español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Complexité des cultures et de l’interculturel

Une lecture du livre de Jacques Demorgon

Claire BARTHÉLÉMY

12 / 2006

A partir de l’idée que la culture est présente dans tous les secteurs de l’activité humaine, Jacques Demorgon propose un travail de conceptualisation sur les cultures et l’interculturel.

Son but est de permettre à une personne qui s’y intéresserait de comprendre comment les conduites habituelles des hommes peuvent être source de complémentarité ou de conflit.

L’auteur prend bien la précaution de dire que les conduites culturelles sont probables, mais pas certaines, il parle d’effets « statistiques », une autre conduite que celle à laquelle on pourrait s’attendre étant toujours possible. C’est un point qui n’est qu’évoqué en introduction mais qui me semble important pour ce domaine dans son ensemble, et notamment pour ce que l’auteur appelle la génétique prospective des cultures : une personne ne va pas forcément agir comme cela a été observé dans sa culture, quelle qu’elle soit (nationale, religieuse, économique, sociale, etc.), elle garde toujours ce que l’auteur appelle une capacité d’adaptation et d’oscillation, mais aussi d’évolution.

Jacques Demorgon revient sur ce point important quand il présente les genèses antagonistes des cultures allemande et française. Il explique que la catholicisation et la romanisation sont des éléments de différenciation importants mais qu’il n’y a pas d’ « influence magique qui fait perdurer un déterminisme devenu fatalisme » (p. 220). Ainsi, même si de nombreux éléments historiques peuvent expliquer des comportements actuels, l’histoire n’est pas un carcan culturel. Pourtant l’auteur s’interroge sur la raison pour laquelle l’être humain, possédant de telles capacités d’ouverture, adopte souvent des conduites restreintes, rigides.

Ce livre est censé s’adresser à la réflexion et à l’action face à une situation interculturelle. Il est peut-être un peu compliqué pour être utilisé facilement comme support dans des situations données et mérite une lecture en profondeur.

Jacques Demorgon propose différentes approches de la culture en se basant sur les recherches faites dans plusieurs disciplines, l’histoire, la sociologie, la biologie, la linguistique, etc. Il présente la complexité des situations culturelles au niveau des logiques qui les animent ou de l’histoire. Ses analyses permettent de comprendre certaines attitudes. Par exemple, face à une situation nouvelle, la réponse de la culture peut être soit un renforcement (qui peut passer pour de l’entêtement), soit un rééquilibrage (qui peut sembler contradictoire).

En fait l’auteur soutient la création d’une nouvelle discipline : la génétique des cultures. L’expression est bien choisie car elle évoque à la fois les explications rationnelles, voire scientifiques, de certains éléments des cultures, mais aussi les infinies possibilités existantes, la complexité de la construction culturelle. Il propose une génétique rétrospective et une génétique prospective des cultures.

La première se base sur l’histoire, et incite le lecteur à s’intéresser à tous les éléments de construction de l’identité européenne puis plus précisément allemande et française. L’histoire est en effet vraiment importante pour expliquer et comprendre beaucoup de situations actuelles. Elle offre le contexte des événements, des comportements.

La génétique prospective des cultures cherche à prévoir, prévenir certaines situations sur la base de l’analyse des cultures et de l’interculturel. C’est une tendance de divers auteurs, qui n’est d’ailleurs pas absente de l’ouvrage de Samuel P. Huntington, La choc des civilisations, et qui doit conduire à l’analyse, à partir du passé et du présent, des possibilités de l’avenir. Une démarche intéressante et utile, si l’on garde à l’esprit les capacités d’adaptation et d’évolution de l’homme et des cultures.

Mots-clés

comportement culturel, dialogue interculturel, communication et culture

Source

Livre

DEMORGON Jacques, Complexité des cultures et de l’interculturel. Paris : Anthropos : diff. Économica, 2004. 333 p.

Développement et Civilisations - Centre international Lebret-Irfed - 49 rue de la Glacière, 75013 Paris, FRANCE - Tel 33 (0) 1 47 07 10 07 - France - www.lebret-irfed.org - contact (@) lebret-irfed.org

contact plan du site mentions légales