español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

La lutte du Congrès Mondial Amazigh de Chakib Al Khayari pour la reconnaissance des droits des producteurs de Cannabis du Nord du Maroc

Chakib AL KHAYARI, Hasna OUJAMAA

01 / 2009

Chakib AL KHAYARI est originaire du Nord du Maroc, de la région du Rif. Depuis des années, il travaille sur les problématiques liées à la culture du Cannabis et lutte pour sa légalisation. Depuis Novembre 2008, il est membre du Conseil Fédéral du Congrès Mondial Amazigh (CMA).

Le peuple amazigh et le Cannabis

Le CMA est composé de diverses ONG qui défendent les interêts et les droits des peuples amazigh dans leur globalité, la diaspora comme les peuples installés au Nord de l’Afrique.

Le peuple amazigh est un peuple exclu et oublié par les gouvernements. Dans certains pays, comme la Libye, les pays du Magreb, des groupes Touaregs, sont dénoncés de nombreux cas de racisme. Le CMA a pour objectif de défendre le droits de ces peuples, des droits de base comme le droit à la vie, à la reconnaissance de leur langue et de leur culture dans leur pays et dans les systèmes d’éducation. Dans cette logique, le CMA s’implique autant dans la problématique des Touaregs comme dans la lutte pour la légalisation du Cannabis et la défense des droits des peuples de montagne du Maroc. Le Cannabis est en effet partie intégrante de la vie des populations du Nord du Maroc.

C’est à la suite de sa participation au Forum de Barcelone (voir note), que le CMA a eu l’idée de mettre en Ĺ“uvre un forum au Maroc, qui réunirait tous les producteurs de Cannabis. Ce forum sera une première. Le CMA et la délégation marocaine ont demandé au CERAI d’y participer.

Le gouvernement marocain et le Cannabis : vers un changement des mentalités et un changement des règles

Le Cannabis est sujet polémique dans la société marocaine. Dans un premier temps, « tous les producteurs de cannabis sont soit en prison, soit en liberté provisoire ». Aussi, Chakib Al Khayari nous rappelle que cette lutte vers la légalisation du Cannabis au Maroc ne doit pas se faire sous couvert de lutte contre les drogues, mais plutôt comme une lutte contre la pauvreté. Jusqu’alors, les politiques conduites se sont fixées comme objectif l’éradication du cannabis sous la pression des gouvernements européens. Depuis 2003, ces campagnes d’éradication ont été menées dans les zones de productions « nouvelles » (2 à 3 ans de productions de cannabis seulement). Dans la région de Ketama, par exemple, jamais il n’a été question d’éradication.

En 2007, Chakib Al Khayari a fait publier un Appel à la légalisation du cannabis en direction du gouvernement marocain. Et aujourd’hui, le gouvernement prend davantage en considération les producteurs et la situation générale. Le dialogue est ouvert, et plusieurs études sont en cours pour la recherche d’alternatives à la vente du Cannabis sous forme de drogue.

Les questions suivantes sont en débat :

  • Vers quelle légalisation ?

  • Quel cannabis autoriser ?

  • Vers une production industrielle, ou thérapeutique?

Mots-clés

cannabis, droits des peuples, montagne, production de drogue, drogue, agriculture illicite


, Maroc

dossier

Forum Mondial de Producteurs de Cultures Classées Illicites

Notes

Entretien réalisé durant le Forum Mondial des Producteurs de Cultures déclarées Illicites, 29 au 31 janvier 2009, à Barcelone, Espagne.

Source

Entretien

Chakib Al Khayari. Tel: (00212)66056373. chakibalkhayari@gmail.com

ALMEDIO - 2, traverse Baussenque, 13002 Marseille, FRANCE Almedio Consultores. Norma 233, Maitencillo. Comuna de Puchuncaví. Va Región, CHILI - Fono: (56)32 277 2231 - Chili - www.almedio.fr - info (@) almedio.fr

CERAI (Centro de Estudios Rurales y de Agricultura) - C/ Del Justicia, nº 1, puerta 8, 46004 Valencia, ESPAÑA - Tel.: +34 963 52 18 78 - Fax: +34 963 52 25 01 - Espagne - www.cerai.es - administracion (@) cerai.es

contact plan du site mentions légales