español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Melkweg aux Pays Bas

Aspects sociaux – démence sénile - Aspects juridiques – administratifs et politiques - Aspects économiques et financiers - Aspects environnementaux et techniques

Pascale THYS

17 juillet 2009

Année de construction

En projet depuis 1997 – Construction : 2001-2002

Nombre de logements

6 locataires dans 3 maisons = 18 personnes de manière permanente + 4 personnes en chambres individuelles pour des séjours temporaires ; chambres de 18M2

Public cible

Personnes en démence sénile légère ne pouvant plus rester à domicile, mais ayant encore une capacité et une volonté d’autonomie et d’activité

Superficie du terrain

?

Coûts de construction

Le bâtiment (achat et rénovation) a coûté un peu plus de 2 millions d’euros. A ce montant, il faut ajouter des coûts divers (architectes, conseils, etc.) pour un montant total de 2.455.170 €.

Coûts de location

Coût de location du logement et des services versée à la Société de Logement = ?

Coût des services et charges versé à Melkweg = ?

Coût des soins = selon les personnes

Aspects qualité de vie pour personnes en démence sénile légère

Valoriser l’autonomie collective et la vie au quotidien, l’implication dans le quartier (contacts avec les voisins), rôle des familles et des bénévoles, contrat de soins et plan de soins personnalisé.

Partenariat

La Fondation Welzijn Ouderen,la Société de Logements de Wageningen e les Sociétés de Soins : « Kruiswerk Westveluwe », « SMD Voorthuiszorg » et l’hôpital « Pauwenhof » sont à l’initiative du projet.

Montage financier

Utilisation des bâtiments d’un ancienne laiterie désaffectée (d’où le nom de Melkweg)

Intervention des institutions fondatrices.

Des subsides ont été alloués par 9 organismes (Province, Région, Ministère de la Santé, etc.) pour un montant total actuel de 331.228 €.

Aspects sociaux – démence sénile

Les concepts de base : « autonomie collective » et « comme chez soi »

Melkweg offre des soins et un suivi dans une cadre « comme chez soi » aux personnes qui ont un problème de démence sénile légère et qui, sinon, devraient aller dans des homes ou des hôpitaux et ne pourraient plus rester à domicile. Durant leur séjour à Melkweg, LES LOCATAIRES MENENT UNE VIE QUOTIDIENNE « NORMALE » : faire des courses, préparer à manger et manger collectivement, boire du thé et du café ensemble. C’est vrai également pour l’entretien courant du logement : vaisselle (laver – sécher – ranger). Les habitants sont animés de la manière la plus active possible par le personnel, la famille et des bénévoles.

La force de Melkweg est de MAINTENIR UNE VIE ACTIVE AU SEIN D’UN GROUPE. Les personnes y sont encadrées pour les besoins quotidiens et sont stimulées à réaliser elles-mêmes toutes les choses qu’elles peuvent encore faire. Ceci permet aux personnes de rester actives et de prendre part à la vie quotidienne de leur maison et de leur quartier. L’environnement proposé est sécurisant, tant du point de vue de l’habitat que de la vie quotidienne. Les habitants y sont stimulés à continuer tout ce qu’ils peuvent encore faire.

Les locataires doivent être en état de prendre en charge la majorité de leurs soins, mais avec une aide extérieure. Il est important que le locataire ait conscience qu’il s’agit d’un logement au sein d’un groupe.

Il peut arriver un moment où la personne ne peut plus habiter à Melweg, notamment parce que l’état de démence s’accroît au point que l’ambiance générale s’en trouve dégradée. L’habitant n’éprouve plus dans ce cas une plus-value à la vie en commun ou ne répond plus aux objectifs du projet ou encore Melkeg ne s’estime plus compétent pour offrir les soins nécessaires à la personne. Les Sociétés de Soins en discutent alors avec les travailleurs de Melkweg et un départ vers un hôpital ou un home est envisagé avec la famille.

Un accueil permanent ou temporaire

Melkweg offre un accueil temporaire ou permanent aux personnes en démence sénile légère : de manière plus permanente, la personne loge dans un des 3 logements prévus pour 6 locataires – de manière temporaire, 4 chambres sont à disposition pour des séjours de quelques jours à 6 semaines, soit occasionnellement, soit plusieurs fois par an. Il offre également un soutien à la personne qui s’occupe habituellement de donner des soins en l’aidant à améliorer la qualité de vie de la personne vieillissante. Melkweg peut aussi être une solution provisoire entre un séjour à l’hôpital et le retour à domicile.

L’intégration dans le quartier et les animations

Il y a espace récréatif commun qui peut être utilisé par les habitants. Dans cet espace, on y organise régulièrement des activités pour les habitants permanents, les locataires provisoires et les voisins. Les 3 logements ont chacun leur propre terrasse attenante à la salle de séjour. Les logements et studios de location sont accessibles via une place intérieure. Cette place est aménagée de verdure et de lieux pour s’asseoir. Melkweg est situé au milieu d’un quartier d’habitations. Par l’organisation d’activités collectives pour les résidents et les voisins, Melkweg fait en sorte que les personnes vieillissantes restent intégrées dans la vie du quartier.

Régulièrement, il y a des activités collectives pour les personnes : après-midi de jeux, gymnastique, film, soirées chant et spectacle, auxquelles peuvent aussi parfois participer les voisins. Grâce à cela, l’intérêt des voisins est éveillé pour davantage prendre part à l’aide aux personnes en démence sénile et le soutien à l’infrastructure Melkweg.

Le rôle de la famille et des bénévoles

La famille et les bénévoles ont une grande importance dans l’ambiance quotidienne de vie et la qualité de vie des habitants de Melkweg. C’est pour cela qu’ils sont encouragés à participer aux activités telles que : faire des courses, travailler au jardin, faire un jeu ou rendre une visite amicale agréable. Trois fois par an, on organise à Melkweg une réunion avec tous les habitants et les membres de leur famille. Pendant cette réunion, on explique la vie à Melkweg et on échange des expériences et des contacts.

Le respect de la vie privée et la personnalisation des espaces

Chaque habitant a sa chambre de 18 m2 avec un lavabo. La chambre est aménagée de tapis plein, de rideaux et d’un lit pour senior. L’habitant peut aménager le reste de sa chambre selon ses souhaits. A côté des chambres, il y deux douches, une toilette et un lavabo. Dans chaque logement, habitent 6 personnes. A côté, il y a une salle de séjour avec un espace « salon », un espace « salle à manger » et un espace « cuisine ouverte ». Chaque habitant a accès à cette salle de séjour et peut faire des proposition d’aménagement de cette salle. Du fait que ce logement est déjà aménagé, il s’agit surtout de personnaliser cet espace (avoir sa chaise, une peinture, une photo, des napperons, etc.). A côté de cette salle de séjour, il y a les toilettes accessibles aux personnes en fauteuil roulant. Il y a encore une arrière-cuisine avec des espaces rangements, les provisions, etc.

Les 3 logements de Melkweg possèdent chacun une porte indépendante qui ferme à clef. La porte d’entrée du bâtiment central est habituellement fermée. Il n’est pas possible d’y entrer et d’en sortir comme on veut lorsqu’on est pas du lieu. Le personnel de Melkweg ne peut pénétrer la chambre de la personne qu’avec son accord, au contraire de l’espace collectif.

Les habitants peuvent en principe emmener leurs animaux domestiques avec eux, à condition que ceux-ci n’engendrent pas de problèmes pour les cohabitants et voisins. Il faut aussi que la personne soit capable de s’occuper de manière autonome de son animal. Lorsque ceci n’est plus possible, on discute avec la personne âgée d’une solution pour son animal. Si un habitant veut prendre un animal domestique, il doit en discuter préalablement avec le responsable de Melkweg.

Aspects juridiques – administratifs et politiques

Les formalités pour pouvoir entrer à melkweg

Pour pouvoir accéder à ce logement, il faut être en possession d’un avis officiel de « l’Organisation de Recommandation Régionale ». Pour pouvoir accéder à ces logements, la personne doit être déclarée atteinte de démence sénile légère. Cette organisation régionale détermine si les personnes peuvent entrer dans un home ou une organisation de soins. Les candidats ayant cette autorisation reçoivent alors la visite à domicile d’un des travailleurs de cette organisation régionale. Ensemble, ils décident de la meilleure solution. Si le choix se porte sur Melkweg, cette personne reçoit alors la visite à domicile d’un travailleur de Melkweg qui lui explique en détails la vie à Melkweg. A côté de cela, l’organisation « Peter Paul Centrum » organise des visites à domicile.

L’encadrement par le personnel soignant – le plan de soins

Lorsqu’un nouvel habitant arrive, Melkweg regarde d’abord le degré d’autonomie de la personne et les activités pour lesquelles elle a besoin d’aide. A partir de là, Melkweg fixe des objectifs de travail pour le maintien maximal d’autonomie de cette personne et établit ce pour quoi la personne aura besoin d’aide. Tout ceci est consigné dans un « PLAN DE SOINS » réalisé sur mesure pour chaque personne.

A Melkweg, le personnel soignant est présent 24 heures sur 24. Pendant la journée, de 7 heures à 23 heures, il y a dans chaque maison un responsable du suivi des soins. Durant la nuit, il y a un seul responsable pour la totalité des logements de Melkweg. Chaque maison possède sa propre équipe de personnel encadrant pour que les habitants les reconnaissent plus facilement. Chaque habitant a un aide soignant attitré. Il est responsable de l’entretien et de l’évolution de son dossier de soin. Il y consigne le résultat des discussions avec les personnes vieillissantes et les décisions prises. Ce dossier comprend aussi des données sur des affaires personnelles concernant la personne vieillissante parce qu’il est important de continuer à informer cette personne de l’état de ses affaires personnelles. Les règles de fonctionnement pour la vie privée à Melkweg sont consignées dans un règlement interne.

Les habitants de Melkweg ont, lorsqu’ils viennent de Wageningen, leur propre médecin de famille et peuvent le garder à Melkweg. Les autres doivent changer de médecin traitant en s’inscrivant auprès d’un des médecins de Wageningen. Melkweg est en relation avec une pharmacie et tous les habitants y sont automatiquement inscrits. Melkweg utilise également les compétences d’un médecin, d’un psychologue, d’un ergothérapeute, d’un kinésithérapeute et d’un travailleur de l’hôpital « De Pauwenhof ».

Toutes les personnes qui sont chargées des soins pour les habitants doivent poursuivre les mêmes objectifs. Pour cela, il faut des temps de discussion et de travail en commun. Tous les prestataires de soins se rencontrent régulièrement dans des REUNIONS DE CONCERTATION. Lors de ces réunions, on analyse si les plans individuels de soin sont toujours satisfaisants ou s’il faut effectuer des réaménagements, tout en tenant compte des possibilités et des souhaits de la personne elle-même.

Contrats et assurances

Les habitants concluent un CONTRAT DE SOINS avec les Sociétés de Soins suivantes : « Kruiswerk Westveluwe », « SMD Voorthuiszorg » et l’hôpital « Pauwenhof ». Dans ce contrat de soin, il est dit que les Sociétés de Soins prodiguent leur soin tant que la personne habite Melkweg. Quand une personne ne peut plus habiter à Melkweg, ces Sociétés sont tenues de leur octroyer une place dans un home ou un hôpital.

Les habitants ont un CONTRAT DE LOCATION avec la Société de logement. Ce contrat est indissociablement lié au contrat de soins. Quand une personne ne peut plus habiter à Melweg, le contrat de location prend fin automatiquement.

L’habitant doit contracter une ASSURANCE MALADIE (WVA), il doit prendre également une ASSURANCE DEGATS OCCASIONNES A DES TIERS pour éviter que l’organisation ne soit responsable ainsi qu’une ASSURANCE LOGEMENT. Le personnel et les bénévoles sont assurés contre les suites de dommages occasionnés au locataire ou à leurs biens durant l’exercice de leur travail. Melkweg n’est pas responsable pour la perte d’objets personnels des habitants, des travailleurs extérieurs à l’institution ou des visiteurs. Pour éviter ce type de problème, on encourage le marquage des objets personnels.

Aspects économiques et financiers

Coûts de location

L’habitant conclut un contrat de location pour un logement collectif avec la Société de Logement. Dans ce contrat est fixé le prix de location, avec une indexation annuelle. Les habitants peuvent demander un subside de location. Le coût des services liés au logement sont entre autres : les prix du gaz de l’eau et de l’électricité. Ces prix sont, pour chaque habitant, un montant prévisionnel égal. Un rectificatif est envoyé en fin d’année.

Coûts des soins et des services

En plus du coût de location et des services qui y sont liés, le locataire paie proportionnellement à ses revenus une contribution financière pour les soins reçus. On lui demande également de contribuer mensuellement à l’entretien de la maison (charges collectives). La location et les services sont payés directement à la Société de Logements. Les charges sont quant à elles versées directement à Melkweg. Les courses sont payées avec cet argent.

Les coûts de soins tombent sous la réglementation des soins à domicile. L’habitant paie une quote-part financière selon le plan de soins prévu. Les coûts de ces charges varient également pour chaque habitant en fonction de ses revenus, de son âge, et de sa situation de vie. Les médicaments, les soins dentaires et la kinésithérapie sont à charge de l’assurance ou de la mutuelle de l’habitant. Sa lessive d’affaires personnelles est réalisée dans le bâtiment et comptabilisée comme frais d’entretien personnel. Le nettoyage à sec n’est pas pris en charge, tout comme le coiffeur et le pédicure. Des coûts tels que l’habillement, l’abonnement à des journaux ou des magasines ainsi qu’une connection téléphonique personnelle doivent être payés par l’habitant lui-même.

(la fiche technique reprend les montants liés aux coûts totaux d’achat/rénovation du bâtiment ainsi que le montant des subsides octroyés par les partenaires du projet).

Aspects environnementaux et techniques

Disposition des lieux

A Melkweg, on trouve 3 logements avec 6 habitants et 4 chambres de passage pour personnes qui y viennent pour soulager famille et amis. Les 3 logements ont chacun leur propre terrasse attenante à la salle de séjour. Les logements et chambres temporaires sont accessibles via une place intérieure. Ils se situent dans un quatrième bâtiment qui comprend également deux espaces pour le personnel de l’établissement.

Concrètement, il y a une salle de bain pour deux chambres, à côté des deux chambres. Chaque chambre est munie d’une alarme pour pouvoir appeler à l’aide en cas de nécessité.

Vue des 3 habitations permanentes et du bâtiment pour l’accueil temporaire

www.habitat-participation.be/dph/Melkweg.jpg

Aspects écologiques

Melkweg a été réalisé selon des techniques de construction écologiques et durables : système de chauffage avec une chaudière à hauts rendements et chauffage par rayonnement au sol.

Mots-clés

innovation sociale, lutte contre l’exclusion, accès au logement, solidarité, lien social


, Pays-Bas, Melkweg

dossier

Logement collectif pour les personnes âgées aux Pays-Bas

Commentaire

Responsables techniques Architectes :

Martin Wijnen et Lisl Ferkov

Mail : M Wijnen & L Ferkov

Wooningstichting : Hans van Es

Mail : Hans Van Es

Coordonnées utiles

De Melkweg

Mme Jannie Nijdam

Secrétaire

Melkweg 1

6707 CZ Wageningen

Tél. : +31/317 – 45.30.07

Fax : +31/317 - 45.32.07

Mail : Melkweg

NIZW (Netherlands Instituut voor Zorg en Welzijn)

Mr Eric Krijger

(responsable programme “démence sénile”)

Mail : NIZW

Tél. : +31/302 - 30.63.26

Source

Entretien

Sources d’information utilisées :

Le site Internet des Sociétés de Logements sociaux en Hollande concernant ses nouveaux projets de construction : Société de logements sociaux

Les renseignements fournis par Madame Carla Tijssen, Locatiemanager de Melkweg et de Monsieur Eric Krijger de la Nederlands Instituut voor Zorg en Welzijn (programme « personnes en démence sénile ») – Eric Krijger : 0031/30/230.63.26 – mail : Eric Krijger

Habitat et Participation - Place des peintres 1/004, 1348 Louvain-La-Neuve, BELGIQUE - Tél. (32) 10 45 06 04 - Fax (32) 10 45 65 64 - Belgique - www.habitat-participation.be - hep (@) tvcablenet.be

contact plan du site mentions légales