español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’habitat comme forme d’expression culturelle à prendre en compte pour comprendre les contextes dans lesquels travaillent les acteurs du développement

Tom ROBERTS

01 / 1994

Savoir observer, analyser et interpréter l’habitat nous permet de mieux comprendre les contextes culturels dans lesquels nous agissons.

Toute architecture, toute construction, est un compromis entre l’homme, sa vision du monde et les exigences matérielles (climatiques, géographiques, d’approvisionnement en matériaux, défense...), économiques et sociales.

Dans le livre "Symboles et Pratiques Rituelles dans la Maison Paysanne Traditionnelle", H. Fillipetti et J. Trotereau écrivent : "Si l’habitat rural traditionnel nous paraît extraordinairement complexe, c’est justement parce qu’il obéit à une série de contraintes qui dépassent largement le strict cadre des besoins matériels. C’est par essence un produit culturel et par là même il exprime, outre les capacités d’adaptation technologiques d’une société, les caractéristiques essentielles concernant ses croyances, ses craintes, sa représentation de l’univers."

Une maison, sa forme, sa disposition au sein de l’infrastructure sociale, les matériaux qui la composent, son orientation, le dessin du toit, la division intérieure : tous ces éléments traduisent des cadres culturels spécifiques, des logiques particulières, des manières de voir, de penser ou d’entreprendre.

Dans son livre "La Dimension Cachée", E.T. Hall souligne que : "L’organisation des villages, des petites et grandes villes et de la campagne qui les entoure, n’est pas l’effet du hasard mais le résultat d’un plan délibéré qui varie avec l’histoire et avec la culture."

Si nous intervenons dans le domaine de l’habitat, ne pas prendre en compte ces dimensions présente un danger que Hall évoque :

"Des urbanistes et constructeurs américains élaborent aujourd’hui des plans de ville pour d’autres pays sans guère connaître les exigences locales en matière d’espace et sans se douter que ces exigences varient d’une culture à l’autre, ils courent le risque grave d’imposer à des populations entières des moules qui ne sont pas adaptés."

Les ONG qui travaillent dans le domaine de l’habitat doivent aussi être conscientes de ces données.

Mots-clés

communication, développement culturel, culture populaire, habitat, habitat populaire, habitat rural, habitat urbain, interdépendance culturelle, logement, modèle culturel, dimension culturelle du développement, tradition


,

Commentaire

L’habitat nous intéresse à double titre. D’abord parce qu’il s’agit d’un de nos domaines de travail (l’habitat d’urgence et la reconstruction / réhabilitation). Ensuite parce qu’il s’agit incontestablement d’un produit culturel d’où émane une quantité d’informations utiles à la compréhension des contextes dans lesquels nous pouvons être amenés à travailler.

Dans notre cas (spécifique), toutes ces considérations nous paraissent donc essentielles. En effet, nous avons collaboré à des projets où il s’agissait de concevoir des habitations à bas prix mais qui résisteraient à des catastrophes naturelles comme les séismes ou les ouragans. Des expériences d’éducation populaires ont aussi été entreprises afin de développer et de propager ces techniques au sein des populations locales. L’ignorance ou le non-prise en compte des facteurs culturels représente donc un risque d’échec.

Source

Littérature grise

ROBERTS, Tom, AUI=Action d'Urgence Internationale

AUI (Action d’Urgence Internationale) - Terrasses Montcalm, 1401 rue Fontcouverte, 34070 Montpelllier, FRANCE - Tél 33 (0) 4 67 27 06 09 - fax 33 (0)4 67 27 03 59 - France - www.aui-ong.org - info (@) aui-ong.org

contact plan du site mentions légales