español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

La globalisation à notre manière

Le défi démocratique du programme DPH

Cristiana TRAMONTE

02 / 1993

Du 1er au 5 février 1993, la Fondation pour le Progrès de l’Homme (FPH)a réuni à son siège de Paris environ 60 personnes représentant différents groupes et organisations en provenance de divers pays participant au programme DPH - Dialogues et Documents pour le Progrès de l’Homme - animé par la FPH et RITIMO. Le programme DPH consiste à relier des groupes et des individus autour d’une idée fondamentale, à savoir: démocratiser la production et l’accès à l’information au moyen de fiches s’insérant dans une banque de données. Quatre groupes ont développé les thèmes suivants: organisation du réseau DPH, utilisations sociales de l’information, informatique et enfin formation.

Lors des discussions, le groupe "organisation du réseau" a soulevé un point stratégiquement très important, à savoir la décentralisation. En effet, celle-ci permet de proposer d’autres procédures de production et d’utilisation des fiches. Cette décentralisation pourrait garantir à la fois l’utilisation de DPH, la rapidité de l’information, ainsi qu’une plus grande motivation pour la production de fiches, etc... L’accès à la production est encore le privilège d’un petit nombre, ce qui renforce sa domination sur la majorité. Ceci dit, il reste encore quelques questions en suspens:

.Quelles sont les conditions objectives pour l’implantation d’une telle structure?

.Quels sont les critères de regroupement des noyaux et des sous-réseaux?

.Quel sera le rôle réservé à chacun des participants au niveau des chercheurs universitaires et non universitaires, des intermédiaires, des groupes communautaires, etc.?

Le groupe "utilisations sociales de l’information" choisit de servir de "toile de fond" aux autres groupes en mettant en question les méthodes de production de l’information et son utilisation. De par le caractère philosophique du thème choisi, le champ d’action du groupe était extrêmement vaste et le fait d’être l’élément de liaison entre les autres groupes apporta une contribution précieuse aux débats (ce qui n’était pas le cas pour les autres groupes de par leur spécificité même), comme il le fut constaté lors des séances plénières intermédiaires qui précédèrent la séance finale.

Le groupe "informatique", pour sa part, a apporté une contribution nécessaire, étant donné que le programme ISIS n’est pas entièrement adapté aux propositions du DPH et qu’il existe certains développements qui exigent que l’on fasse des projets pour l’avenir, par exemple l’idée de créer une banque d’images au sein même du DPH.

Le groupe "formation", lui, eut à faire face à un défi, car il avait pour tâche de garantir l’orientation philosophique de DPH et la proposition de démocratisation du réseau dans le but d’écarter le risque de technicisme et d’académisme. Il devait également étudier les aspects de formation liés à l’éducation à la démocratie et à la citoyenneté en évitant la constitution de groupes de "spécialistes" qui détiendraient la vérité sur les questions techniques et philosophiques du DPH. En remplacement de la centralisation, le groupe doit proposer des méthodes pédagogiques et participatives sur la question de la production de l’information liée à la structure de l’organisation du réseau. Ce qui nous paraît fondamental dans la rencontre, c’est que les groupes ont fait des propositions de travail concret. Même si nous avons eu des difficultés à élaborer des propositions concrètes, les discussions ont représenté un véritable progrès par rapport à celles menées lors de la rencontre qui s’était tenue à Rio de Janeiro en septembre 1992. La magnitude du défi nous apparaissait clairement: défi d’offrir une alternative concrète pour l’accès à l’information et sa production dans le monde actuel, défi de faire "nôtre" la globalisation dans le sens de la démocratie et de la participation sociale. Nous étions conscients que malgré la structure simple du DPH (fiches dans une base de données), l’objectif à atteindre était assez complexe dans la mesure où il ne visait pas uniquement les produits (les fiches)mais également la pédagogie et la systématisation sous-jacentes à l’acte simple de production de fiches. Cette prise de conscience a constitué un point de départ précieux pour pour les discussions, car elle nous a permis d’aller au delà des simplifications. Le DPH ne doit pas seulement une banque de données de niveau international. Ce qui compte, ce n’est pas l’ampleur de la documentation mais son potentiel d’utilisation par tous ceux qui normalement n’ont pas accès à ce genre d’informations qui ne sont pas transmises par les mass médias.

Mots-clés

réseau d’information, banque de données


, France, Paris

Commentaire

La proposition du réseau représente un grand progrès (si nous tenons compte de la forme académique, froide et impersonnelle sous laquelle est généralement produite l’information), car elle vise à la participation démocratique du DPH et à un contenu courageux des fiches où la subjectivité joue une rôle important. Par conséquent, il est vrai qu’il y a beaucoup de difficultés en ce qui concerne son implantation initiale et la mise en place de sa ligne philolosophique et pratique qui n’est pas toujours claire. On pourrait même dire sans avoir peur des mots que toute proposition qui comporte l’idée de participation démocratique dans la définition de ses objectifs principaux, risque de prendre du temps au "démarrage". Pour éviter les pertes de temps et d’énergie, on pourrait proposer de mettre en place des expériences pratiques et localisées qui pourraient aider à établir des lignes principales du DPH dans le cadre des limites existantes.

Notes

Fiche originale en portugais, MFN 2439.

Source

Compte rendu de colloque, conférence, séminaire,…

TRAMONTE, Cristiana, DIALOGO-CULTURA E COMUNICACAO, 1993/02 (BRESIL)

Dialogo Cultura e Comunicacao - Rua Dep. Antonio Edu Vieira, nr.65, apt. 204/D, Bairro Pantanal, Florianópolis-SC, BRASIL - Brésil - mvsouza (@) univali.br

contact plan du site mentions légales