español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Habitat adapté en bois construit par et pour des personnes défavorisées

Pascale THYS

07 / 2009

FICHE PROJET

CONTEXTE

L’association Julienne Javel gère un Centre d’Hébergement et de Réadaptation Sociale (CHRS), un Centre d’Adaptation à la Vie Active (CAVA) et un centre de formation. Elle a aussi développé les Jardins de Cocagne et l’Habitat adapté.

Un seul désir anime ses acteurs : innover, être capables d’offrir des outils d’insertion aux personnes les plus en difficultés. L’approche éducative est centrée sur l’accompagnement global de la personne en vue de recréer chez des individus souvent meurtris par des expériences difficiles une dynamique de succès.

Redonner du sens à leur vie par l’accès à une nouvelle dignité : celle d’avoir un logement, un emploi est un objectif majeur de l’action sociale en faveur des personnes les plus démunies.

ORIGINES DU PROJET

L’association, qui gère, entre autres, un foyer d’hébergement a été confrontée aux problèmes de logement de personnes seules, le plus souvent des hommes sans travail, avec des problèmes de santé, d’argent et pour lesquels les solutions d’hébergement collectifs et le relogement en ville ne sont pas adaptés.

En 1992,l’association, en partenariat avec une menuiserie industrielle, met au point un prototype d’habitat à ossature bois de mode constructif simple. Une personne hébergée par le foyer -qui souhaitait retourner dans son village- a été engagée par la menuiserie pour fabriquer les panneaux destinés à construire son futur logement. La commune qui avait « abandonné » cette personne a mis un terrain à disposition pour y construire une petite maison de 50m2 et s’est chargée du montage financier. La personne a participé au projet dès le départ : organisation intérieure, élaboration des plans, fabrication,….

Un an plus tard, la personne a retrouvé un emploi.

D’autres projets ont suivis. La menuiserie Javel est créée. En 1995, une entreprise d’insertion, SYNECO, est créée avec pour mission de développer le produit Habitat adapté ossature bois. Elle embauche un public en difficulté d’insertion professionnelle et prioritairement les futurs locataires des maisons qu’elle construit. En 1996, un projet à la dimension d’un quartier a été réalisé.

Les projets s’appuient sur la volonté forte des pouvoirs publics à résoudre localement le problème de l’un de leurs concitoyens.

Des pouvoirs locaux, des sociétés d’habitations sociales, les acteurs de l’insertion et du logement, le FSE, des partenaires privés, entre autres, reconnaissent et soutiennent ce projet.

OBJECTIFS DU PROJET

1. Favoriser l’insertion par toute intervention aidant à la requalification sociale des exclus.

2. Se servir du relogement comme d’un levier pour favoriser une meilleure « intégration ».

3. Allier l’accès au logement des populations en difficultés à une démarche d’insertion des personnes autour de la mise au travail, l’accès au soins, la régulation des problèmes de comportement, etc

4. Développer un mode de réponse Habitat adapté, modulable selon les situations et les désirs de chacun en y associant les futurs locataires via la définition de leur futur logement, mais aussi en y travaillant au sein de Syneco et de Javel. Un travail d’accompagnement social et professionnel est mené en parallèle et s’appuie sur la participation des familles.

POPULATION CONCERNEE

Personnes en difficultés d’insertion sociale et professionnelle.

MONTAGE FINANCIER

Cela dépend de chaque projet. Le plus souvent :

Subventions d’Etat (prêts locatifs)

Subventions Conseil général et Région

Aides diverses (de la commune, de l’office HLM, …)

Fonds propres

PARTENAIRES DU PROJET

Office d’HLM

Acteurs sociaux

Collectivité locale

Maître d’œuvre, architecte, etc.

Entreprises Syneco et artisans locaux

La Fédération Nationale des Associations de Réinsertion Sociale (FNARS) a initié un groupe de travail national dont l’objectif est de diffuser la démarche

DEROULEMENT DU PROJET

Pour répondre à des situations difficiles en matière de logement (expulsion, insalubrité,…) divers acteurs (pouvoirs publics, offices d’HLM, …) font appel à l’association Julienne Javel. Elle propose la construction de maisons à ossature bois pour lesquelles les futurs locataires, propriétaires participent à la réalisation des plans, à la fabrication en atelier et à la pose sur site. Très souvent la commune donne le terrain et l’office HLM finance la construction.

Un accompagnement social est réalisé en parallèle à cette action.

Fiche reproductibilité

ELEMENTS SPECIFIQUES A REPRODUIRE

Participation de personnes, en difficulté d’insertion sociale et professionnelle et ayant des problèmes de logement, à l’élaboration et à la construction de leur habitat en ossature bois.

EXEMPLES EN REGION WALLONNE – Belgique

De plus en plus d’architectes et de particuliers utilisent le bois dans leurs constructions. Comme exemples, on peut citer l’auberge de jeunesse de Saint-Vith, des bâtiments publics comme le comptoir forestier de la Région wallonne, des logements sociaux à Dison, des constructions réalisées par des CPAS, et de nombreux projets privés autoconstruits ou non, comme, par exemple ce particulier qui a utilisé des anciens wagons de chemin de fer en bois pour s’aménager une seconde résidence à Jalhay. Et, la demande s’accroît de manière importante .

Par contre, très peu d’expériences sont initiées -le plus souvent encore à l’état de projet- pour les personnes devant faire face au problème de l’exclusion.

L’association « Le 210 » -centre d’accueil pour adulte en difficultés qui prend en charge la globalité des problèmes de la personne (hébergement, aide sociale, aide médicale, …)- a initié un projet pilote de construction d’une maison dont une partie est en bois cordé pour une famille vivant dans la précarité. Le projet original était de construire toute la maison en bois cordée, mais il a dû être adapté suite à quelques difficultés (au niveau financier, notamment). Le Fonds du logement des familles nombreuses lui accorde son soutien. Le gros œuvre sera effectué par un entrepreneur (finalisé pour l’été 2002) et les finitions, en bois cordé, seront réalisées (2002-2005) par des bénéficiaires du 210. Certains d’entre eux auront au préalable été suivre un stage pour (ré)acquérir un savoir-faire technique à l’association Julienne Javel. Le bâtiment sera un bon exemple au niveau du développement durable : il sera pourvu, notamment, d’une citerne d’eau de pluie et de panneaux solaires. Le projet, dans sa première mouture, est présenté comme exemple par le projet pilote européen Igloo, pour une intégration globale par le logement et l’emploi.

La coordination Action Pilote Intégrée Camping (APIC) basée au sein de l’asbl GREOA (Groupement de Relance Economique des vallées de l’Ourthe et de l’Amblève) est à la recherche de porteurs de projet d’habitat alternatif au sein de la population des campings et parcs résidentiels. Une idée serait d’amener les communes à équiper un terrain qui serait mis à disposition pour y être aménagé avec des habitats alternatifs, notamment en bois. Mais ce projet rencontre certaines difficultés : les « expériences novatrices» n’ont pas la cote chez les habitants des campings et parcs résidentiels qui, de plus, n’ont pas de garantie en matière d’incitants financiers (certains ont investi dans leur habitat et ne souhaitent pas tout perdre). Les pouvoirs publics, qui ont pour objectif de ne pas précariser davantage les résidents en campings et parcs résidentiels, attendent de recueillir le maximum d’information des projets en cours avant de se positionner.

Une charte a été signée par les communes de la région Ourthe-Amblève afin de geler les entrées dans les campings et les parcs, mais les moyens doivent encore suivre.

L’Apic s’intéresse aussi à d’autres concepts comme celui :

de la Maison nénuphar (société Isographic) maison à ossature bois à monter soi-même faite de polygones (8-10-12 faces) de plus ou moins 100m2 à un étage ;

du concept Unihome (construction sur mesure) de la société Degotte. Unihome est un produit de la gamme Expanda, unités préfabriquées à l’usage des écoles (salles de classe), des entreprises (bureaux) et des homes (chambres). Pour la firme c’est « un projet super économique qui permet de loger une famille avec 1 ou 2 enfants pour la quart du prix d’une construction ».

On peut aussi citer les abris de fortune disséminés dans les bois ou encore certains propriétaires de caravanes dans les établissements de séjours (campings et parcs résidentiels) qui ont agrandi leur espace en construisant des annexes en bois .

A l’initiative de la Province du Luxembourg, Valbois Ressources Naturelles gère un projet de construction d’un lotissement pour les personnes âgées, compromis entre la maison individuelle devenue inadaptée et la maison de retraite classique. Une 10aine de communes ont répondu à l’appel. Les maisons répondront aux normes en matière de construction pour personnes âgées et aux différentes règles urbanistiques des communes (par exemple certaines demandent des constructions à deux niveaux). Par après, une entreprise d’économie sociale devrait voir le jour . Elle pallierait aux tâches non prises en compte par les communes (par exemple : repas sur roues, entretien des jardins). Ce qui permettra aux habitants de vivre dans une autre structure que les traditionnelles avec beaucoup d’avantages.

Au niveau privé, quelques sociétés proposent des maisons en bois à autoconstruire. Comme le kit de Biospeedhome, par exemple, qui prend trois jours de montage à une équipe d’une douzaine de bénévoles. Leur prospectus rappelle qu’il est interdit que des chômeurs fassent partie de l’équipe de bénévoles.

Indirectement, les métiers du bois servent aussi à l’insertion socioprofessionnelle.

L’Entreprise de formation par le travail Apides propose une formation en menuiserie ébenisterie pour des personnes exclues du monde du travail. A la formation technique s’ajoute une formation à la citoyenneté, à la vie d’entreprise et des cours de remise à niveau.

ELEMENTS DE REPRODUCTIBILITE

Les atouts du bois dans l’habitat sont connus. Par exemple la construction à ossature bois permet une économie car : il y a une préfabrication en atelier ; elle demande des fondations moins importantes et un second œuvre moins conséquent ; le montage est rapide. On peut découvrir les nombreux atouts du bois et se défaire des préjugés erronés en parcourant les sites des associations et professionnels du bois. Le Ministre de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme et de l’environnement promeut aussi ce matériau :

« résolument moderne, ce matériau naturel est (…) l’une des plus grandes richesses de Wallonie. Secteur important de notre économie, le bois est également le symbole d’une Wallonie tournée vers l’avenir et le respect de l’environnement. Mis en œuvre dans la construction, il permet par son niveau d’isolation, d’offrir une habitation saine, confortable et respectueuse de l’environnement » .

La Forêt wallonne couvre 500.000 hectares dont 50 appartiennent à la Région wallonne, 200 aux CPAS et les autres 50% à des privés .

La Région, depuis quelques années, soutient et promeut la filière bois en Wallonnie via des concours d’architectes et d’entrepreneurs, le salon Bois et Habitats, diverses publications, le concours Habitat-bois, des journées découverte, des formations. Des textes réglementaires y font référence :

le commentaire des articles 198 et 199 du Code du logement, concernant les dispositions spécifiques aux associations de promotion du logement, envisage l’octroi de subventions à des asbl développant des nouvelles techniques de construction de logements ;

au niveau du développement rural, il y a des subventions visant à développer et promouvoir des débouchés encore très faibles tels que l’habitat en bois.

Dans certains cas, l’habitat bois peut venir au secours de population sinistrées. Comme, par exemple, lors des inondations en Picardie (France) en avril-mai 2001 , où des maisons en bois « tout confort » ont été installées par des communes sur des terrains pour accueillir les populations sinistrées .

Des propositions pourraient être faites en matière de recherche d’habitat alternatif pour les résidants permanents dans les campings et parcs résidentiels à la Province de Namur. En effet, la Province a créé un fonds de 100 millions pour soutenir des projets locaux . Dans le même registre, l’expérience de la « prime de départ » à Estinnes pourrait aussi être adaptée pour la construction de logements en bois.

Tout reste à construire en matière d’habitat en bois pour les personnes défavorisées.

Mots-clés

lutte contre l’exclusion, formation, accompagnement social, participation des habitants, insertion professionnelle


, France, Chalezeule

dossier

Innovation sociale en matière de lutte contre l’exclusion sociale via le logement et l’insertion socio-professionnelle

Commentaire

QUELQUES REFERENCES –ADRESSES UTILES

Sur l’association Julienne Javel

Pour une intégration globale par le logement et l’emploi, Igloo, Bruxelles, 1999, p.52

Associations développant un projet social

Apides, Clos de l’Aciérie, 1 – 1490 Court Saint Etienne – Tél. : 010611784 – Fax : 010612878

Le 210 – Houmont, 24 – 6680 Sainte-Ode – Tél. : 061266447 – Fax : 0617072 – e-mail : la moisson houmont

Coordination APIC – rue Bas Rivage, 7 – 4920 Sougné Remouchamps – Tél. : 043843331 – Fax : 043847437 – e-mail : apic

Igloo - rue Defacqz, 1 - 1000 Bruxelles - Tél. : 025384004 - Fax : 025384323 - e-mail : igloo

Agence provinciale d’économie sociale – rue de la Converserie, 44 – 6870 Saint Hubert – Tél. : 061610050 – Fax : 061610052

Valbois Ressources Naturelles (asbl qui valorise et promeut la filière bois et pierre en région wallonne. Elle apporte aussi des aides financières aux entreprises, des aides aux développement de projets et organise des formations en sylviculture, pose de pavés, …) – François Deneufbourg - rue de la Converserie, 44 – 6870 Saint Hubert – Tél. : 061293082 – Fax : 061612732 – e-mail : F Deneufbourg

Associations spécialisées

Bois et Habitat, rue de Fraignat, 70 – 1325 Chaumont-Gistoux – Tél. : 010689125 e-mail :info@bois-habitat.com – site : bois et habitat

Centre d’information interfédéral sur le bois (édite Le courrier du bois, informe, forme,…)–Galerie du Centre, bloc1 – 1000 Bruxelles - Tél. : 022192832 –e-mail : asbl bois – site http ://Centre d’information interfédéral sur le bois

Fédération wallonne des menuisiers belges - Bd Frère Orban, 5/bte4 - 5000 Namur - Tél. : 081229057

Société royale forestière de Belgique - Galerie du Centre, bloc2 - 1000 Bruxelles - Tél. : 022230766 - e-mail : srfb

Union des entrepreneurs de travaux forestiers de Wallonie - rue du Grand Babin, 134 - 5020 Namur - Tél. : 081450405 - e-mail : uetfw - site : http ://UETFW

Confédération de la construction wallonne (CCW) - rue du Lombard, 34-42 - 1000 Bruxelles - Tél. : 025455668 - Fax : 025455905 - e-mail : ccw - site : CCW

Centre de Formation Bois – allée Hof ter Vleest, 3 – 1070 Bruxelles – Tél. : 025581551 – Fax : 025581589 – e-mail : M Georges – site : CFB

 

Publications

Françoise Jadoul, La terre est notre maison, RW et Espaces Environnement (Tél. : 071300301 - livre sur l’écoconstruction)

Bâtir en bois. Dans la province de Luxembourg, Province de Luxembourg/Valbois ressources naturelles/DGATLP, 2000

Construire en bois : des villages, des paysages, Région wallonne, DGATLP, 1999

Carnet de route. L’architecture en bois : Région wallonne et alentours, Bois et Habitat, Tome1-1999/Tome2-2000/Tome3-2001

Igloo, pour une intégration globale par le logement et l’emploi, Bruxelles, 1999

Firmes

Constructeur de maisons à ossature en bois spécialisé en bio-construction – CNRJ Construct sprl - chée de Huy, 40 – 1325 Dion-Valmont – Tél. :010247828 – Fax : 010247829 – e-mail : cnrj – site : CNRJ

Isographic – Goffontaine, 1b – 4860 Pepinster – Tél. : 087462706

SA Degotte caravanes & units – PI des Hauts Sarts – rue de Hermée, 246 – 4040 Herstal – Tél. : 042400525 – Fax : 042400607

Biospeedhome - Z.I. de Vaux-Chavanne - B-6960 Manhay - Tél:086455124 - GSM: 0495545127 - Fax: 086455840 - E-mail : biospeedhome – site : biospeedhome

Textes

Code du logement, Région wallonne,1999

Plan de développement Rural adopté par le Gouvernement wallon le 23 décembre 1999

Source

Entretien

AUTEUR DE LA FICHE

Laure Paveau, chargée de mission Habitat

AUTEUR MORAL

Association Julienne Javel

Grande Rue, 2

BP13 – 25220 Chalezeule – France

Tél. : 00.33.3.81212121

Fax : 00.33.3.81212120

e-mail : syneco

Habitat et Participation - Place des peintres 1/004, 1348 Louvain-La-Neuve, BELGIQUE - Tél. (32) 10 45 06 04 - Fax (32) 10 45 65 64 - Belgique - www.habitat-participation.be - hep (@) tvcablenet.be

contact plan du site mentions légales