español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Les paysans de la solidarité

Projet de sensibilisation des ruraux d’une région française aux problèmes du développement

Pierre KREMER

08 / 1994

1. DESCRIPTION DE L’ACTION.

CADRE : Le CEIPAL (Centre d’Etudes Internationales Paysannes et d’Actions Locales)a été fondé en 1983 dans la région Rhône-Alpes suite à une scission avec le CRIAD. Son objectif est de sensibiliser les agriculteurs et ruraux de la région Rhône-Alpes aux problèmes de développement à partir de leurs préoccupations et pratiques professionnelles. Cette sensibilisation vise à la compréhension des liens entre le Nord et le Sud du monde et à la promotion d’une agriculture moins déstabilisatrice. Elle débouche sur des modifications concrètes des pratiques professionnelles des agriculteurs.

PUBLIC CIBLE : Il est constitué par les agriculteurs au sens large (exploitants, élèves, techniciens,...). En 1988, le CEIPAL a élargi sa cible au monde rural (artisans, responsables du développement...). Mais les actions dans ce sens sont restées limitées.

OBJECTIFS : Comprendre les interdépendances entre les problématiques du Nord et du Sud et rechercher des alternatives. A l’origine, le but était de réaliser une analyse macro-économique de l’agriculture de la région Rhône-Alpes, de diffuser cette analyse et de rechercher des alternatives au sein des systèmes de production.

MOYENS : La production d’analyses dans le Bulletin du CEIPAL et la participation à la rédaction d’un ouvrage sur les excédents laitiers et le Tiers Monde. L’intervention du CEIPAL dans les réunions publiques, professionnelles, associatives et dans les établissements d’enseignement. Les échanges avec des partenaires de l’Europe et du Tiers Monde.

PARTENAIRES ET REPARTITION DES ROLES : L’action s’est appuyée sur des groupes qui ont étudié les problématiques de l’alimentation animale, des pesticides et des fourrages. La méthode employée est la recherche participative où des groupes locaux ou régionaux de niveaux différents s’alimentent mutuellement.

Des contacts ont été élargis avec des ONG européennes (RONGEAD)et avec des associations internationales comme PAN (Pesticides Action Network). Des échanges ont aussi eu lieu avec des paysans, des animateurs ruraux du sud ainsi qu’avec des agriculteurs allemands.

EVALUATION DES RESULTATS

3 types d’évaluation :  - des bilans annuels internes à chaque groupe local. - une évaluation socio-économique par un groupe d’étudiants de l’ISARA en 1989. - une évaluation par Economie et Humanisme en 1990 commanditée par la CEE.

RESULTATS : Les interventions du CEIPAL ont touché 10 % des exploitants de la région Rhône Alpes. La diffusion des idées du CEIPAL a été facilitée par la rédaction du livre sur les excédents laitiers et le relancement du Bulletin du CEIPAL. Mais, la division syndicale du monde agricole a constitué un obstacle à des collaborations possibles. L’activité du groupes pesticides a diminué faute de ressources. L’expérimentation sur la luzerne a permis une meilleure compréhension de la logique de son exploitation. L’impact de l’action a été limitée par une réalisation partielle des analyses et du matériel de formation.

Mots-clés

jeune, éducation au développement, milieu rural, agriculture


, France, Rhône-Alpes

Commentaire

Fiche réalisée sur la base du retour-questionnaire envoyé par le CEIPAL (Centre d’Etude Internationales Paysannes et d’Actions Locales)

Source

Enquête

FERLAY, B., CEIPAL=CENTRE D'ETUDES INTERNATIONALES PAYSANNES ET D'ACTIONS LOCALES (France)

CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement) - 4 rue Jean Lantier, 75001 Paris, FRANCE - Tel 44 82 80 00 - Fax 01 44 82 81 43 - France - www.ccfd.asso.fr - webmaster (@) ccfd.asso.fr

contact plan du site mentions légales