español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Le balanites, l’arbre intelligent du Sahel

Annie BOUGUERRA

09 / 1994

Le balanites aegyptiaca est un petit arbre épineux, parfois centenaire, que l’on trouve dans tout le Sahel et qui peut survivre à deux ans sans pluie. Il est, à cet égard, un champion toute catégorie puisqu’il fait mieux que Boscia senegalensis (5% de mortalité)et qu’Acacia senegal (20% de mortalité).Pour pallier au manque d’eau et résister à la chaleur ambiante, le balanites a pris des dispositions stupéfiantes qui font s’interroger les botanistes: ne serait-on pas devant un arbre "intelligent"? C’est ainsi que ses feuilles sont recouvertes d’une cuirasse de vernis pour éviter les pertes d’eau. Un double système de racines lui permet de chercher l’eau à plus de sept mètres de profondeur et dans un rayon de 20m autour du tronc ainsi qu’à deux ou trois cm de profondeur pour profiter de la moindre goutte de pluie et de l’humidité. Sa racine principale le soude au sol et empêche les vents de sable de le déraciner. Une gaine de sable enchâsse les racines et maintient autour une mince pellicule d’air protecteur contre les différences de température et pour diminuer l’évaporation. C’est un arbre qui capte les rayons du soleil, non seulement par ses feuilles comme toutes les plantes photosynthétiques, mais aussi par ses rameaux voire peut-être aussi par ses épines. Ce dispositif sophistiqué est nécessaire car ses feuilles sont plutôt petites pour limiter les pertes d’eau par évapotranspiration. Hubert Gillet du Muséum d’histoire naturelle dit du balanites qu’"il passe sa vie à résister"...tous les éléments doivent être mobilisés sur une très courte période de temps favorable et le cycle de végétation doit s’accomplir très vite. Les populations n’ont pas attendu les chercheurs modernes pour le vénérer et le considérer comme l’"arbre des génies". Il donne des feuilles à la fin de la saison sèche quand les troupeaux n’ont plus rien à se mettre sous la dent. Une aubaine! Ses "dattes" servent en outre d’aliments aux populations qui les consomment aussi bien cuites que crues.

Mots-clés

fourrage, forêt, sécheresse, génétique


, Sahel

Commentaire

Pour Marie-José Tubiana, chercheur au CNRS français, les qualités du balanites sont telles qu’elle a constitué un réseau, avec plusieurs autres spécialistes, pour faire le point des connaissances. Espérons qu’on pensera à associer les populations qui doivent aussi connaître bien des choses sur l’"arbre des génies". Notre ami Joseph KI-Zerbo écrivait dans "Le Courrier de l’UNESCO" (Février 1992, p.8-13):"Il y a des réserves de rationalité , de principes logiques dans nos pays africains qui, dans les différentes sciences, devront être exploitées pour donner de nouvelles dimensions à ces disciplines. C’est là, je pense, que se trouve la bonne démarche: prendre à l’Europe et lui donner à notre tour. Si nous disons que tout doit être repris à zéro, c’est comme si nous acceptions un "apartheid" de l’esprit". De plus, les scientifiques aimeraient savoir comment cet arbre a évolué au cours des temps. Possédait-il déjà toute cette panoplie de défense? Une fois de plus, nous vérifions la richesse des trésors de la Biodiversité.

Notes

Article repris du "CAFARD LIBERE" de Dakar

Source

Articles et dossiers

LAZARD, Charlotte, C0URRIER INTERNATIONAL SA in. COURRIER INTERNATIONAL, 1994/O9/22 (France), 203

contact plan du site mentions légales