español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

INDES SA -Inversiones para el Desarrollo- au Chili

Simone ARGOUD

1993

INDES est une société à capital-risque, créée en juin 1987 (innovation sans précédent au Chili)par le Banco del Desarrollo et la SIDI. Son siège est à Santiago. Son financement provient à 35 % de la SIDI et de la SCOD, à 35 % de la Fundación del Desarrollo et Banco del Desarrollo et à 30 % d’ONG et d’entreprises locales. Son objectif est de promouvoir la création et l’expansion de petites et moyennes entreprises chiliennes par l’apport de capital associé.

Ses modalités d’investissements sont de deux types:

- l’association par actionnariat : participation au capital d’une entreprise jusqu’à 49 % des parts au maximum. Ces parts sont revendues au bour de 3 à 6 ans. La revente se fait en priorité, dans l’ordre: au chef d’entreprise, aux travailleurs, à un tiers. Sept entreprises en ont bénéficié.

- Le leasing, location-vente de machines et d’équipements. Les projets sont présentés à INDES par la Fundación Trabajo para un Hermano (TPH), le Banco del Desarrollo ou le PRAL. Sur 100 projets présenté, 3 ou 4 sont retenus. La première évaluation vise avant tout la personne, non le projet. Réponse au bout de 10 jours. Le promoteur sélectionné doit passer devant un comité d’évaluation composé en partie de chefs d’entreprises qui examinent ses capacités. La procédure dure environ deux mois.

INDES exécute un suivi et un épaulement complet du projet, mais ne fait pas de formation ni d’assistance technique directe (inconvénient ressenti par l’Entreprise Confecciones Amigos Ltda). Plusieurs projets sont porteurs de techniques de pointe et/ou destinés à l’exportation. A noter que le personnel d’INDES a commis l’erreur, au départ, de réagir comme des banquiers, en demandant des études extrêmement complètes. La première expérience l’a obligé à une réadaptation.

Les difficultés rencontrées sont : - soit d’origine externe, c’est-à-dire propres au secteur des PME. Il est impossible pour les petits entrepreneurs de payer les frais d’une étude ou de services. Pour eux, il faudrait probablement prévoir des coûts non remboursables, à étudier au cas par cas, car il n’est pas salutaire de faire croire que peut être réalisé n’importe quel travail sans que les entrepreneurs en assument les frais. Cependant, INDES prévoit un fonds pour couvrir certains coûts. -soit d’origine interne: un capital limité affecte la mise en route. INDES n’arrive pas encore à son point d’équilibre en tant qu’entreprise, ce qui la contraint à une permanente décapitalisaiton de la société.

Il est intéressant de consulter le témoignage de 3 associés d’INDES :

* D.M.S. :/L’un des premiers projets d’INDES, concernant les produits hospitaliers. En 2 ans, de 1988 à 1990, leur volume d’affaires a été multiplié par 22. Croissance due tant aux entrepreneurs qu’à l’appui reçu de leur directoire. Aide gouvernementale aussi à travers le "Comité de Insumo hospitalero de Chile" qui leur a permis de créer un catalogue distribué dans tous les pays du monde. Participation à Mexico à une feria de produits hospitaliers. Le projet en cours concerne la vente des produits en Argentine, où existera à partir d’avril 1991, DMS- Argentine.

* ELECTROMECANICA UNION : c’est une entreprise créée par un groupe de personnes dont certaines sont issues d’une autre entreprise. Elle se voyait comme un atelier, mais sa remarquable croissance en fait maintenant une entreprise industrielle. De la mi-89 à 1991, le volume des ventes a presque quintuplé, en passant par un boom exceptionnel en 1990 (volume multiplié par 11). Projections importantes prévues. En 1990, l’entreprise ayant besoin de deux machines supplémentaires s’est adressée à la "Fundación Trabajo para un Hermano", qui n’a pu y répondre. INDES a alors consenti un prêt sous forme de leasing.

* PROMEC SA : Ce projet est parti d’une petite entreprise de montage et de réparation de machines. L’entrepreneur, qui avait travaillé plus de 10 ans dans des entreprises s’occupant de la mise en bouteilles de vin, sodas... a vu le potentiel existant dans ce domaine et désirait s’agrandir. Le Banco del Desarrollo, où l’entreprise avait un compte, ne pouvant fournir un appui suffisant, l’a adressée à INDES. La société leur a apporté ce qui fait cruellement défaut aux petits entreprises, la connaissance gestionnaire (proposition dans le directoire d’une personne experte en leur domaine).

Mots-clés

relations avec le marché


, Chili

Notes

Fiche extraite du rapport de mission réalisée par Béatrice Trouville, à l’occasion du Séminaire international des Sociétés d’investissement - Chili et Brésil -, mars/avril 1991.

Source

Rapport

TROUVILLE, Béatrice, CEDAL FRANCE=CENTRE D'ETUDE DU DEVELOPPEMENT EN AMERIQUE LATINE

CEDAL FRANCE (Centre d’Etude du Développement en Amérique Latine) - France - cedal (@) globenet.org

contact plan du site mentions légales