español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Pêcheurs indiens : en marche pour la survie

Valérie FERNANDO

05 / 2008

Alors que le gouvernement central indien vient d’annoncer l’application, dès fin juin 2008, de la nouvelle réglementation sur la gestion des zones côtières, les petits pêcheurs s’organisent pour tenter de défendre leurs moyens de subsistance et par là-même de protéger le littoral.

Zones côtières : une législation controversée

Les côtes indiennes s’étirent sur 8.118 km et recèlent une grande diversité de milieux naturels : dunes et plages de sable, mangroves, estuaires, lagunes, récifs coraliens… autant d’écosystèmes riches d’une extraordinaire biodiversité.

Conscient de leur fragilité, le Gouvernement indien avait promulgué, en 1991, un texte législatif sur la réglementation des zones côtières (Coastal Regulation Zone Notification) visant à les protéger aussi bien du point de vue de l’environnement que de la préservation des activités économiques traditionnelles, principalement la pêche.

Mais, sous la pression de puissants lobbies industriels, commerciaux et touristiques, cette législation n’a guère été appliquée et il est apparu que de nouvelles mesures devaient être prises. En décembre 2004, les effets dévastateurs du tsunami n’ont fait que rendre encore plus évidente l’urgence de la situation.

Pour autant, le nouveau texte sur la gestion des zones côtières (Coastal Zone Management Notification), présenté en 2007, relève du plus pur cynisme. Il n’est désormais plus question de protection mais de gestion, de croissance économique et de défense nationale. Sans avoir jamais consulté les représentants des communautés de pêcheurs, le Gouvernement valide et encourage aujourd’hui tous les manquements au texte de 1991 ! Au nom d’une certaine conception du développement, l’économie traditionnelle et les écosystèmes marins de l’Inde sont sacrifiés au profit d’industries portuaires et minières polluantes, de centrales électriques, de la pêche industrielle ou de complexes touristiques.

Marche nationale pour les droits des pêcheurs

Face à un tel scandale qui mobilise malheureusement fort peu les média et encore moins les citoyens indiens, le Forum national des pêcheurs (National Fishworkers’ Forum, NFF) organise une grande marche de protestation afin de défendre les 3,5 millions d’Indiens vivant traditionnellement de la pêche.

Cette campagne, baptisée en hindi Machhimar Adhikar Rashtriya Abhiyan (marche nationale pour les droits des pêcheurs), a été lancée le 1er mai 2008 depuis la côte occidentale, dans l’Etat du Gujarat. Les marcheurs atteindront Kolkata (Calcutta), située sur la côte orientale, le 27 juin prochain, après avoir longé l’ensemble du littoral indien. Puis les pêcheurs entameront une seconde marche vers la capitale New Delhi afin de remettre un mémorandum au Parlement (Sansad).

Itinéraire de la marche nationale pour les droits des pêcheurs

www.d-p-h.info/images/schemas/7705_inde_peche.jpg

Rappelons qu’en Inde, le recours à la marche comme moyen d’expression et de pression politiques remonte à la célèbre et victorieuse « marche du sel » menée en 1930 par le Mahatma Gandhi contre les colons britanniques. Plus récemment, en octobre 2007, l’impressionnante marche des sans-terre, Janadesh, initiée par l’organisation gandhienne Ekta Parishad et bénéficiant d’un soutien international, a contraint le Gouvernement central à revoir la question de la réforme agraire.

Souhaitons aux pêcheurs en lutte pour la préservation de leurs conditions de vie de rencontrer le même succès au bout de leur long et difficile chemin !

Mots-clés

pêche artisanale, zone de pêche, protection des ressources naturelles, mouvement social


, Inde

Commentaire

Pour en savoir plus et apporter votre soutien :

Notes

Valérie Fernando est partie à Mumbai (Bombay) en Inde au CED, Centre for Education and Documentation, dans le cadre des programmes de mobilité d’Echanges et Partenariats avec comme partenaire Ritimo.

CED (Centre for Education and Documentation) - CED Mumbai: 3 Suleman Chambers, 4 Battery Street, Behind Regal Cinema, Mumbai - 400 001, INDIA - Phone: (022) 22020019 CED Bangalore: No. 7, 8th Main , 3rd phase, Domlur 2nd Stage, Bangalore - 560071, INDIA - Phone: (080) 25353397 - Inde - www.doccentre.net - cedbom@doccentre.net, cedban@doccentre.net

RITIMO (Réseau d’information et de documentation pour le développement durable et la solidarité internationale) - 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris, FRANCE - Tél. 33(0) 1 44 64 74 14 - Fax : 33(0) 1 44 64 74 55 - France - www.ritimo.org et www.rinoceros.org - dph (@) ritimo.org

contact plan du site mentions légales