español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Au Bénin l’IFCOD : Institut de Formation et de Coopération Décentralisée travaille à la formation des élus

La construction de la paix passe par le développement d’une démocratie locale effective

Bérengère CORNET

03 / 1994

Depuis 1960, le Bénin, l’un des pays d’Afrique francophone qui a connu le plus de coups d’Etat, donne l’impression d’avoir tout tenté (régime des cadres, régime des militaires, régime des civils, collégialité,...). Cependant, il reste un élément incontournable: la formation des citoyens. Bien qu’elle ait surtout concerné les élites, la Conférence Nationale a permis d’envisager une autre voie politique.

Pour Adolphe MEMEVEGNI, président de l’IFCOD, la paix n’est synonyme ni de soumission, ni même de consensus. Au contraire, la paix se caractérise par une pratique du dialogue. Le développement de la paix suppose donc que chacun acquière une certaine maîtrise des outils qui permettent ce dialogue pour être en capacité d’interpeller les gouvernants ou de mandater un tiers capable de le faire.

"Mais pour négocier, il faut savoir ce que tu veux" rappelle A.MEMEVEGNI. En d’autres termes, la démocratie ne peut fonctionner que si les citoyens ont une nette perception de leurs besoins, de leurs droits et de leurs devoirs. Ceci implique qu’il existe des lieux de concertation et des structures intermédiaires compétentes qui jouent le rôle d’interface entre les citoyens et l’Etat. Le processus de décentralisation actuellement en cours dans le pays renforce d’ailleurs cette nécessité.

Pour cela, l’IFCOD, avec le soutien financier du CCFD, a entrepris de dynamiser les ressources humaines locales à travers un travail pédagogique qui touche les élus locaux et associatifs ainsi que les agents de développement social et urbain afin de créer des synergies locales. En permettant à ces "forces-vives" de se connaître, d’échanger, de partager des expériences complémentaires, de se former sur le plan économique, juridique et politique, l’objectif est qu’elles puissent prendre conscience de l’existence de certaines dynamiques locales, et de leur capacité d’action et de changement sur leur environnement.

A terme, il s’agit de permettre que se développe un vrai pouvoir politique local, porté et animé par des citoyens actifs se reconnaissant dans un modèle politique qui leur est propre (sans que celui-ci fasse l’économie de certains principes démocratiques universels), encadré par des élus compétents et intègres. Le niveau local ne doit plus se contenter de subir le "politique". Il doit être à la fois en mesure d’interpeller le niveau national et de produire lui-même des décisions. Car il faut connaître et être impliqué dans le "système" pour perdre l’envie de faire la révolution... La paix repose donc sur la maîtrise par tous de la démocratie, des valeurs qui la sous-tendent, des outils juridiques qui l’animent, et sur un certain degré de participation.

CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement) - 4 rue Jean Lantier, 75001 Paris, FRANCE - Tel 44 82 80 00 - Fax 01 44 82 81 43 - France - www.ccfd.asso.fr - webmaster (@) ccfd.asso.fr

contact plan du site mentions légales