biographie de l’auteur

Véronique Kleck travaille depuis plus de dix ans sur les enjeux croisés entre société de l’information et démocratie participative. En charge des technologies de l’information et de la communication dans divers cabinets politiques, elle a cofondé l’association VECAM en 1995.

contact plan du site mentions légales