español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Aujourd’hui, l’avenir de l’Afrique se dessine autrement

La campagne Afrique

Pierre KREMER

07 / 1994

1. DESCRIPTIF DE L’ACTION

CADRE : Lancée en octobre 1993, la campagne vise à promouvoir des aspects positifs de l’Afrique ("changer l’image de l’Afrique")et comporte deux composantes : 1)Des animations locales avec rencontres-débats, expositions, projections de films, spectacles...organisées par les groupes locaux de la Cimade en synergie avec d’autres organismes (associations, bibliothèques, maisons de quartier...)et notamment des associations de migrants africains. 2)Un concours de créations d’images sur l’Afrique, ouvert du 20 octobre au 10 décembre 1993 à tout participant de plus de 15 ans, ciblé sur 300 Ecoles d’arts plastiques et plus de 600 Maisons de jeunes et de la culture au plan national, et doté de prix visant à faire découvrir l’Afrique (voyages, livres, disques, films)ou à soutenir les jeunes créateurs (matériel graphique).

PUBLIC CIBLE : Les jeunes et adultes intéressés par les rapports Nord-Sud et/ou amateurs d’arts et d’événements culturels. La campagne vise à rayonner au-dela du public habituel averti, en particulier auprès des jeunes et des acteurs sociaux.

OBJECTIFS : "Changer l’image de l’Afrique" en permettant au public de découvrir la richesse et la diversité africaines au travers d’initiatives de développement et d’expériences témoignant de la créativité socio-culturelle des Africains. Ouvrir les champs de la sensibilisation et de l’éducation au développement à des nouveaux acteurs (migrants, synergies locales spécifiques)et à de nouveaux publics (environnement socio-culturel local, jeunes créateurs). Susciter, grâce à une meilleure compréhension des réalités africaines, une modification des mentalités et des attitudes (y compris vis-à-vis des migrants)et encourager à une solidarité durable et active.

MOYENS : Réalisation d’un "guide d’idées" destiné aux groupes locaux pour améliorer qualitativement les animations et d’un recueil d’articles, "Des clés pour un continent pluriel" pour actualiser les connaissances. Publication d’un guide pour l’éducation au développement intitulé "l’Afrique autrement" présentant une sélection de matériaux pédagogiques et d’animation. Conception du slogan et du matériel visuel de la campagne confiée à une agence de communication (affiches, dépliants, T-shirts, cartes postales). Constitution d’un comité de parrainage de la campagne réunissant des personnalités prestigieuses. Cofinancement de la Commission des Communautés Européennes ("sensibilisation")et du Fonds national pour le développement de la vie associative ("expérimentation").

PARTENARIAT ET REPARTITION DES ROLES : Conception collective de la campagne dans le cadre des instances Cimade, guidage et conseil assumés par le Service Solidarités Internationales. Autonomie totale des groupes locaux dans la conception et l’organisation des animations et la recherche de partenaires dans leur environnement. Collaboration de personnes-ressources sur le guide "L’Afrique autrement" et dans le cadre du jury du concours. Mécénat sur le concours (Graphigro, Orchidées, Images,Musiques et Spectacles du Monde ont offert des prix). Venue de partenaires du Sud pour participer à des rencontres-débats organisées localement.

EVALUATION (en cours de réalisation): Une trentaine d’animations locales : formes et résultats très contrastés selon les lieux, de nombreux partenariats avec d’autres associations et des migrants. 180 inscrits au concours; 130 images reçues dont trente primées; mise-en-circulation d’une exposition d’une quarantaine d’images. Bons relais par la presse régionale (mais sans écho médiatique au niveau national).

2. MISE EN PERSPECTIVE

ELEMENTS DE SUCCES : Large utilisation par les groupes des matériaux mis à leur disposition (guides, matériel de campagne). Bonne attractivité des animations en général (participants nombreux, public renouvelé). Gain certain au niveau de l’image de la Cimade (dû à la qualité du matériel et à l’ouverture sur des milieux nouveaux). Projets sur l’avenir avec des partenaires migrants, qui s’inscriraient dans des programmations régulières.

NATURE DES DIFFICULTES : Absence de programmation précise des animations locales. Carences dans la préparation de certaines animations découlant d’une formation insuffisante. Niveau de conceptualisation des images très faible, entraînant une modification de leurs utilisations potentielles. Difficulté à mesurer l’impact d’une telle campagne sur les mentalités et les attitudes. Limites propres d’une campagne institutionnelle sur un thème qui mérite une mobilisation plus large.

ENSEIGNEMENTS : Des ateliers d’animation-sensibilisation auraient dû être proposés en amont du concours aux établissements invités à concourir. Intérêt à concevoir un cadre de campagne très souple pour que chaque groupe puisse s’y inscrire à son rythme et selon ses capacités de mobilisation. Ne pas entretenir l’illusion quant à l’écho de telles opérations auprès des grands médias...

PERSPECTIVES : Poursuivre le travail sur les images et l’étendre aux réalités du Sud. Développer une stratégie de formation du mouvement Cimade, incluant la communication et l’animation dans le programme. Travailler l’articulation avec le champ culturel.Fin de la campagne : 1994.

Mots-clés

campagne d’information


, France, Afrique

Commentaire

Fiche réalisée suite à un entretien avec Mme. Cécile MULLER, responsable de la Campagne Afrique, Chargée de communication au Service Solidarités Internationalesà la Cimade.

Source

Entretien

MÜLLER, Cécile, CIMADE=COMITE INTERMOUVEMENT D'AIDE AUX DEPLACES ET AUX REFUGIES (France)

CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement) - 4 rue Jean Lantier, 75001 Paris, FRANCE - Tel 44 82 80 00 - Fax 01 44 82 81 43 - France - www.ccfd.asso.fr - webmaster (@) ccfd.asso.fr

contact plan du site mentions légales