español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Favoriser la mobilisation de l’épargne de proximité au service de la création, du développement et de la reprise de petites entreprises

Naissance de l’association EPICEA

Erwan BOTHOREL

09 / 1994

Autour d’Erwan Bothorel, ancien président de la Fédération des CIGALEs, une vingtaine d’animateurs de structures travaillant dans le champs du conseil et du financement de la création d’entreprises en France ont constaté :

  • que de nombreux projets de création d’entreprises ne pouvaient voir le jour sans la participation d’une structure de financement de proximité,

  • que ces structures étaient très inégalement réparties sur le territoire, souvent peu ou mal connues de leurs clients potentiels et des prescripteurs,

  • que les animateurs économiques locaux étaient encore trop peu avertis de l’intérêt de l’épargne de proximité et avaient parfois du mal à déterminer le système pertinent par rapport aux besoins et potentialités locales, puis à le mettre en oeuvre.

Ils ont décidé de créer une structure indépendante des différents réseaux, pensant qu’elle serait mieux à même de jouer un rôle d’information, d’orientation sur l’ensemble du champ de l’épargne de proximité au service du financement de la petite entreprise en création et en développement.

L’association EPICEA a été créée en mai 1994 avec l’objet suivant : EPICEA favorise la mobilisation de l’épargne de proximité au service de la création, du développement et de la reprise de petites entreprises. Elle contribue en particulier à la création de structures d’épargne et de financement (clubs d’investisseurs, groupes de prêteurs ou d’investisseurs sous forme d’indivisions, sociétés de capital risque, relais de sociétés financières existantes…) privilégiant les projets exclus des formes de financement classiques, situés dans des zones urbaines ou rurales en difficulté, ayant une utilité sociale. Elle veille à optimiser l’efficacité de l’action des citoyens en la coordonnant avec les mesures publiques et institutionnelles favorisant la création d’entreprises.

Les projets prioritaires choisis pour 1994 par l’assemblée constitutive sont les suivants :

1. Le service aux collectivités territoriales, entreprises, groupes de personnes souhaitant monter un outil local de financement de la petite entreprise

EPICEA réalise à la demande un diagnostic sur le terrain avec l’interlocuteur local, apporte une aide à l’information et à la décision. Une fois l’outil adapté défini, l’association oriente le demandeur vers les réseaux et conseils capables d’effectuer le montage. Elle suit l’opération jusqu’au bout et intervient si l’opérateur choisi (tête de réseau, consultant…) ne satisfait pas à la demande.

Afin de rendre ce service, un recensement des méthodologies de chaque type de structure de financement sera réalisé, ainsi qu’un document de présentation illustré par des exemples.

2. Le service aux porteurs de projets et jeunes entreprises cherchant un financement

EPICEA se propose de créer un Centre de ressources sur le financement de proximité des petites entreprises. Outre une information des prescripteurs (Points Chances et autres structures d’accueil et de conseil aux créateurs et aux jeunes entreprises), une diffusion directe vers les porteurs de projets (service Minitel et éventuellement réponse téléphonique) sera recherchée. Ce service Minitel et ce numéro de téléphone pourront être diffusés par la presse à l’occasion d’articles sur les réseaux de financement afin d’éviter aux porteurs de projets de devoir s’adresser à plusieurs réseaux qui perdent chacun beaucoup de temps pour donner une orientation imprécise et une information incomplète.

Les têtes de réseaux sollicitées actuellement de la sorte sont, par exemple, l’Association pour le droit à l’initiative économique (ADIE), la Fédération des CIGALEs, FIR, FFA, et plus généralement tous ceux qui figurent dans les listes de l’Agence nationale pour la création d’entreprise (ANCE), de l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) et des autres organismes qui font l’objet d’articles de presse.

Une analyse de la demande de financement en grandeur réelle pourra être réalisée.

EPICEA (Epargne de Proximité pour l’Investissement et la Création d’Activités) - En 1998 EPICEA est devenu Éficea (Échanges, financements, information pour la création d’entreprises et d’activités). L’activité d’Éficea a cessé en mai 2004.

contact plan du site mentions légales