español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’Association Mondiale des Radiodiffuseurs Communautaires -AMARC-

Auto-présentation

Louise BOIVIN

09 / 1993

Lors de la première rencontre de l’Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC)en 1983, les participants provenant d’endroits aussi différents que l’Europe, l’Afrique et l’Amérique latine ont découvert qu’ils partageaient le même objectif, celui de démocratiser la radio et d’utiliser son potentiel comme outil de changement social, de développement culturel et de démocratisation. Ils ont aussi réalisé qu’ils faisaient face à des problèmes semblables qui avaient des solutions semblables. Depuis, l’AMARC a travaillé à créer un forum pour la démocratisation de la communication via la radio en facilitant la coopération et l’échange entre les diffuseurs du monde entier.

AMARC a tenu cinq conférences internationales dont la plus récente à Mexico, en 1992. L’organisation est dirigée par un Conseil d’administration sur lequel sont représentés tous les continents. Le secrétariat permanent de l’AMARC a été établi à Montréal et des bureaux régionaux ont été ouverts au Pérou et en Angleterre. En Afrique, AMARC collabore avec le Centre Interafricain d’études en radio rurale de Ouagadougou (CIERRO), du Burkina Faso.

L’AMARC publie le bulletin INTERADIO, exclusivement consacré à la radio communautaire, trois fois par année, en francais, anglais et espagnol, et le distribue à quelque 5000 individus et organisations dans le monde. AMARC a aussi publié plusieurs études, rapports de conférences, articles et un livre ("La passion radio: 23 expériences de radio participative et communautaire"). AMARC utilise actuellement le système DPH pour diffuser de l’information sur le mouvement international de la radio communautaire.

L’AMARC a aussi mis sur pied ses propres réseaux. Le réseau de solidarité sert à mobiliser le mouvement international de la radio communautaire en appui aux usagers dont le droit à la liberté d’expression est menacé. Les réseaux des femmes, des autochtones et des jeunes ont été intégrés dans la structure de l’AMARC pour reconnaître les besoins et les intérêts spécifiques de chaque groupe et pour initier des projets spéciaux répondant à ces besoins. Un projet de service populaire de nouvelles radio sera disponible pour les stations d’Amérique latine dans une première phase. Enfin, la Sixième Conférence Mondiale des Radiodiffuseurs Communautaires aura lieu à Dakar, au Sénégal, au début de 1995. Depuis onze ans, l’AMARC tente de contribuer à l’instauration de ce qu’on pourrait appeler un nouvel ordre local de l’information et de la communication, un ordre qui reconnaisse la nécessité de démocratiser les ondes pour démocratiser la société en général.

Mots-clés

radio communautaire, communication, participation populaire, radio, processus de démocratisation


, Canada, , Pérou, Royaume-Uni

Notes

Chasqui est une publication de CIESPAL, Apartado 17-01-584, Quito, Ecuador. Tel:506-149.Fax: 593-2-502-487, e-mail: chasginocuanex.ec

Source

Littérature grise

GIRARD, Bruce, CIESPAL, CIESPAL in. Chasqui, 1993/04 (EQUATEUR)

AMARC (Association Mondiale des Radiodiffuseurs Communautaires) - Sécrétariat international : 705 rue Bourget, bureau 100, Montréal, Québec, CANADA, H4C 2M6 - Tél : + 1-514 982-0351 - Fax : + 1-514 849-7129 - Canada - www.amarc.org - secretariat (@) si.amarc.org

contact plan du site mentions légales