español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Une session d’information sur la Tanzanie dans des écoles autrichiennes

Pierre KREMER

09 / 1994

1. DESCRIPTIF DE L’ACTION.

PUBLIC CIBLE : Ecoliers, collégiens et lycéens en Autriche et en Tanzanie.

OBJECTIFS :  - Approfondissement des connaissances politiques, économiques et culturelles d’un pays d’Afrique. - Apprentissage non seulement cognitif mais aussi émotionnel par des rencontres personnellees. - Etablissement d’une liaison entre les projets de développement en Tanzanie et l’éducation au développement en Autriche.

MOYENS : Sessions de préparation et d’information dans les écoles en Autriche. D’une part les élèves s’informent sur la Tanzanie, d’autre part ils écrivent des lettres personnelles sur leur vie quotidienne aux élèves tanzaniens. En outre, ils préparent des affiches avec des informations sur l’Autriche et posent des questions aux élèves du même âge en Tanzanie. Transmission de lettres, affiches et questions aux écoles en Tanzanie (différents types d’écoles, collèges, lycées - privés et publics- en ville et à la campagne).

PARTENAIRES : Invitation de Madame Eunice Simkoko de la Caritas de Dar-es-Salaam, Tanzanie. Durant son séjour de trois semaines, Madame Simkoko a passé de nombreuses heures avec des élèves autrichiens à discuter de la vie quotidienne en Tanzanie et à leur parler de son travail chez Caritas. En plus, elle leur a apporté des réponses, photos et salutations des élèves tanzaniens. Les élèves autrichiens étaient émus lorsqu’ils voyaient des salles de classe en Tanzanie décorées avec des affiches venues d’Autriche. Madame Simkoko a montré aussi des jouets faits à la main par des enfants tanzaniens tout petits, qu’ils vendent dans les rues de Dar-es-Salaam pour gagner un peu d’argent. Les jeunes filles surtout étaient passionnées par les "Kangas" africains et voulaient les essayer. A la fin de ces moments très intéressants avec Madame Simkoko, tous faisaient de la musique avec des instruments africains et chantaient des chansons tanzaniennes. Ainsi les élèves autrichiens voyaient une image variée de la Tanzanie et comprenaient cette culture différente de la leur, mais aussi riche.

2. EVALUATION DES RESULTATS : Les compte rendus des élèves et de Madame Simkoko montrent que l’importance de l’action était la rencontre et le contact avec les jeunes du même âge par lettres, dessins, affiches, etc... Ces contacts ont fourni des connaissances tout à fait différentes de ce qu’on trouve dans les manuels scolaires. On y trouve des chiffres en abondance, mais guère d’information sur la vie quotidienne des jeunes.

Pour que d’autres élèves aussi puissent profiter de cette information variée sur la Tanzanie, un "coffre de matériel" sera à la disposition des enseignants. Ce coffre contient diapos, photos, jeux pédagogiques, objets divers (Kangas, tissus, instruments de musique, jouets, etc...)et un recueil d’interviews avec des jeunes de Tanzanie.

Mots-clés

enseignement, école, information


, Autriche, Tanzanie

Commentaire

Fiche réalisée sur la base d’un retour questionnaire envoyé par la Commission Diocésaine pour l’Eglise Mondiale et le Développement (Autriche)

Source

Enquête

WELSER, R., COMMISSION DIOCESAINE POUR L'EGLISE MONDIALE ET LE DEVELOPPEMENT

CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement) - 4 rue Jean Lantier, 75001 Paris, FRANCE - Tel 44 82 80 00 - Fax 01 44 82 81 43 - France - www.ccfd.asso.fr - webmaster (@) ccfd.asso.fr

contact plan du site mentions légales