español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Historique et systématisation des travaux du groupe capitalisation de l’expérience de lutte contre l’exclusion par l’initiative économique

Première phase -1991 à 1993-

Maria Teresa AQUEVEDO

09 / 1994

Né du programme "Lutte contre l’exclusion" (LEX 2), lancé par la Fondation pour le Progrès de l’Homme (FPH), ce groupe a eu pour but de constituer un réseau d’échange d’expériences en vue de la capitalisation des expériences de sortie de l’exclusion par l’économique.

Les valeurs partagées sont inscrites dans la Charte d’action concertée de lutte contre l’exclusion par l’initiative économique (Paris, 10/10/91).

"... Le rôle de tous ceux qui, sans souffrir eux-mêmes de l’exclusion, ont le désir de faire acte de solidarité est avant tout de faire largement circuler au profit des exclus eux-mêmes les expériences collectives positives de ceux-ci; d’interpeller les dispositifs de tous ordres qui aident à l’émergence d’initiatives; de rechercher les voies organiques, culturelles et politiques générant moins d’exclusion..." (extrait de la charte).

Le groupe de départ fut : CEDAL, CIDR, CIMADE, SIDI et RAFAD; se sont ensuite joints à nous : l’ARCI, Fédération des CIGALES, Fondation France Active, IRAM, IRED-Nord, EPICEA, PIVOD, EPICEA.

Cette démarche devait s’accompagner de l’appropriation d’une méthode et d’un suport de capitalisation : l’outil DPH (Base de données "Dialogues et documents pour le progrès de l’homme").

Toute la première partie du travail, animé par Gérard Eloy et Françoise Feugas, a été axée sur l’apprentissage de la rédaction et présentation des fiches DPH, avec une certaine pression pour en produire un nombre important. Parti sur cette production de fiches, le groupe n’avait pas réellement réfléchi sur ce que représentait la capitalisation, sur une possible analyse transversale de l’information contenue dans ces fiches.

Un des éléments les plus importants de cette première phase d’apprentissage "technique" fut d’accepter de se corriger réciproquement. L’idée qu’une lecture collective en réunions de groupe pouvait aider chacun à améliorer ses fiches s’est vite imposée. Mais elle n’a pas été sans entraîner de résistance au début, chacun se sentant mis en cause par les réflexions faites sur ses textes.

Toutefois, peu à peu, les membres on découvert qu’ils en étaient tous plus ou moins au même niveau et cet exercice collectif d’observation sur les textes de chacun s’est révélé stimulant, voire amusant. L’effort de clarté et de précision est devenu notre devise commune.

Il a en même temps créé entre les membres du groupe un climat d’amitié, chacun découvrant à la fois la spécificité des approches de chaque organisme et la richesse de l’échange.

A partir de cette production de fiches, nous avons commencé à nous questionner davantage entre nous sur l’utilité de ce travail et ses liens avec la notion de capitalisation. Qu’est-ce que capitalisation veut dire pour chacun d’entre nous ? Comment produire une réflexion commune sur la capitalisation, à la lumière de cette production de fiches ? A quoi servent et vont servir ces fiches ? Comment seront/sont-elles utilisées/valorisées/socialisées ? Qui les utilise/utilisera ?

Toutes ces questions renvoyaient en fait à DPH et à la banque de données, plus précisément sur le rôle de la production DPH par rapport au programme LEX.

Enfin, au cours de cette première phase, les participants ont également éprouvé des difficultés par rapport à l’utilisation des descripteurs et à l’identification de leurs propres mots-clés (importance et lacunes). C’est ainsi que la nécessité de s’investir dans les travaux de construction du nouveau thesaurus de DPH a commencé a émerger. Cette difficulté nous a permis de prendre conscience de l’importance que revêt l’indexation de l’information destinée à DPH. Ceci a en effet un lien direct avec la nature et le contenu même de l’information et des possibilités que nous aurons à la trouver dans la base de données DPH.

Mots-clés

formation, évaluation, lutte contre l’exclusion


, France

Notes

Fiche rédigée sur la base du document CAPITALISATION, préparé pour la systématisation de l’expérience du Groupe de travail LEX 221, Paris 1994.

Source

Document de travail

CHAPONAY, Henryane de; CHAZE, Catherine, CEDAL FRANCE=CENTRE D'ETUDE DU DEVELOPPEMENT EN AMERIQUE LATINE, 1994/00/00

CEDAL FRANCE (Centre d’Etude du Développement en Amérique Latine) - France - cedal (@) globenet.org

contact plan du site mentions légales