español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Notes sur le mécénat de solidarité

Quelques exemples en France, dans quelques pays d’Europe et aux Etats Unis

Ana LARREGLE

07 / 1995

Depuis quelque temps, nous entendons parler de "mécénat d’entreprise", "mécénat de solidarité", "entreprise citoyenne" ... Pour éviter l’habituelle discussion terminologique par laquelle commencent tous les ouvrages relatifs à cette thématique (différences entre les notions de "mécénat", "sponsoring" et "parrainage"), il semble utile de se référer à la définition plus large de Thierry Besançon:

" ... sous le terme de mécénat, nous envisageons l’ensemble des outils utilisés par l’entreprise pour communiquer ou agir au-delà de sa clientèle, actuelle ou potentielle. L’entreprise mécène, c’est celle qui s’occupe non seulement de la satisfaction du salarié et du client, mais aussi du voisin, du citoyen, dans la perspective de son intérêt bien compris à long terme". Ce secteur d’activités est celui des "activités d’utilité publique".

Parmi les divers types de mécénat, c’est le "mécénat de solidarité" qui nous intéresse particulièrement. Il recouvre plusieurs types d’activité: le secteur social, l’éducation-formation, l’assistance humanitaire, l’environnement et les contributions à la recherche (scientifique et médicale, mais aussi en sciences sociales).

Les mécènes agissent soit par le biais de leur politique de communication, soit à travers la création de fondations d’entreprise ou d’utilité publique.

* France:

Le mécénat de solidarité s’est développé récemment en France, étant précédé par un mécénat majoritairement culturel. Un signe du développement du mécénat de solidarité a été la réalisation du salon "Humagora", les premières rencontres internationales des partenaires de l’action humanitaire, qui s’est tenue à Paris, au Palais des Congrès, en avril 1994. Ce salon a été organisé par l’Institut du Mécénat Humanitaire et le Groupe Blenheim.

Les entreprises françaises consacrent des budgets importants à la solidarité, alors que les actions culturelles, plus ostentatoires, sont en moyenne moins lourdes financièrement. En 1993, les préférences des mécènes étaient, dans l’ordre: le "social-humanitaire", la recherche scientifique, l’environnement, et l’éducation-formation.

Dans ce dernier domaine, la Fondation Réussite Scolaire a pour but la lutte contre l’illettrisme, alors que l’éducation avait été longtemps considérée un domaine réservé de l’Etat; cette fondation travaille en lien avec la Mairie de Lyon. L’association Tobie, créée par La Redoute (entreprise célèbre de vente par correspondance), soutient des projets relatifs à l’enfance en difficulté, consacrant 800.000 francs par an dans la mise à niveau scolaire de jeunes enfants.

En matière de lutte contre l’exclusion, un cas particulier est la Fondation "Agir contre l’exclusion" (FACE), crée par Martine Aubry (ex-Ministre du Travail du gouvernement socialiste), avec l’appui de 13 grandes entreprises.

En France, l’appui financier en 1993 était destiné majoritairement aux actions nationales (40%), les internationales étant soutenues à près de 12%.

* Allemagne:

L’Allemagne se caractérise par une tradition beaucoup plus forte que tous les autres pays dans ce domaine; ainsi, 74% des entreprises de ce pays lui octroient une priorité. Une bonne partie ont constitué des fondations d’entreprise, comme Wolkswagen, par exemple.

La Fondation Lire (Stiftung Leibe), à Mayence, est financée par des fonds privés, des contributions des éditeurs, et des constructeurs automobiles.

* Grande Bretagne:

En Grande Bretagne, British Telecom s’est engagé dans des actions remarquables en faveur de la formation professionnelle dans des zones défavorisées et des personnes handicapées. Les diverses actions dans ce pays sont plus ouvertes qu’ailleurs à d’autres domaines d’intervention tels que l’habitat ou l’action culturelle chez les défavorisés.

Un cas célèbre en Angleterre: The Body Shop.

* Irlande:

Les actions en matière de développement local (pépinières d’entreprises, formation, aide à la création d’entreprises)mobilisent plus de la moitié des budgets de mécénat des entreprises.

* Belgique:

La société Janssen, par exemple, a beaucoup investi dans des programmes de développement du Kempen, une région pauvre des Flandres, incluant des volets sociaux et éducatifs. La Générale de Banque soutient la création de centres contre la toxicomanie.

* Espagne:

La Caixa s’est récemment engagée dans la création de centres de lutte contre la toxicomanie. Il y a du mécénat technologique, et le secteur éducation-formation est important. Une bonne partie des fondations d’entreprise sont membres du Centro Español de Fundaciones.

* Etats-Unis:

Nous citerons à titre illustratif une initiative qui réunit la préoccupation pour la défense des droits de l’homme et les besoins d’équipement de communication. Ainsi, le projet "Witness", créé par la Fondation Reebok, The Lawyers Committee for Human Rights et Peter Gabriel, offre des fax et des camescopes aux ONG qui informent sur les violations des droits de l’homme de façon objective.

Mots-clés

entreprise, politique sociale, communication, population défavorisée, développement local, lutte contre l’exclusion, droits humains


, France, Europe, Etats-Unis

Notes

Contacts:

*Admical. 16, rue Girardon. 75018 Paris. FRANCE.

* Christian Catteau. Institut du mécénat humanitaire. 14, rue de Londres. 75009 Paris. FRANCE. Tél.: 40.82.14.14. Fax: 40.82.14.80.

* Witness. c/o Lawyers Committee for Human Rights. 330, Seventh Avenue. 10 th Floor. New York N.Y. 10001. UNITED STATES. Tel: 212/ 629.61.70. Fax: 212/ 967.09.16.

*European Foundation Centre. 51, rue de la Concorde. 1050 Brussels. BELGIUM.

Tel: 32/2/ 512.89.38. Fax: 32/2/ 512.32.65

* Charities Aid Foundation. 48, Pembury Road. Tonbridge, Kent TN9 2JD UNITED KINGDOM. Tel: 44/ 1732.771.333.

Source

Autre

L’AMI (Ateliers Mutualisés pour un Usage Social de l’Information) - 61 rue Victor Hugo, 93500 Pantin, FRANCE - Tél. : 33 (0)1 48 44 09 52 - Fax : 33 (0)1 48 43 74 44 - France - www.lami.org - lami (@) lami.org

contact plan du site mentions légales