español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

VIIème rencontre nationale de l’association brésilienne de vidéo

Décentraliser et démocratiser la communication au Brésil

Cristiana TRAMONTE

03 / 1993

La VIIème Rencontre Nationale de l’Association Brésilienne de Vidéo Populaire (ABVP)s’est déroulée le 2/11/92 à Belo Horizonte, capitale de l’état de Minas Gerais. Les 80 participants venant de tout le pays firent des propositions concernant la structuration de l’association, définirent les buts pour l’année et évaluèrent les expériences déjà mises en place. La structure actuelle de l’AVB se compose de 5 centres régionaux situés respectivement au nord, nord-est, centre-ouest, sud-est et sud. Chaque centre possède un coordinateur au niveau de l’état et un conseiller dont le champ d’action couvre l’ensemble des états. Cette décentralisation vise à une plus grande démocratisation de l’association et le renforcement de ses activités en établissant une plus grande coopération avec les mouvements sociaux, les groupes organisés et les personnes - producteurs et utilisateurs de vidéo sur tout le territoire brésilien.

Au cours de la rencontre, la formation, l’information, la distribution et les projets, c’est à dire les lignes directrices de base de l’association servirent de thèmes de discussion.

En ce qui concerne la formation, outre les cours techniques plus avancés et plus spécifiques qui sont dispensés par ses soins, l’ABVD continuera à développer son programme constitué par des ateliers de base de vidéo ainsi que par des ateliers de méthodologie d’utilisation de la vidéo. Ce programme est réalisé sous forme de partenariat et représente un appui infra-structurel et social important pour les groupes, les mouvements et les organisations non gouvernementales.

Quant à l’information, l’ABVP essaiera d’élargir la portée de son bulletin en le transformant en revue, en donnant une plus grande place à la participation du lecteur à l’établissement des règles et des modèles, au récit de leurs expériences avec la vidéo, à leurs suggestions de solutions techniques créatives, etc... Pour ce faire, l’association compte sur la participation des centres régionaux et doit faire face au défi de la périodicité.

Afin de stimuler et de dynamiser la distribution de vidéos, l’AVBP appuiera la création d’une vidéothèque régionale par état. Des vidéothèques ont déjà été implantées dans les états de Santa Catarina, du Parana et du Rio Grande do Sul.

Si le projet de loi sur l’information démocratique est voté, des possibilités et des perspectives nouvelles s’ouvriront pour les chaînes de télévision indépendantes. L’ABVP tentera alors d’implanter cinq télévisions communautaires - une par région - qui non seulement auront un temps d’antenne au sein d’espaces collectifs mais pourront également émettre en tant que télévisions régionales. L’ABVP revendiquera alors l’utilisation à des fins sociales du satellite, afin de lier l’ensemble des télévisions locales au sein d’un réseau national de télévisions communautaires. L’objectif ainsi recherché est de valoriser les traits culturels du peuple brésilien et d’éviter la massification des télévisions commerciales actuelles. Le défi que l’organisation devra affronter sera le travail avec l’opinion publique, car la télévision communautaire répond à la fois aux attentes de la population locale et des mouvements et des groupes sociaux. L’enjeu est de taille: il permettra la diffusion nationale des informations locales qui ne sont pas normalement transmises par les médias traditionnels.

Dans cette lutte pour la démocratisation des moyens de communication, l’ABVP mènera une campagne de signatures, de pétitions et d’explication du projet de loi (au moyen de matériels pédagogiques, de séminaires nationaux et régionaux, de distribution d’affiches, etc...).

La prochaine rencontre nationale de l’ABVP aura lieu à Olinda dans l’état de Pernambuco. Tout en essayant de donner un suivi à l’élargissement des espaces et d’éviter l’isolement social et géographique, l’accent sera mis sur la question des télévisions communautaires.

Mots-clés

vidéo


, Brésil, Belo Horizonte, Minas Gerais

Commentaire

L’Association Brésilienne de Vidéo Populaire est l’association la plus ancienne de son genre en Amérique Latine. Sa nouvelle structure basée depuis 1991 sur la régionalisation ouvre les portes à l’autonomie des groupes et à une plus grande participation des producteurs et des usagers de la vidéo populaire. La régionalisation de l’association est d’autant plus importante que l’on cherche à l’heure actuelle à allier ce qu’on appelle la "production locale" de caractère communautaire (qui a toujours caractérisé la vidéo populaire au Brésil)à la formation de l’opinion publique au niveau national grâce aux possibilités offertes par la nouvelle loi de l’information démocratique. Opérer au niveau micro et macro constitue le défi actuel auquel doit faire face l’Association.

Notes

Fiche originale en portugais, MFN 2440.

Source

Articles et dossiers

TRAMONTE, Cristiana, ASSOCIACAO BRASILEIRA DE VIDEO POPULAR; DIALOGO-CULTURA E COMUNICACAO, ASSOCIACAO BRASILEIRA DE VIDEO POPULAR in. VIDEO POPULAR, 1992/11 (BRESIL), N°16

Dialogo Cultura e Comunicacao - Rua Dep. Antonio Edu Vieira, nr.65, apt. 204/D, Bairro Pantanal, Florianópolis-SC, BRASIL - Brésil - mvsouza (@) univali.br

contact plan du site mentions légales