español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Aspects de technologie appropriée dans les pêcheries indiennes

Jean Yves BAGLAN

03 / 1994

"Depuis les années 1950, des changements radicaux sont survenus dans la technologie mondiale de la pêche", y compris dans les pays en développement. Ce développement technologique, impulsé par le Nord, a eu "un impact considérable sur les prises de poissons et les niveaux des stocks", il a engendré une surexploitation des ressources halieutiques.

Au niveau des communautés de pêcheurs du Tiers Monde, l’introduction de nouvelles technologies -principalement la motorisation d’embarcations traditionnelles- a eu des conséquences tant économiques que sociales. Le technologie peut se révéler ’contre-productive’ dans certains cas, elle n’est ’appropriée’ que dans un contexte donné. L’exemple de l’Inde éclaire cette remarque.

En Inde du Sud, les embarcations traditionnelles ont été progressivement motorisées pour pouvoir faire face à la concurrence croissante des chalutiers et à la diminution des ressources, les prises totales du secteur artisanal ayant décliné de 25 %. Mais "l’euphorie initiale suscitée par cette nouvelle technologie a vite disparu lorsque les nouveaux moteurs hors-bord se sont avérés peu fiables. La technologie de la ’boîte noire’ a souffert de pannes régulières et souvent irréparables. Les fabricants de moteurs hors-bord ont profité de subventions gouvernementales en kérosène en convertissant les moteurs à deux temps standards au kérosène, détériorant ainsi leur performance. Ceci a été exacerbé par des problèmes de lubrification et de combustion qui se sont ajoutés à une pénurie des pièces détachées provoquée par des tarifs à l’importation élevés visant à protéger l’industrie automobile indienne. Les moteurs hors-bord sont bientôt devenus la cause principale d’endettement des communautés de pêcheurs".

De plus, "comme les stocks de poissons côtiers continuaient à diminuer sous la pression croissante des efforts de pêche, les pêcheurs ont ajusté des moteurs hors-bord plus grands et déployé davantage d’engins de pêche. Ceci a augmenté leurs investissements et la pression sur les stocks déjà en baisse et a aussi provoqué une plus grande usure de leurs embarcations. Les bateaux en contreplaqué à fond plat, conçus pour une manipulation facile sur la plage, ne conviennent plus à cette nouvelle application. Les bateaux s’équilibrent dans l’eau sous l’effet d’une motorisation puissante et un lourd chargement peut provoquer de graves claquements. Le coût du contreplaqué marin produit localement augmente si rapidement que, sous peu, les bateaux en contreplaqué ne seront plus à la portée des pêcheurs artisanaux".

Ainsi, l’avenir des communautés traditionnelles de pêcheurs et de leurs techniques de pêche moins intensives et plus durables (sustainable)ne pourra être assuré que si elles ont la possibilité de convenir d’une politique de pêche appropriée, de la formuler et de l’appliquer conjointement avec le gouvernement et les autres utilisateurs des ressources. Une telle politique devrait limiter la pression sur les ressources pour tenir compte d’une utilisation durable. Cette politique pourrait définir des Zones exclusives pour la conservation et pour une pêche non motorisée. Elle pourrait également limiter la pêche mécanisée, y compris les moteurs hors-bord, à des saisons particulières et à certaines zones de pêche".

Mots-clés

pêche artisanale, technologie appropriée, risque technologique, pêche


, Inde

Source

Articles et dossiers

O'RIORDAN, Brian in. CE COOPERATION PECHE BULLETIN, 1990/12, 4

Développement et Civilisations - Centre international Lebret-Irfed - 49 rue de la Glacière, 75013 Paris, FRANCE - Tel 33 (0) 1 47 07 10 07 - France - www.lebret-irfed.org - contact (@) lebret-irfed.org

contact plan du site mentions légales