español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Confrontation de logiques endogènes et exogènes

Effets indésirables lorsque les images utilisées pour informer ne sont pas comprises

Tom ROBERTS

01 / 1994

En Septembre 1974, l’ouragan Fifi traverse le Honduras, semant la mort et la destruction. Les pluies diluviennes finiront ce que le vent avait entamé : plusieurs milliers de morts, des dizaines de milliers de sans-abri et un immense point d’interrogation quant à l’avenir des populations sinistrées. En effet, la majeure partie des récoltes dans les zones touchées est anéantie. Dans un premier temps se pose donc le problème alimentaire... et il est urgent de penser aux récoltes futures. La décision fut donc prise par un certain nombre d’ONG de fournir les semences nécessaires aux paysans des montagnes. C’est dans le cadre d’une de ces opérations qu’un responsable américain nous fit part de ses mésaventures.

Les semences fournies avaient été préalablement traitées avec des insecticides. Il était donc nécessaire d’expliquer aux populations bénéficiaires que ces produits étaient non comestibles. Le message était, bien entendu, écrit sur les emballages, mais sachant que les paysans en question étaient "analphabètes" -et affamés de surcroît-, la précaution fut prise de symboliser le message par un croquis représentant une personne en train de manger les semences... image barrée d’une croix.

Malgré ces précautions, il y eut, selon l’Américain, des cas d’intoxication alimentaire. Celui-ci pensa que le message n’était pas compris. Mais il ne savait pas pourquoi.

La réponse, qui mérite réflexion, peut se situer à deux niveaux : le message a pu être vu mais ignoré, ou alors le symbole pouvait être inadéquat. En effet, si nous utilisons souvent une croix afin d’exprimer une interdiction (stationnement, non-fumeurs etc...)ce même signe est aussi utilisé pour marquer quelque chose (dans le but d’attirer l’attention sur l’objet spécifique). La croix sur la "carte au trésor" ne veut pas dire qu’il faut creuser "partout sauf à l’endroit marqué (rayé)" mais au contraire, elle indique l’endroit où se trouve ce que l’on cherche. Les cases dans de multiples formulaires sont à cocher et, dans les régions non-alphabétisées, on signe souvent d’une croix. Une confusion ainsi provoquée dans notre exemple au Honduras pouvait effectivement déboucher sur l’effet inverse de celui initialement recherché.

Mots-clés

aide alimentaire, communication, développement culturel, culture populaire, échec, histoire du développement, interdépendance culturelle, culture et développement


, Honduras

Commentaire

Lorsque l’on néglige de prendre en compte le contexte local, on arrive à une situation d’incompréhension qui peut, à terme, impliquer des conséquences importantes, voire graves. L’exemple est aussi intéressant dans la mesure où il se base sur quelque chose qui apparaît a priori insignifiant. Ce genre de situation souligne l’importance d’une formation des intervenants à l’approche culturelle ainsi que la nécessité de travailler dans une dynamique de partenariat : lorsque les acteurs locaux sont impliqués dans les phases de conception et de mise en oeuvre des projets, ils sont souvent les mieux placés pour intégrer la démarche dans la logique des contextes spécifiques.

Source

Littérature grise

ROBERTS, Tom, AUI=Action d'Urgence Internationale

AUI (Action d’Urgence Internationale) - Terrasses Montcalm, 1401 rue Fontcouverte, 34070 Montpelllier, FRANCE - Tél 33 (0) 4 67 27 06 09 - fax 33 (0)4 67 27 03 59 - France - www.aui-ong.org - info (@) aui-ong.org

contact plan du site mentions légales