español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Témoignage d’organisation

Les algo-cultivateurs de Tubul au Chili

04 / 1993

La récolte d’algues s’est développée au Chili pendant le gouvernement militaire, à cause d’une demande extérieure de matière première pour la production d’alginates ou agar-agar (industrie alimentaire et pharmaceutique). Des milliers de personnes sont venues dans des zones recouvertes d’algue Gracilaria ce qui a pratiquement fait disparaître cette ressource naturelle.

Une coopérative avait lancé des expériences de culture d’algues sur une zone de 200 hectares de marécages d’un estuaire de la région d’Arauco proche du village de Tubul, où habitent 500 pêcheurs. Les résultats de cette culture sont devenus importants du point de vue financier, permettant des recettes au-delà de la normale pour les pêcheurs.

La coopérative a fait l’objet d’attaques de fonctionnaires du gouvernement militaire. Par ailleurs, ce gouvernement avait fait la promotion d’un nouveau type d’organisation corporative, l’association "gremial". Un groupe de familles de la communauté avait créé cette association. Un groupe opposé a répondu en formant un syndicat de pêcheurs et a provoqué ainsi un conflit entre les membres des différentes organisations de la communauté.

La solution est venue par une discussion entre les représentants des groupes. Ils ont créé une "commission de recensement" pour établir la liste des personnes travaillant vraiment sur les cultures d’algues. Des jeunes de 18 ans jusqu’aux anciens de 60 ans, tous avaient droit au travail et obligation de participer aux travaux de culture, récolte, séchage ou vente du produit.

Un réglement, accepté par l’assemblée, établit le fonctionnement d’une entreprise communautaire très stricte mais qui proposait aussi des bénéfices : bourse pour les jeunes étudiants et pension de retraite pour les personnes âgées de plus de 60 ans. Des sanctions étaient prévues pour les membres peu responsables.

Les recettes sont devenues importantes en volume et la vie économique et sociale du village a changé, le village se transformant en une espèce de village de chercheurs d’or, le prix des algues étant resté très rénumérateur. Les familles se sont équipées de moteurs, de bateaux et d’appareils domestiques.

Il est intéressant de retenir de cet exemple la capacité des pêcheurs à trouver des solutions en dehors de celles prévues par la législation. Les gens ont pu dépasser leurs conflits et passer à la production. Il reste à faire l’évaluation des formes d’apprentissage de cette nouvelle culture marine au niveau d’une communauté relativement marginalisée du Chili.

Mots-clés

pêcheur, pêche artisanale, développement autonome, pêche, communauté paysanne, organisation communautaire, organisation socioprofessionnelle, travail communautaire


, Chili

Notes

Cette fiche est une traduction de la fiche originale : "Testimonio de organización : Los algueros de Tubul, Chile", MFN 3363.

Source

Présentation d’organisme

MORALES, Hector Luis; ALIAGA, Bernardo, CONAPACH=CONFEDERACION NATIONAL DE PESCADORES ARTESANALES DE CHILE (CHILI)

CEDIPAC - Calle Montealegre n°398, Cerro Alegre, CP 3776, VALPARAISO, CHILI - Tél: 32-232602 - Chili - www.conapach.cl

contact plan du site mentions légales