español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’agenda 21 de Marrakech (Maroc)

Meriem HOUZIR

03 / 2009

Située au cœur du pays, au pied du Haut Atlas, Marrakech est la 4ème ville du Maroc avec une population de près d’1 million d’habitants.

Capitale de la région de Marrakech Tensift Al Haouz, son activité économique repose sur quatre secteurs d’activités : le tourisme, l’artisanat, l’industrie agro-alimentaire et le commerce. Son développement est très dépendant des ressources naturelles, spécialement l’eau qui est en voie de disparition.

Le contexte

Les problématiques que rencontre la ville sont directement liés à :

  • la forte pression touristique qui engendre des difficultés à répondre aux demandes, notamment en matière de services urbains, d’eau et d’assainissement. L’eau est ainsi une des problématiques centrales de la ville, qui doit répondre aux besoins exprimés par une population croissante et des secteurs d’activités dynamiques.

  • la ville de Marrakech est le pôle administratif de la région la plus pauvre du Maroc, Marrakech Tensift Al Haouz, et subit les effets de l’exode rural.

Elle est ainsi devenue le territoire privilégié de nombreux programmes de développement et figure parmi les trois sites choisis pour la mise en œuvre d’un Agenda 21 local.

La démarche

L’Agenda 21 local de Marrakech a été lancé en 2002 dans le cadre du programme mené en partenariat avec le Ministère de l’aménagement du territoire, de l’eau et de l’environnement (MATEE), le PNUD et la municipalité de Marrakech.

La coordination locale est assurée par un coordonnateur local, recruté en 2002 et placé au sein de l’Inspection Régionale de l’Aménagement du Territoire, de l’Eau et de l’Environnement – IRATEE.

Les axes d’intervention

Les problématiques définies par le Profil Environnemental, et validées lors des 1ers Ateliers Consultations de Ville, sont orientées sur des thématiques propres à la ville :

  • la gestion durable des ressources en eau

  • la sauvegarde du patrimoine et la promotion du tourisme

  • l’accès aux services urbains et l’intégration sociale

Par ailleurs, d’un point de vue général, le projet Agenda 21 de Marrakech à travers sa démarche participative d’élaboration se veut un instrument de promotion de la bonne gouvernance urbaine au Maroc, dans un contexte institutionnel favorable au renforcement de l’exercice de la démocratie locale.

En ce sens, il s’inscrit dans le cadre de la stratégie adoptée par le Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Eau et de l’Environnement.

Les étapes de l’Agenda 21 local

La démarche Agenda 21 local mise en œuvre dans le cadre de cette expérience pilote s’appuie sur le processus Agenda 21 défini par UN Habitat et se construit à travers différentes étapes :

  • l’élaboration du Profil Environnemental de Marrakech, qui est un état des lieux des caractéristiques économiques et sociales de la ville et de leurs effets sur l’environnement

  • les 1ers Ateliers Consultations de Ville : du 16 au 18 Janvier 2003, présentation du Profil Environnemental et des axes d’intervention qu’il dégage sur la base desquels se constitueront trois groupes de travail chargés de proposer des actions de développement pour chacun des trois axes d’intervention ; de Février 2003 à Mars 2004 : onze ateliers d’une journée par groupe de travail (le Plan d’Action élaboré suite aux ateliers des groupes de travail propose 264 actions répertoriées en fonction des trois axes d’intervention)

  • les 2èmes Ateliers Consultations de Ville : les 22 et 23 Avril 2004, présentation du Plan d’action que la municipalité et les acteurs locaux s’engagent à mettre en œuvre à travers la signature de la Déclaration de Ville

  • la signature de la Déclaration de Marrakech : le 23 Avril 2004

Les résultats obtenus

La démarche Agenda 21 local a donné lieu à un Plan d’Action, approuvé par la municipalité de Marrakech et qui doit être mis en œuvre. Des projets démonstratifs, qui témoignent de la nécessité des efforts à engager, sont achevés ou en cours de réalisation et concernent :

  • l’appui à la réalisation d’un village de potiers

  • la mise en place d’un circuit touristique dans la médina

  • l’appui aux clubs environnementaux dans les écoles

  • la réalisation d’un « Khetarra », réseau d’eau souterrain

Partenaires

Partenaires nationaux et internationaux :

  • Le PNUD-Maroc (Programme des Nations Unies pour les développements)

  • ONU-HABITAT(Programme des Nations Unies pour les Etablissements Humains)

  • MATEE (Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’eau et de l’environnement)

Partenaires locaux :

  • Inspection Régionale de l’Aménagement et du Territoire

  • Services extérieurs de l’Etat

  • Municipalité de Marrakech

  • Conseil de la ville et conseil des arrondissements

  • Etablissements publics et semi-publics, université, associations locales, secteur privé, tourisme, media locaux, personnes ressources

Mots-clés

agenda 21, patrimoine culturel, tourisme, ressources naturelles, gouvernance

dossier

Territoires et développement durable : Agendas 21 dans les pays francophones

Les Agendas 21 des villes dans le monde

Patrimoine culturel

Commentaire

Les défis qui se posent à la démarche Agenda 21 de Marrakech :

Sur le plan de l’agenda 21 de Marrakech :

  • La municipalisation de l’agenda 21 : c’est-à-dire assurer une appropriation de la démarche Agenda 21 par l’équipe municipale. L’objectif de la coordination est de faire des choix stratégiques, entérinés par les équipes municipales, afin que les Agendas 21 locaux deviennent un outil de définition et de mise en œuvre de la politique municipale.

  • Remobiliser les services extérieurs de l’Etat.

  • Mobiliser les bailleurs de fonds (coopération décentralisée…).

Sur un plan plus général des objectifs nationaux de capitalisation des acquis du projet :

  • La préparation d’outils permettant de répliquer la démarche dans d’autres villes

  • La domiciliation de ces outils au sein d’institutions pérennes

  • Le renforcement des capacités d’appui technique de ces institutions afin qu’elles puissent accompagner les communes qui travaillent sur un Agenda 21 local.

Notes

Meriem HOUZIR : fondatrice et gérante du cabinet de conseil AlliaDev pour la promotion du co-développement durable, consultante en stratégies territoriales de développement durable et en coopération décentralisée. Docteur ingénieur de formation, elle exerce depuis 10 ans dans le milieu associatif en France (4D) et en ONG internationale (Enda Tiers-monde).

Source

  • Brochure de l’Agenda 21 local de Marrakech

  • Profil environnemental de Marrakech

  • Plan d’Action (février à mars 2003)

  • Déclaration de Marrakech (23 avril 2004)

4D (Dossiers et Débats pour le Développement Durable) - Cité européenne des Récollets, 150 – 154 rue du Faubourg St Martin, 75010 Paris, FRANCE - Tél. : 01 44 64 74 94 - Fax : 01 44 64 72 76 - France - www.association4d.org - contact (@) association4d.org

contact plan du site mentions légales