español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Les thesaurus dans DPH

Pierre CALAME

02 / 1994

Les thesaurus, c’est à dire les listes de mots-clés utilisés dans le réseau DPH, sont l’outil indispensable de l’échange d’expériences. C’est à l’aide des mots clés que chacun recherche des informations, des reflexions, des idées, des expériences suffisamment proches de ses propres préoccupations pour s’en trouver enrichi. Un membre de DPH dispose de plusieurs fichiers d’expériences : son fichier propre, celui de son réseau associé, enfin, le fichier DPH commun à tous. Il peut donc y avoir aussi plusieurs thesaurus crées par des institutions et des réseaux et reflétant leurs préoccupations spécifiques, mais seule l’existence d’un thesaurus DPH commun et multilingue permet l’échange à travers les frontières géographiques, disciplinaires et institutionnelles. Les thesaurus classiques, conçus pour des bases documentaires correspondent imparfaitement aux besoins aux besoins d’un réseau d’échange comme DPH. Nous avons dû innover et faire de l’élaboration des thesaurus une tâche essentielle, collective et toujours inachevée.

Des groupes thématiques (environnement-développement, droit, éducation, habitat, exclusion-insertion...)une dizaine en 1993, se sont formés, pour enrichir le thesaurus initial qui date de 1988. Chacun de ces groupes élabore, à partir de ses préocupations, à partir des fiches de la base et en s’aidant des thésaurus préexistants, une liste de mots, propose la définition de chaque mot en précisant les contextes dans lesquels il est utilisé, s’exerce à regrouper les mots en "paquets" de mots voisins. Ce premier travail, empirique et intuitif, est completé d’un effort plus systématique pour structurer l’ensemble du thesaurus. Car il n’est jamais facile de trouver "le mot juste" pour désigner ce que l’on recherche et, qui plus est, la démarche même de l’échange d’expériences suppose de proceder par tâtonnement, "autour" d’une préoccupation plus ou moins précise au départ. Pour aider ce tâtonnement, il faut mettre en évidence les relations entre les mots (ce que l’on appelle l’algèbre du thesaurus)et les voisinages entre les mots (que l’on appelle la topologie). Ce travail de structuration, dont les fondements théoriques ont été posés en 1993, va trouver son aboutissement en 1994. Il faut, aussi bien pour "coder" une fiche DPH en choisissant les mots-clé qui lui correspondent que pour faire des recherches dans le base DPH, disposer non seulement de listes de mots-clé regroupés par domaine et par chapitre au sein de chaque domaine (ce qu’offrent les thesaurus classiques)mais aussi disposer de véritables cartes géographiques où l’on puisse chercher de proche en proche les mots voisins ou reliés à un mot donné, de la même manière qu’on s’oriente dans un pays et dans une ville. Le thesaurus DPH se présente donc comme un atlas (les cartes)complété d’un index (les listes). De même qu’existent des cartes à grande échelle - où n’apparaissent que les grandes villes- et à petite échelle - où figurent les détails- certaines cartes de l’Atlas DPH montreront les relations entre les mots principaux tandis que d’autres, à petite échelle comporteront les mots les plus spécialisés et permettront d’affiner la recherche. Dans les années qui viennent sera développé également un outil informatique d’aide au codage et à la recherche, proposant par cercles concentriques des mots plus ou moins proches d’un mot donné. Nous ne craignons pas le flou : il est le fondement de l’échange d’expériences. Autrefois, sans outil informatique, il fallait que deux mots soient synonimes ou différents. Ici, nous pouvons dire, "c’est presque pareil" ou "c’est assez voisin".

Mots-clés

thésaurus, méthodologie


,

Commentaire

De même, nous ne craindrons pas l’aventure à des nouveaux mots à condition qu’ils soient clairement situés dans l’Atlas : dans leurs relations et dans leur voisinage avec des mots préexistants. Avec 1000 mots du thesaurus DPH et 10 000 mots des thesurus plus spécialisés (que chacun des membres DPH pourra naturellement utiliser)nous pourrons, avec un Atlas dont la lisibilité s’améliorera d’année en année, regarder l’avenir avec confiance.

Source

Littérature grise

CALAME, Pierre

FPH (Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme) - 38 rue Saint-Sabin, 75011 Paris, FRANCE - Tél. 33 (0)1 43 14 75 75 - Fax 33 (0)1 43 14 75 99 - France - www.fph.ch - paris (@) fph.fr

contact plan du site mentions légales