español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Favoriser les synergies entre acteurs

Pour favoriser les changements de culture et de procédures au sein de l’administration publique

04 / 2012

1. Qui sont les acteurs de ces synergies ?

  • Le secteur public

  • Le secteur privé

  • Les associations

  • Les publics spécifiques : les jeunes, le chef de village avec le gouverneur de Province, etc.

2. Comment s’opèrent ces synergies ?

  • Il y a des conditions à respecter : il semble évident, au travers des fiches d’expériences, que des synergies ne peuvent se créer qu’à partie du moment où une communication équilibrée existe entre les partenaires de cette synergie. Cela implique des conditions auxquelles il fait être attentif, conditions indispensables pour que des synergies réelles puissent se mettre en place :

i. Que chacun garde son pouvoir d’initiative

ii. Que chacun puisse écouter l’autre d’égal à égal

iii. Que chaun puisse conserver sa liberté de négociation

iv. Que chacun puisse justifier sa position et argumenter ses idées.

  • Il y a des difficultés à surmonter : les producteurs d’expériences nous indiquent qu’il existe des freins à la mise en place de synergies authentiques. Deux freins importants sont identifiés : ceux liés à l’innovation et ceux liés à la complexité. Il serait d’autant plus difficile de mettre en place des synergies que le projet est innovant et a pour ambition de faire évoluer les mentalités. Deuxième difficulté : celle liée à la complexité du projet. Un projet complexe et multi-acteurs ne permettra que plus difficilement de créer des synergies en dehors de la structure déjà établie. Enfin, sans parler de frein, mais plutôt de difficulté générale, les fiches font état du fait que les pouvoirs publics, non habitués à un fonctionnement en synergie, ont d’autant plus de difficultés à travailler de cette manière.

  • Les pistes de mise en œuvre : plusieurs fiches d’expériences explicitent diverses manières de mettre en œuvre les synergies entre acteurs. Voici quelques manière d’agir. A prendre ou à laisser …

v. Le partenariat financier peut être à la base de synergies entre acteurs (l’équilibre des forces est à trouver) ;

vi. Il est plus facile d’impulser des synergies avec des acteurs publics lorsque ceux-ci sont amenés à sortir des locaux de l’administration publique. Une des fiches cite explicitement le cas des fonctionnaires amenés à discuter des problèmes sur le territoire des habitants concernés ;

vii. Il peut être judicieux de proposer une rencontre d’acteurs sur un territoire qui ne soit pas le leur. Les acteurs qui ne se connaissent pas sont alors davantage mis sur pied d’égalité.

viii. L’échange d’expériences entre acteurs est une manière de débuter un processus débouchant sur des synergies formalisées ;

ix. Enfin, la rédaction commune d’un vade mecum pour l’action est une manière conceptuelle de débuter une synergie entre acteurs.

3. Pourquoi réaliser des synergies entre acteurs ?

Il est intéressant de se poser cette question, dans la mesure où le travail en collectif demande toujours plus de temps, de moyens, d’énergie que la réalisation du même travail par un seul acteur responsable. On ne “perd” pas du temps ou de l’énergie pour rien. Il faut que cela permette d’obtenir des avantages pour chacun des acteurs de ces synergies. Certaines expériences ont pour objectif premier de créer des partenariats public / privé (associatif). Les fiches d’expériences explicitent plusieurs cas de figures :

  • Cela permet de créer des partenariats équilibrés. Si de toute façon les acteurs sont amenés à devoir travailler ensemble, alors qu’il faut que cela se fasse dans les meilleures conditions possibles, lorsque chacun écoute et respecte l’autre.

  • Cela peut permettre d’interpréter de la même manière certains textes au bénéfice des usagers. Lorsqu’il y a par exemple plusieurs responsables publiques qui ont chacun leur lecture d’un cadre légal, les synergies offrent l’opportunité de les rassembler afin qu’ils adoptent une même lecture de ce cadre, facilitant les démarches de l’habitant.

  • Dans la mesure où le secteur public ne peut pas prendre en charge tous les problèmes, les synergies permettent au public de prendre conscience des compétences et des limites de compétences de l’associatif vers lequel il peut se tourner pour l’aider à gérer (par exemple les conflits entre locataires et propriétaires).

  • Les synergies sont une manière de créer un climat de confiance entre les diverses parties. Cela peut mener une des deux parties à transférer une partie du pouvoir décisionnel vers l’autre partie (experts / usagers / …).

  • Les synergies permettent de découvrir des réalités propres au ‘territoire’ de chaque acteur. In fine, les synergies qui se déroulent positivement permettent aussi des changements de comportement (par exemple du secteur public) qui découvre une autre manière de faire.

ASSOAL (Association des Amoureux du Livre) - B. P. 5268 Yaoundé, CAMEROUN - Tél: (237)220.10.12 / 994.79.53 / 986.3016 - Cameroun - www.assoal.org - assoal (@) netcourrier.com

Habitat et Participation - Place des peintres 1/004, 1348 Louvain-La-Neuve, BELGIQUE - Tél. (32) 10 45 06 04 - Fax (32) 10 45 65 64 - Belgique - www.habitat-participation.be - hep (@) tvcablenet.be

contact plan du site mentions légales