español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Prise en compte des logiques endogènes dans la conception de projets

Exemple de l’approche graphique qui illustre les différentes logiques en jeu

Tom ROBERTS

01 / 1994

Selon le discours de l’UNESCO sur la dimension culturelle du développement, "Tout projet de développement économique et social qui ne prend pas en compte en même temps le milieu naturel et culturel d’une population, risque d’être voué à l’échec."

Ce discours illustre une nouvelle approche qui souligne l’importance de la prise en compte des contextes culturels, donc des logiques dites "endogènes" dans la conception et la réalisation des projets de développement.

A partir de ce constat, la discipline des études interculturelles se développe (notamment aux Etats Unis)et nous apporte quelques outils utiles pour aborder cette problématique.

L’approche graphique est un bon exemple pour comprendre l’existence d’autres logiques... et donc les prendre en compte. Edward T. Hall évoquait les esquimaux Aivilik "qui vivent dans un espace olfactif et acoustique plutôt que visuel. Davantage, leurs représentations du monde visuel évoquent le procédé radiographique, leurs artistes y mettent toutes les choses dont ils savent qu’elles sont présentes, qu’ils puissent ou non les voir."

A la même époque (1967), Marshall McLuhan écrivait : "Les populations primitives ou "pré-alphabètes" intègrent le temps et l’espace comme étant "un" et vivent dans un espace accoustique, olfactif sans horizons et sans frontières plutôt que dans un espace visuel. Leurs représentations graphiques se présentent comme une radiographie. Ils y intègrent tout ce qu’ils connaissent, plutôt que ce qu’ils voient. Le dessin d’un homme qui chasse un phoque sur un banc de glace ne montrera pas seulement ce qui est sur la glace, mais aussi ce qui est en dessous. L’artiste primitif modifiera les positions des aspects visuels jusqu’à ce qu’ils expliquent entièrement ce qu’il désire représenter."

Mots-clés

communication, développement culturel, culture populaire, identité culturelle, interdépendance culturelle, modèle culturel, dimension culturelle du développement, système de représentation culturelle


,

Commentaire

Prendre en compte la dimension culturelle des contextes dans lesquels nous, occidentaux, sommes amenés à travailler représente souvent une volonté "idéologique" d’introduire des rapports d’égalité entre acteurs endogènes et intervenants exogènes. Mais au-delà de ce choix initial, cette démarche représente une stratégie pratique de travail. L’ignorance de la dimension interculturelle risque de déboucher sur une divergence, voire un conflit de logiques et représente un obstacle à l’aboutissement des projets mis en oeuvre.

Il importe donc que les différents acteurs puissent, dans un premier temps, prendre conscience des enjeux et des particularités qui caractérisent les contextes culturels... puis de mettre en place des politiques de travail, notamment par le biais du partenariat, qui permettent d’éviter les pièges d’un projet mal-conçu, inadapté et inefficace.

Les observations de McLuhan ou de Hall représentent la première étape.

Source

Littérature grise

ROBERTS, Tom, AUI=Action d'Urgence Internationale

AUI (Action d’Urgence Internationale) - Terrasses Montcalm, 1401 rue Fontcouverte, 34070 Montpelllier, FRANCE - Tél 33 (0) 4 67 27 06 09 - fax 33 (0)4 67 27 03 59 - France - www.aui-ong.org - info (@) aui-ong.org

contact plan du site mentions légales