español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Le réseau d’organisations paysannes Mviwata, en Tanzanie, est essentiellement constitué de groupements créés dans le cadre de projets de développement soutenus par des organisations de coopération étrangères, ce qui peut à terme le fragiliser

Clément SAN SEBASTIAN

11 / 1993

En Tanzanie, le réseau Mviwata est exclusivement constitué de groupements paysans qui collaborent avec des programmes de développement rural appuyés par des organismes de coopération internationale (organisations non gouvernementales, coopération bilatérale ou multilatérale). Le processus qui a présidé à la création de Mviwata explique largement ce fait : les institutions qui souhaitaient appuyer des initiatives de développement rural en Tanzanie ont buté sur le fait qu’il était impossible de trouver des interlocuteurs paysans organisés dans le pays, hormis les villages "Ujamaa", contrôlés de fait par l’Etat. Chaque organisme a donc encouragé l’émergence, dans la zone où il travaillait, de groupements paysans. Les similitudes des programmes de développement mis en place et l’importance attachée aux échanges paysans a rapproché les groupements, et peu à peu l’idée d’un réseau, Mviwata, a surgi, pour se concrétiser en 1993, même si le programme de travail du réseau reste à définir précisément.

Le poids des organismes de coopération internationale dans la fondation de Mviwata présente l’avantage de protéger celui-ci des pressions des pouvoirs publics et des organisations de grands planteurs, protection probablement fondamentale tant que Mviwata n’aura pas acquis un poids suffisant pour pouvoir négocier avec ces derniers. Par contre, la relation très étroite des membres du réseau avec les agences de coopérationquestionne la capacité de Mviwata à agglutiner d’autres paysans. Le cadre d’un programme de développement donne en effet aux membres de Mviwata l’accès au crédit, à la formation..., et les place ainsi dans un environnement très particulier, aux problématiques propres.

L’extension du réseau Mviwata est désormais possible : La nouvelle loi sur les coopératives rend possible la formation de groupements paysans. Mais cette extension doit passer par une autonomie accrue du réseau vis à vis des organismes de coopération, afin que ses membres puissent de rapprocher des coopératives villageoises existantes et de la paysannerie tanzanienne.

Mots-clés

organisation paysanne, agriculture, ONG, bailleur de fonds


, Tanzanie

Notes

Personne ressource : Thierry LASSALLE, FTHDP, Sokoine University Of Agriculture, Morogoro, Tanzanie.

Source

Personne ressource

SAN SEBASTIAN, Clément, CIMADE=COMITE INTERMOUVEMENT D'AIDE AUX DEPLACES ET AUX REFUGIES

CIMADE - 64 rue Clisson, 75013 Paris, FRANCE - Tél. : 01 44 18 60 50 - Fax : 01 45 56 08 59 - France - www.cimade.org - infos (@) cimade.org

contact plan du site mentions légales