español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Intercultural communication, An introduction

Une lecture du livre de Fred E. Jandt

Claire BARTHÉLÉMY

12 / 2006

Intercultural communication, An introduction, de Fred E. Jandt, est un manuel de base sur la communication interculturelle.

Il est présenté en cinq grandes parties, la culture comme contexte de communication, les différences culturelles affectant la communication, les pratiques culturelles affectant la communication, les cultures au sein des cultures, le futur. L’ouvrage est bien construit, il présente des définitions nécessaires à la matière, sur la culture, l’interculturel, la communication, notamment la communication non verbale.

Le livre propose des études de cas, particulièrement sur les Etats-Unis, et aborde des thèmes essentiels comme les barrières à la communication interculturelle, les diverses dimensions de la culture, les contacts entre les cultures, l’immigration, l’acculturation et l’assimilation, l’identité, le multiculturalisme.

L’ouvrage a l’avantage d’être très facile d’utilisation, les différents chapitres et paragraphes sont présentés de façon synthétique, avec la problématique, un résumé et les mots-clés de chaque développement. Quelques points ont retenu plus particulièrement mon attention.

Dans un développement sur la compétence en matière de communication interculturelle, Fred E. Jandt présente les différentes aptitudes nécessaires au succès de celle-ci ; on peut retenir qu’elles concernent toujours, quelles que soient les approches, la personnalité propre, la conscience culturelle de l’autre, et la capacité à établir un rapport entre les deux de façon flexible, ouverte, compréhensive et tolérante.

Un chapitre est consacré à la langue, qui présente notamment une histoire de l’écriture et de la théorie de la relativité linguistique de E. Sapir et L. Whorf, selon laquelle la culture se traduit dans la langue : dans le vocabulaire, plus ou moins riche dans tel ou tel domaine, mais aussi dans la grammaire et la syntaxe.

Fred E. Jandt présente aussi le langage comme barrière à la communication lorsqu’il est porteur de nationalisme, par exemple lorsque l’usage d’une langue est imposé ou dominant.

L’auteur se pose alors aussi la question de la viabilité des Etats où coexistent plusieurs langues. Il se limite à prendre l’exemple de la Suisse sans effectuer aucune analyse, mais seulement en exposant le constat de l’utilisation des trois langues française, italienne et suisse alémanique indifféremment par le citoyen. Or cette question du rapport entre la langue et la culture, l’identité, au niveau national, est intéressante à plusieurs titres.

Tout d’abord, la réponse à la question de la viabilité d’un Etat multilingue n’est pas aussi évidente que l’exemple suisse peut le laisser paraître. Ainsi en Belgique l’Etat se sépare de plus en plus entre flamands et wallons : est-il possible de vivre dans un même Etat lorsqu’on ne parle pas la même langue ? Les enseignements de la communication interculturelle pourraient d’ailleurs être appliqués avec profit à ce genre de situation.

De plus, en Europe, la tendance est à vivre ensemble, alors que les langues nationales sont des plus diverses, et que régulièrement des régions réclament la reconnaissance par les institutions européennes d’un statut de langue officielle à leur langue : comment envisager une identité et une construction communes qui accepteraient des langues diverses ? Il me semble que c’est un champ important pour la communication interculturelle, car il n’est pas possible d’imaginer une solution à tous les problèmes de communication par l’usage par exemple de l’anglais, étant donné que pour certains il serait la langue maternelle, quand ce n’est pas le cas pour d’autres. On ne peut écarter la question de l’interculturel par ce biais.

Un dernier petit point, qui mériterait de plus amples développements : l’étude de cas faite par Fred E. Jandt sur la cuisine chinoise, en rapport avec la philosophie et l’histoire, qui expliqueraient son équilibre et sa subtilité…

Mots-clés

multilinguisme, dialogue interculturel, communication et culture

Source

Livre

JANDT Fred E. An Introduction to Intercultural Communication: Identities in a Global Community. Sage Publications, Inc; Fourth Edition edition, 2003. 480 p.

Développement et Civilisations - Centre international Lebret-Irfed - 49 rue de la Glacière, 75013 Paris, FRANCE - Tel 33 (0) 1 47 07 10 07 - France - www.lebret-irfed.org - contact (@) lebret-irfed.org

contact plan du site mentions légales