español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Pas de percée dans les médias sans investissement de ressources

Pour une action plus efficace des organismes de coopération internationale -OCI- dans les médias

Louise BOIVIN

07 / 1993

CADRE INSTITUTIONNEL ET FINANCIER: Coordonné et financé par l’AQOCI(1), le projet a pu être réalisé grâce à un appui financier supplémentaire provenant de Partenariat Afrique Canada (PAC).

ENVIRONNEMENT: Depuis quelques années, toutes les discussions, voire les études concernant les communications convergent: les organismes de coopération internationale (OCI), leur action comme leur vision du développement, sont méconnus du public. Ils sont, à quelques exceptions près, invisibles dans les médias.

DEFINITION DU PROJET: Afin de remédier au manque d’information représentant l’opinion des OCI dans les médias, l’AQOCI a intégré à son mandat, depuis 1991, une nouvelle politique en matière de communication. Deux stratégies ont été élaborées en vue de pallier cette lacune: l’une comprend la recherche de financement supplémentaire destiné aux communications; l’autre favorise l’implantation d’un programme d’intervention auprès des grands médias.

OBJECTIF: L’AQOCI a mis sur pied des mécanismes privilégiant une collaboration plus étroite entre OCI et médias, afin de favoriser la diffusion d’une information qualitative sur le Tiers-monde. Ces mécanismes permettraient aux médias d’utiliser les ressources que les OCI peuvent mettre à contribution, les contacts outre-mer et l’expertise qu’ils offrent sans frais supplémentaires aux journalistes et aux recherchistes. Pour le moment, le projet inclut seulement les OCI travaillant en Afrique. Les OCI bénéficiant d’un contact direct avec les populations, elles sont donc très bien situées pour cerner leur problématique.

MÉTHODES: Depuis le printemps 1991, l’AQOCI a embauché un agent de liaison à mi-temps auprès des médias. Dans sa première année de travail, il a développé des relations de travail personnelles avec certains journalistes, qui désormais font appel à ses services pour de la documentation ou des suggestions de ressources sur les questions africaines. "Il faut pouvoir proposer aux médias électroniques une banque de personnes ressources, par région et par problématique, et être en mesure de produire des articles de fonds que les pages d’opinions des médias nationaux accueilleront s’ils sont d’actualité", selon l’agent responsable du projet.

BILAN-EVALUATION: Les exigences rattachées à une collaboration accrue avec les médias sont lourdes à assumer dans le contexte des restrictions budgétaires actuelles. Pour se faire mieux connaître des médias, pour gagner leur confiance en tant que sources d’information fiables, crédibles, et pour assurer auprès des professionnels de la presse écrite et électronique le suivi nécessaire pour être efficace, il faut affecter des ressources humaines compétentes et disponibles. C’est du moins ce que démontre l’expérience en cours.

Mots-clés

coopération internationale, communication, information, médias


, Canada, Afrique

Commentaire

Les OCI ne sont pas les seuls à souhaiter une transformation qualitative de l’information provenant des pays de Tiers-monde. L’Institut canadien d’éducation des adultes (ICÉA)et la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ)se sont également penchés sur la question. En effet, la solidarité avec les pays du Sud, dans la conjoncture mondiales actuelle, appelle des changements majeurs. Ces actions requièrent, tout autant sinon plus que les collectes de fonds traditionelles, la mobilisation de l’opinion publique, L’accès aux médias est à cet égard un outil indispensable.

Notes

(1)AQOCI=Association québécoise des organismes de coopération internationale

- OCI=Organismes de coopération internationale.

- PAC=Partenariat Afrique Canada.

Source

Articles et dossiers

MANTHA, Chantal, AQOCI=Association québécoise des organismes de coopération internationale, AQOCI in. INTER MONDES, 1992/06 (CANADA), VOL7 NO6

AMARC (Association Mondiale des Radiodiffuseurs Communautaires) - Sécrétariat international : 705 rue Bourget, bureau 100, Montréal, Québec, CANADA, H4C 2M6 - Tél : + 1-514 982-0351 - Fax : + 1-514 849-7129 - Canada - www.amarc.org - secretariat (@) si.amarc.org

contact plan du site mentions légales