español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Présentation de la CIMADE

Clément SAN SEBASTIAN

09 / 1994

La CIMADE est née en octobre 1939, à partir de l’initiative des mouvements de jeunesse protestants qui viennent en aide aux personnes déplacées d’Alsace et de Lorraine. Pendant la seconde guerre mondiale, la CIMADE soutient les personnes internées dans les camps du gouvernement de Vichy, et, clandestinement, aide les personnes qui doivent fuir la France à passer la frontière. Après la guerre, la CIMADE s’engage aux côtés du peuple algérien pendant la guerre d’indépendance, et crée le centre social de Bopp, à Dakar. Tout au long des années soixante, la CIMADE développe son activité internationale par la mise en place de projets de développement et par l’accueil de réfugiés. Elle s’engage également très profondément dans la lutte contre le racisme en France.

En 1994, la CIMADE organise son activité autour de deux grands champs d’action : l’appui administratif et juridique des étrangers menacés et la solidarité internationale.

Pour ce qui est de la défense des étrangers menacés, la CIMADE met en oeuvre une série d’actions :

Les permanences d’accueil existent dans huit villes françaises. Elles conseillent, appuient, et aident les étrangers à constituer les dossiers administratifs nécessaires.

Depuis 1984, la CIMADE est également présente dans les 13 "centres de rétention", où les étrangers faisant l’objet d’une mesure d’expulsion ou d’interdiction du territoire sont retenus. La CIMADE veille au respect de la dignité des personnes retenues et à leurs droits.

La CIMADE fournit également une assistance juridique aux étrangers mis en examen, prévenus ou détenus (présence dans dix prisons). Cette assistance peut également revêtir la forme d’une aide à la recherche de logement ou d’emploi

La CIMADE dispose également d’un service pour la formation linguistique des réfugiés, d’un programme de bourses pour la formation de cadres du tiers monde et d’un centre international d’accueil à Massy.

Les activités de solidarités internationales de la CIMADE revêtent trois formes principales :

Le soutien à plus de soixante projets de développement en Amérique Latine, Afrique, Asie et Moyen Orient. Ces projets couvrent des champs multiples, du développement rural à l’alphabétisation des enfants des rues, mais partagent tous le fait d’être élaborés par des organisations locales (associations, universités,etc.). L’appui de la CIMADE consiste en un soutien financier, administratif et technique, et cherche à provoquer une relation de long terme avec les organismes partenaires.

Le service des droits de l’homme cherche à diffuser les appels de ses partenaires, et fait partie de très nombreux collectifs et organismes consultatifs nationaux et internationaux. Il mène également des campagnes thématiques, sur les problèmes du droit des enfants, du trafic d’organes entre pays du sud et pays du nord, etc.

La CIMADE mène également une activité dans le domaine de la drogue et du développement, soutien des projets auprès des populations productrices de drogue et publie une revue à ce sujet, "InterDépendances".

Mots-clés

racisme, solidarité internationale, réfugié, droits des étrangers


, France

Source

Présentation d’organisme

CIMADE=COMITE INTERMOUVEMENT D'AIDE AUX DEPLACES ET AUX REFUGIES

CIMADE - 64 rue Clisson, 75013 Paris, FRANCE - Tél. : 01 44 18 60 50 - Fax : 01 45 56 08 59 - France - www.cimade.org - infos (@) cimade.org

contact plan du site mentions légales