español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Avocats pour les droits de l’homme et l’assistance juridique (Pakistan)

Catherine MALECOT

03 / 1993

LHRLA (Avocats pour les Droits de l’Homme et l’Assistance Juridique), association pakistanaise regroupant essentiellement des avocats, est née en 1989 en réponse à l’absence d’appui juridique offert à des secteurs défavorisés de la population, comme les femmes, les enfants, les analphabètes, les réfugiés ou les personnes démunies.

Face à une justice lente et onéreuse, par méconnaissance de leurs droits ou du fait d’une perception négative du système juridique, de nombreuses victimes de violations de leurs droits choisissent le silence.

S’il existe des actions individuelles en faveur du respect des droits de l’homme, il a semblé important aux initiateurs de LHRLA que soit créé un lieu où ces questions des violations des droits puissent être traitées de manière collective et globale.

A côté de l’aide juridique gratuite apportée aux personnes au cours de leur procès ou de leur détention (dans ce dernier cas, il s’agit principalement de femmes et d’enfants, catégories particulièrement vulnérables et peu habituées à se défendre), LHRLA développe des pratiques de résolution extrajudiciaire des conflits, en offrant un espace de médiation. Par ailleurs, LHRLA a mis en place un programme de formation de parajuristes dont le premier cours s’est déroulé en décembre 1991.

Des éducateurs de LHRLA proposent aux habitants des zones rurales une information sur le système légal, à travers des réunions publiques, la projection de vidéos. L’alphabétisation dans ce pays est de moins de 20%, et le chiffre s’effondre lorsqu’il s’agit des femmes (à peine 13%).

LHRLA s’est donné comme mission d’agir auprès de l’opinion publique et du gouvernement afin de promouvoir une réforme du système carcéral, qui assurerait une amélioration des conditions de détention des mineurs, l’abrogation des lois discriminatoires à l’égard des femmes et des enfants (mariage, statut de la femme, travail des enfants...).

Par la prise de contact avec des forces de l’ordre public (armée, police), LHRLA développe des actions d’éducation et de prévention.

Mots-clés

droit, droits humains, justice, enfant, femme, islam, pratique du droit, service juridique, sensibilisation au droit, population défavorisée, médiation, parajuriste, exclusion sociale, assistance juridique


, Pakistan, Karachi

Commentaire

Pour apprécier toute la signification des actions menées par LHRLA, il faut en quelques mots tenter de mieux situer le Pakistan. 44 ans après sa création, ce pays cherche toujours la stabilité. Une alternance de dictatures militaires et d’essais de démocratisation rythment la vie publique de ce pays. L’Islam a été pensé comme pouvant constituer un ciment entre des populations très diverses. Différents groupes de personnes sont l’objet de discriminations et d’atteintes graves à leurs droits pour motifs ethniques ou religieux. Le gouvernement aurait suspendu récemment une décision d’introduire sur la carte d’identité la mention d’appartenance à une religion, visant principalment les chrétiens et les Ahmadis. Mais se pose également, de manière cruelle, la condition des enfants et des femmes, dont certains acquis sociaux sont remis en cause sous couvert d’islamisation. Aussi les actions de LHRLA et d’autres associations qui tendent à informer et former ces populations marginalisées sont essentielles.

Notes

Cette fiche a été réalisée à partir de la plaquette d’auto-présentation, d’entretiens et de données statistiques.

Source

Autre

LHRLA=LAWYERS FOR HUMAN RIGHTS AND LEGAL AID, LHRLA, 1991 (PAKISTAN)

Juristes Solidarités - Espace Comme vous Emoi, 5 rue de la Révolution, 93100 Montreuil, FRANCE - Tél. : 33 (0)1 48 51 39 91 - France - www.agirledroit.org/fr - jur-sol (@) globenet.org

contact plan du site mentions légales